Scénar vs Impro

Cette rubrique sert à parler de vos parties ! C'est la rubrique maîtresse, que ce soit pour chercher des principes fondamentaux du jeu de rôle, demander de l'aide sur un jeu, discuter de notre culture ou pour partager vos coups de cœur.
Règles du forum
étiquette et esprit des rubriques générales

Message par Frédéric » 03 Jan 2008, 23:33

Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu viens de dire. C'est d'ailleurs pour ça que je les appelle "lignes de tension", car elles font partie du moteur dramatique en tant qu'hameçons seulement. Je pense que les joueurs doivent être responsables des situations et de la tournure qu'elles prennent.

Dans mes parties, je me débrouille toujours pour prendre en compte un maximum de choses en dehors du scénario, surtout dans les parties en campagne. Le scénario constitue un ensemble de propositions dynamiques qui peuvent n'avoir qu'une influence sporadique sur la partie, mais qui doivent garantir dans le cas où le système ne le prend déjà en charge, la tension dramatique d'une partie.



Quelle direction aimerais-je voir prendre le fil ?
Et bien j'aimerai une intervention de Romaric en rapport direct avec ce qui a été dit pour voir d'autres pistes éventuelles de réflexion (bien que de mon côté, j'aie l'impression d'avoir atteint pas mal d'objectifs).

Finalement, je pense qu'il y a d'autres aspects très intéressants à explorer dans ce sujet. Peut être ouvrirons-nous de nouveaux fils plus tard pour s'y consacrer.
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Message par Romaric Briand » 04 Jan 2008, 17:23

J'aimerais bien pouvoir intervenir sur ce thread mais je me heurte à de grosses incompréhensions liées au vocabulaire que vous employez.

Situation - contenu - lignes de tension

honnêtement, ça ne me parle pas. Même après relecture du thread (ça fait quatre fois maintenant) je ne vois pas du tout de quoi vous parlez.

Voilà ce que j'ai compris : (j'aimerais que vous me disiez si je me trompe)

Situation : au sens de "situation initiale" ou "situation finale" en litterature ? En ce sens, cela voudrait dire la description générale d'une scene. Par exemple : "un groupe attaque les PJ" ou alors "une scene de baston" "une scene de cul" "une scene d'angoisse" etc.

Contenu : c'est le contenu précis de la situation ? Genre la situation c'est une "scène de cul" et le contenu c'est : "Zelda commence a carresser doucement Link et..." bon je passe les détails...

lignes de tension : Je crois que ce concept n'est compréhensible que si l'on garde à l'esprit les scenarios en arborescence de Démiurge. Les lignes de tension sont, me semble-t-il, (encore une fois dites moi si je me trompe) des projections sur le futurs, des chemins possibles vers des situations. Exemple : s'il se passe X, il se passera Y. On chmeinera sur la ligne de tension menant à Y.

Quand je dis que l'on peut "envisager" des situations, je dis bien envisager au sens d'imaginer ce que ça peut donner et non au sens de préparer, prévoir.


Voilà une citation qui montre que Démiurge à compris comme moi que la situation est un "squelette de scène" et que le contenu est la scène précise. Non ?

On peut prevoir une "scene de baston" (situation) ais on ne peut pas prvoir qui va gagner le combat (contenu) par contre on peut elaborer des issues possibles, soit le mechant gagne, soit le gentil gagne (lignes de tension).

Tout d'abord, est-ce que j'ai bien compris ou pas du tout ?
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
http://leblogdesens.blogspot.com/
http://sens.hexalogie.free.fr/
Romaric Briand
 
Message(s) : 2318
Inscription : 22 Oct 2006, 16:37
Localisation : Saint Malo

Message par Frédéric » 04 Jan 2008, 19:15

Je vais laisser Christoph répondre concernant le Contenu et la Situation.

Pour les lignes de tension, je vais tâcher de m'expliquer :
Je nomme ligne de tension les éléments du récit posés pour apporter du conflit.
Par exemple, Une troupe orque s'apprête à envahir la ville pour retrouver l'artefact qui leur a été dérobé.

Je ne prévois pas une scène, mais les facteurs qui font qu'une action va être engagée. Les PJ choisiront ce qu'ils vont faire à partir du moment où les actions (l'invasion orque) seront engagées ou des informations qu'ils en auront (Avant : les orques préparent une invasion. Pendant : Les Orques sont en train d'envahir la ville. Après : Les orques ont envahi la ville). Les buts ou enjeux (pour les orques : retrouver l'artefact qui leur a été dérobé) permettent de positionner les PNJ par rapport au pourquoi de l'action et donc à ses issues potentielles.

Ca n'est pas seulement constituant du scénario en arborescence, mais des histoires en général.

[Edit : j'ai apporté quelques précisions à 18h27]
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Message par Romaric Briand » 04 Jan 2008, 19:29

ok ! Donc les lignes de tensions sont définies par les enjeux de chaque groupe ou de chaque PJ ou PNJ.

Si le PJ1 cherche la restauration d'un objet, et un PNJ1 recherche la destruction de cet objet. Les lignes de tension de chacun les amènent vers un conflit. C'est ça ?

Quant on se dit "nos chemins se recroiseront un jour !" on veut dire qu'un jour nos lignes de tension se recroiseront ? ^^
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
http://leblogdesens.blogspot.com/
http://sens.hexalogie.free.fr/
Romaric Briand
 
Message(s) : 2318
Inscription : 22 Oct 2006, 16:37
Localisation : Saint Malo

Message par Frédéric » 04 Jan 2008, 19:33

Exactement !
^^
Bien entendu, une ligne de tension peut venir d'autre chose qu'un personnage (tremblement de terre, torrent de boue, maison enflammée, épidémie etc.), mais est-ce bien différent ?
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Précédent

Retour vers Parties

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron