Zombie Cinema - we did it !

Cette rubrique sert à parler de vos parties ! C'est la rubrique maîtresse, que ce soit pour chercher des principes fondamentaux du jeu de rôle, demander de l'aide sur un jeu, discuter de notre culture ou pour partager vos coups de cœur.
Règles du forum
étiquette et esprit des rubriques générales

Zombie Cinema - we did it !

Message par Frédéric » 01 Nov 2010, 18:21

Vendredi, nous avons joué une partie de Zombie Cinema.
C'était une soirée spécial Halloween et il y avait trop de joueurs et pas assez de parties. J'avais pris le coffret au cas où, et ce fut fort utile.

Les joueurs sont Yan, Lionel (Arkel), Gaël et moi-même.
Yan lance une vanne sur les armes blanches, il me semble avant de jouer et Gaël lui répond qu'on peut jouer dans un film médiéval fantastique, ça ne pose aucun problème. On est tous OK, c'est parti.

Les personnages ont été tirés aux cartes (je note celles dont je me souviens) :
Gaël - problèmes mentaux, femme indépendante & c'est ta faute
Lionel - famille, histoire... (il a décidé pendant la partie que ce serait une aubergiste)
Yan - Macho, compassion... (il a décidé avant la partie que ce serait un prêtre)
Moi - Adolescent, êtres aimés & idéologie (j'ai décidé pendant la partie que ce serait un noble)

Première remarque : les personnages tirés aux cartes sont plus riches et fertiles pour créer des histoires complexes que les personnages au pif ou ceux créés avec l'ancien système : les cartes proposent des éléments prompts à créer un terreau pour les conflits.

J'ai commencé à lire les conseils de Eero sur le site d'Arkenstone publishing : http://www.arkenstonepublishing.net/zom ... e-for-play
J'ai proposé que le narrateur produise des scènes liées aux personnages des autres joueurs, ça nous a aidé au départ, après, je ne sais plus si on l'a respecté, mais il me semble que c'est le cas. Je me suis rendu compte il y a peu que la dernière version de Psychodrame fonctionnait mieux quand le metteur en scène se focalisait sur les personnages des autres joueurs et leurs problèmes.

Le prêtre est envoyé par son archevêque, pour enquêter sur les exactions du nécromancien vivant dans les montagnes du nord-ouest.
En chemin, il rencontre un jeune noble et son page. Ils font route ensemble. Ils s'arrêtent à l'étape suivante dans une auberge ou c'est le personnage de Lionel qui les sert.
Là je me dis : zut, j'ai oublié que ce serait cool que les PJ aient des liens. Je suggère que les personnages de Gaël et Lionel soient amis ou de la même famille, elles seront cousines. Le prêtre et le jeune noble sont tous les deux à la cour.
Le personnage de Gaël intervient dans l'auberge en tant que folle un peu mystique et raconte qu'elle s'est enfuie de son village car les gens y sont fous, ils ne pensent qu'à faire la fête.
Le prêtre et le noble voient cela comme une sorte d'orgie.
Un messager annonce au prêtre que des choses terribles se trament à l'ouest, qu'il doit s'y rendre.
Mais le jeune noble prétend qu'il a été envoyé sur ordre du roi pour l'aider à sauver son cousin, son oncle et sa tante qui n'ont plus donné de signe de vie et qui ont été vus dans les forêts à l'est. Ceci entraine des conflits. Des cris au rez de chaussée les alertent, ils descendent et (là c'était un peu mal foutu) : c'est juste l'aubergiste qui a fait tomber une assiette (ou un truc dans le genre) ils soupçonnent l'aubergiste de perdre la raison et ça part en menaces, épées brandies, intervention de la folle... bref un conflit un peu tordu.

Le prêtre et le noble s'en vont le lendemain, chacun voulant partir de son côté, car le prêtre veut trouver le nécromancien et le noble veut trouver sa famille. Mais le prêtre persuade le noble de le suivre via un conflit. En chemin, le page disparaît, en retournant en arrière, le noble découvre son cheval allongé sur le sol et griffé et mordu au ventre par on ne sait quoi. Un homme sort de sous son corps (?! on a pris du temps de discussion pour savoir comment c'était possible), la bouche pleine, une lueur de démence. Il incite les PJ à manger du cheval, puis s'enfuit. Nous avons, c'est peu de le dire, quelques difficultés à s'entendre question crédibilité...

Les choses commencent à devenir intéressantes :
Nous retournons à l'auberge, là des hommes font ripaille en criant des "O", intempestifs et en menaçant l'aubergiste et la folle de viol (bon, j'ai des manques dans l'histoire, donc je la fais à l'à-peu-près). Nous repartons avec l'aubergiste et sa folle de cousine et finissons par arriver dans un village où les gens à moitié nu sont dans un état de transe, des symboles en forme de "O" à plusieurs endroits. Le prêtre et le noble sortent leurs armes et trucident les villageois tirant la conclusion qu'ils sont possédés. L'aubergiste met le feu aux maisons.
Mais ils sont trop nombreux, nous fuyons et à l'extérieur du village se trouve une maison que nous n'avons pas incendiée, nous décidons de nous y abriter, plutôt que de s'aventurer dans les montagnes de nuit. (La case sur laquelle se trouvent les zombies explique que les murs et les portes solides peuvent nous protéger de la menace).

Là, deux hommes et une femme sont en train de forniquer ! Tout le monde se rue vers une autre pièce, sauf le noble. Ils retournent dans la pièce précédente et voient le noble, pantalon baissé, qui se dirige vers la partie à trois. L'un des Pj lui fout une claque, il reprend ses esprits. En montant l'escalier (nous étions un peu confus : certains joueurs pensaient qu'on n'était pas entré dans la maison, d'autres si... nous en avons discuté pour régler la question), nous enfonçons une porte et trouvons derrière une jeune fille. Je m'avance vers elle, elle m'est familière. Nous élucidons le fait qu'elle est ma cousine. Mais dans nos retrouvailles, une lame explose la fenêtre et vient se planter dans ses entrailles. On tente de fuir, mais le noble ne veut pas lâcher sa cousine.
La folle explique qu'elle sait comment la sauver. Elle prend un récipient et prépare une sorte de potion dans la cuisine (du moins, ce qui en fait office), cette maison était la sienne.
Puis elle fait boire la potion à la jeune fille qui commence soudainement à muter : ses bras s'allongent et se munissent de griffes, des cornes poussent sur sa tête et elle grandit. Le prêtre veut la tuer, mais le noble s'y oppose. Le noble atteint la case "escape" du plateau. Je narre la fin de ce personnage. Alors qu'il défend sa cousine transformée en monstre, une aura lumineuse apparaît autour de lui. Il touche le monstre qui redevient la jeune fille qu'il était avant et tous deux disparaissent dans une lumière aveuglante.

Les hommes et femmes dehors sont nus comme des vers et ils défoncent la fenêtre et pénètre dans la maison. Les 3 PJ restants s'enfuient.
Ils se rendent vers la tour du nécromancien, là, des êtres difformes armés de doigts griffus les encerclent. Ils se battent et entrent dans la tour du sorcier. Là, des sculptures en bas relief représentent des hommes et des femmes nus avec des têtes de squelettes.
Le nécromancien arrive, on apprend qu'il est l'ex mari de l'aubergiste. Il n'est pour rien dans cette propagation de folie.
Les fous pénètrent dans la tour, ils s'enfuient vers le sommet et voient une marée de ces humains corrompus encercler la tour.
La PJ folle qui avait entre temps noué ses cheveux et qui semblait devenir de plus en plus rationnelle décide de se sacrifier pour sauver les autres : elle se jète du haut de la tour, le prêtre se jète derrière elle pour la sauver, mais une force le retient, il découvre que deux grandes ailes ont poussé dans son dos, et il disparaît à son tour (sauvé, car il a atteint, grâce au sacrifice de l'ex-folle, la dernière case du plateau).
L'ex-folle tombe et sa chute est amortie par les gens en contrebas. Ils la portent à bout de bras en répétant des "O" incessants. Ils la portent jusqu'au village, dont le centre est un grand cercle. En arrivant à cet endroit, de longs bras griffus lui poussent, ainsi que des cornes, les hommes et femmes s'agenouillent devant leur nouvelle prêtresse.

Enfin, l'aubergiste en dernière survivante devient la reine de ce peuple (je ne me rappelle plus exactement comment), alors que les êtres mutants voyaient leurs griffes pousser, leur permettant d'escalader la tour.

Fin de l'histoire.

Cette partie est devenue exaltante à partir du moment où les joueurs ont harmonisé leurs propositions avec les envies de chacun. Et c'était une super partie, les thématiques qui se sont développées étaient assez fortes, il a manqué un peu de la problématique de la tentation, à mon avis, mais c'était déjà très bien.
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Re: Zombie Cinema - we did it !

Message par Nocker (Guillaume) » 03 Nov 2010, 18:03

Super rapport !

Je suis toujours étonné quand je vois à quel point les systèmes peuvent s'adapter facilement à plein d'univers ! Bravo.
Le meilleur conseil aux rolistes, par John Wick.
Nocker (Guillaume)
 
Message(s) : 169
Inscription : 08 Juil 2009, 17:01
Localisation : Sceaux (92)

Re: Zombie Cinema - we did it !

Message par Frédéric » 03 Nov 2010, 20:02

Merci, Guillaume !
Je suis content qu'on ait réussi à jouer une partie de Zombie Cinema qui nous ait tous emballé.
Il faut dire qu'à l'asso, on a eu quelques parties rigolotes à ZC, voire assez catastrophiques, mais jamais rien de très profond, ce qui a été le cas cette fois-ci.
Avec de bons amis en général, ça se passe bien, par contre
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Re: Zombie Cinema - we did it !

Message par Christoph » 05 Nov 2010, 12:24

Hello

Eero (il se débrouille un peu en français) et moi avons trouvé super ! (Comme quoi je ne suis pas toujours constructif.)
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Re: Zombie Cinema - we did it !

Message par Frédéric » 05 Nov 2010, 13:17

Cool !
Bon, ben maintenant que The Forge en est à son hiver, Franck T et lui pourront venir nous faire profiter de leur expérience ici. ^^
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers


Retour vers Parties

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron