[ACL 7] 1er Zombie cinema

Cette rubrique sert à parler de vos parties ! C'est la rubrique maîtresse, que ce soit pour chercher des principes fondamentaux du jeu de rôle, demander de l'aide sur un jeu, discuter de notre culture ou pour partager vos coups de cœur.
Règles du forum
étiquette et esprit des rubriques générales

[ACL 7] 1er Zombie cinema

Message par Lionel (Nonène) » 03 Nov 2010, 14:46

Hier, il manquait deux élèves au début de l'heure (un est arrivé en cours de route). Je ne souhaitais donc pas poursuivre sans autre la campagne "space opera".

J'ai donc lancé une première partie de Zombie cinema. J'étais joueur avec eux (c'est généralement utile pour lancer l'activité, pour donner l'exemple)

Lieux : St-Imier, lieu où se trouve l'école (décidé à mon initiative car je sais d'expérience avec des jeunes que la première partie sert surtout à comprendre les règles et qu'un effort d'abstraction facilité rend plus aisé la compréhension des règles).
Les personnages : une jeune minette de 16 ans, le directeur de l'école, un boulanger, un élève qui se joue lui-même et le directeur des usines d'horlogerie Longines usine du village (joué par moi).

Je ne vais pas entrer dans les détails mais je me suis rendu compte de deux ou trois choses :

- (Toujours valable dans mon expérience avec des élèves) Les jeunes ont du mal à s'opposer les uns avec les autres. Par contre, lorsqu'ils comprennent que ça peut servir à s'enfuir, ils abusent et s'opposent sur tout et n'importe quoi. Pour eux, le but devient la fuite.
- Un élève qui est généralement assez discret s'est pris au jeu et n'a pas hésité à s'exprimer. Il a eu du mal au début et il s'exprimait beaucoup quand il devait continuer mes propres descriptions (il se trouvait juste après moi).
- J'ai un rôle de modérateur dans la partie, sans moi, ça serait sans doute parti en live. Sans avoir le rôle de MJ, je cadre le jeu dans ses règles et empêche par mes soutiens ou remarques que le jeu devienne le foutoir.
- (Pas toujours valable dans mon expérience) Les élèves ne peuvent pas s'empêcher de me regarder lorsqu'ils font leurs descriptions, mes élèves suivaient généralement mon avis ("Moi je soutiens ce que dit le prof.")

La prochaine fois (dans 2 semaines sans doute), je vais les laisser se démerder tous seuls (comme dans l'activité de l'année dernière) avec un questionnaire noté. Ils vont perdre ainsi la référence que j'ai représenté pour la dernière partie et devoir gagner en autonomie. Ca va être clairement intéressant et sujet à débat en leur faisant explicité comment ils se sont débrouillés, orgnanisés seuls.

La partie a durée 1h20, y compris les explications de règles. C'est plutôt long pour une première partie en classe (selon ma propre expérience)
Lionel (Nonène)
 
Message(s) : 728
Inscription : 13 Déc 2005, 15:16

Re: [ACL 7] 1er Zombie cinema

Message par Christoph » 03 Nov 2010, 15:32

Hello Lionel

Le fil d'origine devenant monolithique et cette partie ne s'inscrivant pas directement dans la continuité de l'expérience, je scinde (tu peux renommer le fil si tu veux).

Pourrais-tu nous donner un exemple de continuation de description qui a poussé l'élève timide à s'exprimer davantage ?

Je pense que les élèves s'en fichaient de faire un bon film de zombies, ils voulaient juste jouer et gagner, voire faire l'exercice du prof et basta. Qu'en penses-tu ? Est-ce qu'ils ont profité du fait qu'ils pouvaient lancer les dés contre les zombies (une fois qu'un personnage s'échappe ou meurt) pour diminuer les conflits à tout prix et s'unir contre les zombies ?

Les autres observations sont très intéressantes aussi !
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Re: [ACL 7] 1er Zombie cinema

Message par Lionel (Nonène) » 03 Nov 2010, 16:43

Pourrais-tu nous donner un exemple de continuation de description qui a poussé l'élève timide à s'exprimer davantage ?


Je n'en ai pas qui me viennent comme ça. J'ai juste souvenir que ça m'avait surpris durant l'activité. L'élève montrait même parfois de l'enthousiasme dans la création.

Je pense que les élèves s'en fichaient de faire un bon film de zombies, ils voulaient juste jouer et gagner, voire faire l'exercice du prof et basta. Qu'en penses-tu ?


Non pas tout à fait. Oui, ils avaient envie de gagner et ils pensaient que gagner signifiait pouvoir fuir. Ils voulaient une belle histoire de zombie aussi car ils s'appliquaient vraiment dans leurs descriptions et même quand ils mourraient, ils essayaient de la faire belle.
Par contre, j'avais l'impression que pour eux, pour que l'histoire soit belle, il fallait que son personnage fuit.

Non, mes élèves ne considèrent pas une partie de JdR comme un exercice et basta. La dynamique est toute autre. Ils aiment vivre de belles histoires et prennent le jeu comme tel.

Mais c'est assez caractéristique de mes élèves : ils cherchent à gagner (contre le jeu) un peu comme dans un jeu vidéo ou un JdR ludiste. Ils vivent très mal l'échec de leurs personnages et je dédramatise par un peu d'humour.

Est-ce qu'ils ont profité du fait qu'ils pouvaient lancer les dés contre les zombies (une fois qu'un personnage s'échappe ou meurt) pour diminuer les conflits à tout prix et s'unir contre les zombies ?


Oui, ils ont profités au maximum de ce moyen d'oppostion. C'est même là que le jeu a perdu tout rythme avec des oppositions à tout bout de champs.
Lionel (Nonène)
 
Message(s) : 728
Inscription : 13 Déc 2005, 15:16

Re: [ACL 7] 1er Zombie cinema

Message par Christoph » 03 Nov 2010, 19:57

Salut

En fait, je crois que je ne comprends pas ce que tu entends par « continuation de description » dans ton premier message. Surtout le fait que tu dis que cet élève « devait continuer ». Je n'arrive pas à voir à quoi ça correspond dans Zombie Cinema.

Qu'entends-tu par perte de rythme une fois qu'il y avait un joueur zombie ? Les scènes qui n'étaient pas contre les zombies étaient-elles tout simplement molles ou juste courtes ? Que décrivaient les joueurs ?

Est-ce que tu as profité de l'astuce de sacrifier ton personnage rapidement afin de jouer les zombies très tôt dans la partie ? C'est ce que je ferais dans une partie à plus de 6 joueurs, si jamais cela m'était donné de jouer à nouveau dans une telle partie. Étant donné le manque de rythme, est-ce que tu découragerais cette astuce ?

Puisque les joueurs voient comme un échec la mort de leur personnage, est-ce qu'ils ont essayé de rattraper le coup en décrivant une mort où ils se sacrifient pour sauver le reste du groupe (ou autrement dit, savaient-ils qu'ils ne devaient pas forcément être bouffés par les zombies) ? Ça au moins ce serait une mort « réussie ».
Innommable: hurlez.
Zombie Cinema, en français dans le texte.
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Re: [ACL 7] 1er Zombie cinema

Message par Lionel (Nonène) » 04 Nov 2010, 16:24

En fait, je crois que je ne comprends pas ce que tu entends par « continuation de description » dans ton premier message. Surtout le fait que tu dis que cet élève « devait continuer ». Je n'arrive pas à voir à quoi ça correspond dans Zombie Cinema.


Non, l'élève ne devait pas continuer. C'est ainsi qu'il se sentait à l'aise. Assez rapidement son personnage et le mien se sont retrouvés au même endroit. Il se trouve qu'à ce moment-là, je ne terminais pas tout à fait mes descriptions de scène et l'élève s'est amusé à enrichir les scène. Ce n'était donc pas une obligation mais c'est ainsi que l'élève se sentait à l'aise.

Qu'entends-tu par perte de rythme une fois qu'il y avait un joueur zombie ? Les scènes qui n'étaient pas contre les zombies étaient-elles tout simplement molles ou juste courtes ? Que décrivaient les joueurs ?


Ben, ce n'a pas été au premier zombie que c'est devenu difficile mais plutôt au moment où il ne restait plus que 2 survivants. Les scènes avec les zombies étaient très courtes du genre : "Les zombies rôdent et ils te voient. - Non je m'oppose, ils ne m'ont pas vu !" La partie a ainsi un peu trainé en longueur (AMHA) en aillant aucun rythme. Ca n'avait plus grand sens à la fin. C'était terminer la partie au dé sans qu'il y ait assez de substance narrative.

Est-ce que tu as profité de l'astuce de sacrifier ton personnage rapidement afin de jouer les zombies très tôt dans la partie ? C'est ce que je ferais dans une partie à plus de 6 joueurs, si jamais cela m'était donné de jouer à nouveau dans une telle partie. Étant donné le manque de rythme, est-ce que tu découragerais cette astuce ?


Non je n'ai pas fait ça et je ne l'ai jamais fait. Je n'ai pas vraiment d'avis sur une telle technique. Il faudrait essayer.

Puisque les joueurs voient comme un échec la mort de leur personnage, est-ce qu'ils ont essayé de rattraper le coup en décrivant une mort où ils se sacrifient pour sauver le reste du groupe (ou autrement dit, savaient-ils qu'ils ne devaient pas forcément être bouffés par les zombies) ? Ça au moins ce serait une mort « réussie ».


C'est pas la mort "par les zombies" qui était un échec, c'était la mort "tout court". Il y a deux issus au personnages qu'ils identifient par : gagner et perdre.
Un élève a la mort de son personnage l'a fait belle et, sans se sacrifier pour le groupe, à essayer de créer une mort héroïque et amusante.
Lionel (Nonène)
 
Message(s) : 728
Inscription : 13 Déc 2005, 15:16


Retour vers Parties

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron