[Sens] Double-table : Koh Lanta

Cette rubrique sert à parler de vos parties ! C'est la rubrique maîtresse, que ce soit pour chercher des principes fondamentaux du jeu de rôle, demander de l'aide sur un jeu, discuter de notre culture ou pour partager vos coups de cœur.
Règles du forum
étiquette et esprit des rubriques générales

[Sens] Double-table : Koh Lanta

Message par Chemeeze (Adrien) » 03 Oct 2011, 00:14

Cette partie a été jouée à Octogônes, à Lyon, le 02/10/20211.

Nous étions deux MJs de Sens réunit pour l'occasion : Shado et moi-même. Le détail du scénario joué se trouve ici.

Après l'introduction classique, réunion, armures, ombre-monde puis on a séparé les deux tables. Chaque MJ eut à présenter le détail de la mission à son groupe.

Les joueurs :
Les joueurs étaient tous inconnus pour moi, Shado connaissait l'un d'eux qui c'est retrouvé sur ma table.

D'autre part, un groupe de 5 ados (je dirais 15-16 ans, mais je suis pas sur) étaient présents. Ce point est intéressant pour moi : je n'avais jamais fait jouer Sens à des gens de cette tranche d'âge. J'avais une certaine appréhension au début, mais elle c'est très rapidement levée : très réactifs et très enjoués par les personnages pré-tiré proposés.

A ma table j'avait donc :
Romaric (oui oui) qui jouait "Adam Jensen", un perso inspiré très fortement du personnage éponyme de Deus Ex human revolution.
Adrien (journée des homonymes), un des ados, jouait "Lato Lyric" un personnage inspiré d'un ami.
Simon jouait Augusto Pot, personnage inspiré de Augusto Pinochet et Pol Pot (rêve de renverser Myphos pour prendre sa place).
Elise l'autre ado à ma table, jouait Token Marvellous, un black inspiré d'un perso de Samourai Champloo.

Un gros souci que j'ai eut est la timidité de Elise face à la volubilité de Simon et Romaric (et dans une moindre mesure d'Adrien). Je me suis rendu compte un peu tard que sa position à la table n'était pas optimale, elle se retrouvait un peu dans mon angle mort, et à l'opposé de Rom et Simon. Cependant, même quand je me focalisait sur elle pour lui donner des opportunités d'action, elle restait assez timide. Par exemple, elle n'a utilisé aucun fait de Cellulis, tandis que ça moullinait du tonnerre chez les autres.

Je pense que sa timidité était le vrai souci derrière ça. Car son personnage était le plus "cool" et poseur de tous. Le mec qui se la pète et pas sans raisons.

J'avais sérieusement peur qu'elle s'emmerde, mais au final il me semble qu'elle s'en est tiré assez ravie. A l'avenir je n'hésiterai pas à forcer une réorganisation de mes joueurs à table pour centrer plus ceux qui me semblent timides. Si je les ai en face, je les oublie moins et peu leur accorder plus de temps pour qu'ils aient plus de possibilités.

Autre point : cette table a été une des plus extravagantes quant à leurs descriptions d'armures. Je pense que c'est le côté ado qui à rendu cela possible. J'avoue que ça m'a fait super plaisir. J'ai pensé à donner des points d'immersion sur le coup à ces joueurs, mais j'ai respecté alors ma politique de "les pts d'immersion tu les donnes en pose sinon tu romps l'immersion avec ce qui est sensé la récompenser". Plus tard dans la partie je n'ai pas hésité à en donner quelques un lors de certains scènes très sympa. Notamment, j'ai essayé d'user ça pour mettre Elise en confiance. Je lui en ai donné à deux reprises ainsi : lors de l'une d'entre elles, elle décrivait comment elle cachait sa gigantesque coupe afro pour pouvoir être discrète.

Petite mention spéciale à Rose (joueuse sur le côté Shado), qui incarnait "Coré Persophone", une Bugs qui avait arrêté de grandir et de viellir à l'age de 12 ans. Ce personnage m'a été inspiré par tout le mythe de "La jeune fille et la Mort", dont Perséphone est un des mythes fondateurs. Et Rose, sans le savoir l'a incarné à la perfection : elle l'a décrite comme une gothic lolita qui après tout incarnent de façon très pop ce mythe.

Le côté double table :

Une partie en double table doit être centrée à mon opinion sur la gestion de la communication entre les deux tables (sauf le cas de double tables antagonistes). A tel point que ce doit être le centre du scénario. C'est le parti que nous avons pris quand nous avons écrit ce scénario.

- Pendant l'intro, les joueurs sont à la même table que les deux MJs.
- Pendant le premier acte, les joueurs sont à deux tables distinctes avec chacune son MJ. La communication via resplioïde impose à un des joueurs de se lever et d'aller parler aux autres joueurs. Au théorie, ce point était très intéressant, car il limitait les échanges (sans les rendre impossibles), tout en assurant un mouvement des joueurs : ils VOIENT la double table. Ce n'est pas juste deux tables en parallèle qui interagissent au début et à la fin. En pratique, j'ai jugé que les échanges duraient trop longtemps et que cela bloquait l'avance à la table dont le joueur était partit communiquer. A l'avenir je pense qu'il serait bon d'imposer une limite de 20sec à un tel échange.
- Pendant le second acte, les joueurs ne peuvent plus très bien communiquer. Quand un joueur tente de communiquer, il va à l'autre table (comme auparavent), mais le MJ de celle-ci peut et doit lui imposer de retourner a sa table dès qu'il le souhaite. En général quand l'info est à moitié donnée. Cela permet de commencer à instaurer une ambiance étrange.
- Pendant le troisième acte, tout échange est interdit par les meneurs. Ceux-ci peuvent transmettre des messages de temps en temps (après de courts et réguliers conciliabules), mais il peut aussi en imaginer certains pour semer le trouble. Cet acte devait se terminer lorsque les Bugs comprenaient qu'ils avaient le droit de tricher. De se lever pour aller parler aux autres au coût d'un point d'immersion négative. Ce point en particulier fut assez problématique à atteindre. J'y reviendrai par la suite.
- Pendant le quatrième acte, les Bugs sont au même endroit sans se voir, et affrontent ensemble un Quadrilla présent à moitié devant chaque groupe. Ici on mélange les joueurs assez fréquemment. Le Quadrilla peut forcer les Bugs à aller dans l'autre univers (sur l'autre table). Et il se termine lorsqu'un MJ (moi à l'occurence) fait dire à son quadrilla : "vous êtes trop forts ! je vais d'abord éliminer vos petit copains", puis quitte la table en prenant son sac, ses notes etc. Les Bugs hésitent un peu mais connaissent le principe. Ils "trichent", me suivent au coût d'un point d'immersion et le combat se finit à 2 demi quadrillas contre les 8 bugs réunit.


De la difficulté de pousser les joueurs à tricher :

Voila, tout est dit. Le jeu punit les joueurs qui se dissipent. Récompense les joueurs immergé. Et nous, vicieux MJs, attendions de nos joueurs qu'ils trichent. Après deux trois minutes à voir qu'ils ne pensaient pas du tout à cette possibilité, malgré une communication reçue qui montrait les autres Bugs en méga galère et mort imminente, j'ai considéré aussi que si ils faisaient jouer un fait de Cellulis je l'aurait toléré. Mais cela n'eut pas lieu non-plus.

J'aurais rêvé de leur dire "think outside the box", mais je ne voulais pas leur mâcher le travail... Shado a eut moins de remords et une bonne idée, ce qui permit de débloquer la situation. Je le laisse présenter plus en détail son point de vue la dessus vu que c'est lui qui a tout fait et tout vu.

Les retours des joueurs :

Ca c'est surtout pour Rom' (l'auteur pas le joueur) : ils ont surkiffé. Les ados en étaient tous fous à la fin. Ils ont avalé goulûment ce qu'on avait à dire du jeu après le scénario, ils ont noté les mots cellulis.blogspot.com, silentdrift et Sens sur leurs petits carnets. Ils parlaient enthousiastes d'acheter le jeu dès que possible. "Il nous le faut trop" pour reprendre leurs mots.

L'un des joueurs, Romaric (le joueur, pas l'auteur) a du partir tôt : avant que les joueurs se débloquent en osant tricher. Je lui ai donc dit très rapidement en aparté la solution du scénario et il n'a pas semblé convaincu. Cela tient à mon avis pour beaucoup que ce genre de scène ne s'apprécie que lorsque on la résout.

Petit aparté :
Le samedi après midi, j'ai fait joué Blue Sky à des camarades d'escrime de spectacle que j'ai du mal a réunir pour du jdr malgré de nombreuses tentatives (je ne ferait pas de CR a priori). Parmis eux, il y avait un vieux de la vieille, trois joueurs très occasionnels, et une débutante complet en jdr. Lors de la scène finale, j'ai remplacé le "trouver un truc dans un livre" par "le mot de passe est sur la table" : toutes les tables de la conv' étaient numérotées et nommées d'un nom d'auteur de SF ou fantasy connu. Ils ont galéré un moment, mais lorsque le déclic a eut lieu, ils en trépignaient de "woalala !" (Et la débutant à trop aimé, le jdr et le jeu. Je considère cela comme une grande victoire. J'avais peur que Sens soit un peu "trop" pour un débutant, surtout Bluesky qui est plutôt malsain...)

Tout sa pour justifier à mon avis pourquoi Romaric a été très "mouais..." par mon explication.

Donc Rom' (l'auteur ce coup-ci), je pense qu'encore une fois on a prouvé que Sens c'était trop de la balle !


J'aimerai si possible que nous attendions (une semaine maxi) le post de Shado avant de discuter du sujet.

PS : truc sympa a noter. A chaque convention organisée sur Lyon par une des assoc dont j'ai oublié le nom (octogône et le CIIL ex TIIL), ils font des questionnaires avec des lots à la clefs. Et une des questions portait sur Sens ! (Qui de la Terre ou de Mars à gagné la Guerre des Immortels) Question un peu ambigüe quand on connait le jeu, mais bon ...
Chemeeze (Adrien)
 
Message(s) : 388
Inscription : 26 Mars 2010, 17:32
Localisation : Lyon

Re: [Sens] Double-table : Koh Lanta

Message par Romaric Briand » 03 Oct 2011, 09:44

J'ai souvent noté que les ado et les joueurs non-expérimentés aiment plus le jeu que les vieux briscards. Je pense que c'est parce qu'ils n'ont aucun préjugé sur le jeu de rôle et la façon dont une partie doit se dérouler. Les gens qui savent ce qu'ils attendent d'une partie de jeu de rôle trouvent Sens décalé, trop ceci ou trop cela. Les gens qui viennent sans attente acceptent les règles sans jugement et donc les intériorisent davantage. L'expérience qu'ils ressentent est plus forte car ils jouent sans se poser de question sur la légitimité de la physique de Sens.

Comme chacun sait, se poser la question de la légitimité de Sens c'est perdre l'immersion ! (Quel tyran !)

En un sens, les vieux silentdriftiens comme Fred et Christoph sont aussi des vieux briscards. Sens leur apporte un message qu'ils ont déjà dépassé depuis longtemps donc ils prennent la physique du jeu avec beaucoup trop de recul pour y jouer vraiment. Je vais même vous dire un truc surprenant ! Sur les dernières parties de Sens que nous avons faites à la Baro nous avons eu cette même impression ! Nous, les créateurs du jeu ! Le fait que nous ayons joué des heures et des heures à ce jeu nous a tellement accoutumé à ses mécanismes, nous en connaissons tellement toutes les arcanes, que le recul est trop grand pour pouvoir nous immerger comme avant.

Tout se passe comme si Sens était un jeu de découverte et qu'une fois découvert le jeu n'avait plus aucune saveur. Un fruit que l'on ne peut gouter qu'une fois ! C'est à mon avis une qualité du jeu. Un jeu à secret doit être fini. Pour ne pas terminer en n'importe quoi comme les séries américaines qui n'en finissent plus de finir à la fin et d'être longue de ne plus avoir à dire rien d'autre que achète moi pour voir la fin qui ne finit jamais de finir... voilà ! Dans son rapport de partie (http://www.silentdrift.net/forum/viewtopic.php?f=26&t=2506&p=20300#p20300) Jérôme affirme que sa "finitude" est un des aspects du jeu qui lui plait le plus et je suis d'accord avec lui. C'est vraiment l'esprit dans lequel j'ai écrit ce jeu ! Comme toute philosophie ce jeu doit être dépassé. On doit jeter l'échelle après y être monté ! Comme le Tractatus dis donc ! C'est t'y pas du bol ça ?!

Félicitations les gars ! J'ai dévoré le rapport de partie ! Le rythme d'une double table est toujours problématique. En fait je pense qu'il faudrait enregistré un podcast sur cette expérience vous ne croyez pas ? J'attends les retours de Shado avec impatience.
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
http://leblogdesens.blogspot.com/
http://sens.hexalogie.free.fr/
Romaric Briand
 
Message(s) : 2318
Inscription : 22 Oct 2006, 16:37
Localisation : Saint Malo

Re: [Sens] Double-table : Koh Lanta

Message par Chemeeze (Adrien) » 10 Oct 2011, 16:03

Effectivement, l'aspect jeu qui a une fin m'a beaucoup motivé à l'origine. Sinon, vu que Shado, ne daigne pas apporter son grain de sel, je répondrais à vos éventuelles questions (la semaine d'attente étant écoulée).
Chemeeze (Adrien)
 
Message(s) : 388
Inscription : 26 Mars 2010, 17:32
Localisation : Lyon

Re: [Sens] Double-table : Koh Lanta

Message par Shatarian » 28 Oct 2011, 23:38

Bonjour j'étais donc joueur à ce scénario durant octogône donc je crois que je peux apporté un compte rendue constructif à ce scénario.
Pour information mon nom est Adrien et je me suis incarné via un simulacre du nom de Lato Lyric.Je connaissais toute les personnes du groupe "d'ado" donc je vous dirais ce qu'il en penser eux(en condensant).
Nous avons donc plusieurs point positif ou négatif:

1 Les personnages:
Franchement ils sont inoubliable, entre auguste Pot ou encore Mart ils ont bien montré l'aspect libre à 100% des PJ , ils ont tous la qualité de retenir l'attention.
Ils ont vraiment été un gros plus de cette séance.
Je note aussi la liberté total dans la forme du resplioïde, UN BONHEUR, un véritable moyen de renforcer de lien Cellulis-Simulacre.

2 Le décalage inter-table :
Bon, évidement là je ne vais rien vous apprendre, le décalage inter-table se fait ressentir à certains moments et les incohérences sont encore plus douloureuse mais je sais très bien que cela demande un travail énorme. Moi même je viens de passer mon après-midi avec mon partenaire MJ pour seulement les 3 première épreuves. Personnellement l'on à penser à des codes très court indiquant le point du scénario où est l'autre table pouvant être transmis via talkie-walkie.

3 L'enlisement :
Je pense que la 3° partie à cassé le rythme, mais comment expliqué à des PJ que la triche est L'UNIQUE SOLUTION. C'est vraiment pour moi le point faible de ce scénario. Car rien ne passe, la situation est bloqué, il n'y a besoin que de l'éclair de génie poussant à tricher mais rien ne semble vraiment vouloir emmener les joueurs dans ce sens.
Enfin bon, cette errance fait partie du scénario et de la phrase mille fois répété "Mais ça n'a pas de Sens".

4 Un mode de jeux:
De ce coté la le scénario montre bien l'approche des règles dans le jeux notamment les faits de Cellulis qui furent comme pour les resplioïdes extravaguant et magnifique.

5 L'univers:
A part la présentation au début de séance je suis resté sur ma faim pour ce qui est de l'univers, mais là à part changer le scénar les options sont rares.

Voila ce que je pouvais vous dire.
Pour ce qui est de mes amies "ado" sachez qu'il ont eux aussi aimé et que notre groupe attaque Sens dans 2 semaines. Pour ce qui est de Elise ne te morfond pas, étant la moins âgée du groupe en plus d'être de nature timide il est normal qu'elle est du mal à ce lancé mais elle a passé un bon moment.
L'on a aussi remarqué le personnage de Coré Perséphone car il correspond au critère des personnages de Rose, pour information cette joueuse alterne entre le hobbit vampire de warhammer et la magientiste en syndrôme d'exaltation dans les ombres d'Esteren.
Je pense donc en conclusion qu'étant parmi les plus jeunes joueurs de Sens notre avis est intérressant, l'on peut donc retenir la personnalisation des resplioïdes et les faits de Cellulis sont des points qui nous ont attiré.
Mais je ne suis pas entièrement d'accord avec l'avis de Romaric au sujet de l'acceptation que nous avons eu grâce à cette faible expérience. Tout d'abord je pense que Sens est très déroutant pour un nouveau joueurs car les repères physiques(dé, pion, plateau, feuilles détaillé, etc....) sont faible et la partie philosophique est dure à abordé.En parlant de philosophie notre groupe y été peut-être plus réceptif du fait que sur 5, 3 été en terminal S ou L avec ses cours de philosophie. Après je pense qu'il y a des millions de rôlistes ayant tous le manière de jouer donc la réflexion philosophique n'est pas apprécié à toute les tables et ce n'est pas forcément un défaut.

Donc voila je posterais peut-être si j'ai le temps le compte rendu de nos Simulacre luttant contre un Sens atteint d'un gênant dédoublement de personnalité.
Nous guettons donc le podcast sur les doubles tables et pourront bientôt en témoigner.

Nous vous disons "à bientôt"...
Shatarian
 
Message(s) : 8
Inscription : 28 Oct 2011, 12:09

Re: [Sens] Double-table : Koh Lanta

Message par Aleksi » 29 Oct 2011, 10:09

Sens est très déroutant pour un nouveau joueurs car les repères physiques (dé, pion, plateau, feuilles détaillé, etc....) sont faible


A la rigueur, je peux comprendre que l'absence de dés puisse perturber des gens habitués à les utiliser lorsqu'ils jouent. En revanche pour le plateau et le reste, j'ai du mal à voir en quoi cela constitue un problème, puisque depuis que je fais du jdr (trois ans), j'ai du jouer moins de cinq parties avec un plateau.

On ne repartira pas dans le sempiternel débat instauré par GNS la mal-comprise, bien évidemment, mais je trouve que ces outils (plateau...) nuisent à l'imagination, mais ça n'engage que moi. Toutefois, je reconnais qu'il peut-être difficile au début d'imaginer.
Aleksi
 
Message(s) : 130
Inscription : 06 Fév 2011, 01:03

Re: [Sens] Double-table : Koh Lanta

Message par Shatarian » 29 Oct 2011, 10:58

Non mais ne vous méprenez pas , quand je cite ces outils je n'en fait pas l'apologie.Je note juste que pour des joueurs jeunes où inexpérimenté ayant du mal à se lancer dans l'imaginaire collectif, ces repère physique qui ne sont pas adapté à tous les JDR peuvent être d'une aide.
Pour finir je n'utilise pas tous ce matériel dans mes parties ce n'est qu'une liste à titre d'exemple.
Shatarian
 
Message(s) : 8
Inscription : 28 Oct 2011, 12:09

Re: [Sens] Double-table : Koh Lanta

Message par Chemeeze (Adrien) » 01 Nov 2011, 17:19

Merci pour ton retour !

Concernant la nécessité des joueurs de tricher, c'était effectivement mon point noir du scénario. Je voulais vous pousser à, mais savais d'avance que se serait compliqué. J'aurait du, tout comme Shado faire des remarques un peu plus explicites.
Je suis ravi que mes prétirés aient plu. J'ai gardé leurs pdf, je pense en rajouter qqun à chaque conv' pour avoir une liste conséquente de personnages à proposer.

Je comprend très bien ce que tu veux dire à propos d'outils et de repères physiques. C'est effectivement un point intéressant à aborder : a mon avis, l'absence d'outils physiques dans Sens (on en avait pourtant rajouté via les jetons de poker pour l'immersion) est un moyen de garder les joueurs à 100% dans l'histoire.

Est-ce que tu pourrais détailler ta remarque : "la partie philosophique est dure à aborder" ? En One-shot, les questions apparaissent via le BG, mais les joueurs n'ont pas l'occasion de trop s'y frotter. Mes joueurs réguliers ont commencé à poser des questions après quelques scénarios. Du coup, je suis super curieux de ce dont vous avez pu parler après la partie à son propos.

Enfin, j'aimerai beaucoup savoir comment vous allez gérer la chronique de Sens en double table... N'hésite pas à ouvrir un nouveau fil dans la sous-section Sens pour discuter des tenants et aboutissements de votre démarche vis à vis de la métaphysique de Sens. Et puis lorsque ça aura tourné, ce sera intéressant de présenter un peu ça dans la rubrique partie.

Bon courage !
Chemeeze (Adrien)
 
Message(s) : 388
Inscription : 26 Mars 2010, 17:32
Localisation : Lyon


Retour vers Parties

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron