[Monostatos] Club Med Monostatos

Cette rubrique sert à parler de vos parties ! C'est la rubrique maîtresse, que ce soit pour chercher des principes fondamentaux du jeu de rôle, demander de l'aide sur un jeu, discuter de notre culture ou pour partager vos coups de cœur.
Règles du forum
étiquette et esprit des rubriques générales

[Monostatos] Club Med Monostatos

Message par Chams (Fabien) » 11 Nov 2012, 15:05

Séance de Monostatos dans le cadre de l'atelier du JDR spécial Monostatos du samedi 3 Novembre
4 Joueurs : Chams (MJ)/ David Best (qui a déjà joué à des jeux indies (Capes/ Misery Bubblegum)/ Un couple de rôliste n'ayant jamais joué à des jeux indies.
Durée de la partie : 4h avec présentation de l'univers des règles.


Erreur règles : Je pensais que le MJ/les joueurs prenaient UN seul point de puissance par « description bonus » avec un maximum de 4 par tableau pour le MJ et de 2 par tableau pour les joueurs.

Je fais jouer dans un lieu perso (partiellement repompé d'une de mes parties de « Slay With Me » jouée avec Guillaume (Nocker)

Eosphoros la citée des plaisirs

1°) Sensation du Lieu

Le kaléidoscope de couleurs des tentures.
Les râles de jouissances en tout lieu de la ville.
La douceur des tapis qui recouvre les rues.
Les mets les plus fins et les plus succulents que l'on puisse imaginer
Le parfum entêtant de l'encens, de la drogue et de l'amour.
Une ville des Mille et Une Nuits qu'on aurait transformer en harem.

2°) Quelle est la présence du culte? Quels sont ses alliés?

La secte de L'ether est de loin la plus représentée. Ses prêtres incitent les visiteurs à célébrer Monostatos en participant à des fêtes fastueuses et superbes.
La secte du Fer s'assure qu'aucun visiteur n'entre armé dans Eosphoros et qu'aucune violence ou trouble à la paix ne soit commis. C'est le service d'ordre de la cité.
Quelques discrets membres de la secte de la poussière prennent en charge ceux qui pourraient avoir des propos contestataires quand leur langue est déliée par l'alcool, la drogue ou par une confidence sur l'oreiller.

3°) Quelle est l'attitude générale des habitants du lieu envers le culte? Pourquoi ceux qui suivent le Culte le font ils? Pourquoi s'y oppose-t-on à lui?

Hormis les esclaves et les prêtres du Culte, Éosphoros, n'abritent pas de résidents permanents mais accueillent une foule gigantesque de visiteurs qui viennent dans cette cité pour oublier leurs tracas du quotidien et/ou pour célébrer le Culte de Monostatos. Les rares opposants au Culte n'ont pas l'opportunité de rentrer ou sont très rapidement pris en charge par la secte du fer ou de la poussière.

4°) Quels sont les adversaires du Culte? Y a-t-il des individus indépendants, insoumis ou rebelles à Monostatos?

La majorité des esclaves domestiques ou des esclaves sexuels sont des descendants de l'Empire du Scarabée. La plupart sont résignés à leurs vies ou trop hébétés par les drogues pour se révolter mais certains se racontent encore les histoires héroïques des guerriers insectes.

Sur la grand place un Etincelants, Léthé, est retenu captif par des chaînes d'or. Il exposé comme le symbole de la domination de Monostatos sur le monde, mais aussi utilisé lors des fêtes en l'honneur de Monostatos. Certains fidèles s'abreuvent de son sang qui provoque l'oubli. Il ressemble à une statue plongée dans un sommeil sans rêve et cela fait des décennies que personnes ne l'a vu bougé.

5°) Quelle est l'importance du désert et de la nature?

Éosphoros est une oasis au milieu du désert. Il suffit d'en sortir pour ressentir le vent sec et violent ou pour apercevoir dans les dunes arides la silhouette d'un ogre errant.

Mon but avec ce lieu est de ne pas montrer Monostatos comme un tyran diabolique mais plutôt comme un Dieu qui aurait très bien compris le fonctionnement de l'être humain et qui utiliserait une mécanique de plaisirs pour obtenir un dévouement total.

Personnages

Voici les 3 personnages créés.
J'ai remarqué que les trois joueurs ont été un peu surpris et perturbé que « la souffrance » soit le 1er élément à choisir. Lors du diebrifing ils ont soulignés ça comme un élément positif de la création de personnages. J'ai eu un peu de mal à expliquer « la vertu » mais cela tient peut être à mon inconfort quant à ma position de Meneur de Jeu.
Ils ont en revanche adoré avoir des singularités vraiment exceptionnel voir divine (eh ouais on voit pas ça tous les jours dans le mainstream)
Notez que les objectifs choisis sont particulièrement agressifs.

(David) Ahmed Ben Mohamed
Souffrance : Mon père, prêtre de la secte la poussière m'a défiguré après avoir massacré le reste de ma famille.
Vertu (prise sur le livre) : Je suis un agitateur politique parce que je veux insuffler au monde des changement libérateurs
Singularité surhumaine : Insensible à la douleur.
Singularités exceptionnelles : Excellent bretteur / Charisme exceptionnel malgré laideur.
Objectif : Faire déferler tous les ogres du désert dans la ville

(Maxime) Yorgir ancien artisan des monts ciselés.
Souffrance : Mon désir de changement m'a valu d'être rejeté par ma communauté qui craint Monostatos
Vertu : Je suis un casseur parce que je veux que les monts ciselés recouvrent le monde entier
Singularité surhumaine : Je peux sculpter, de manière sublime, la matière.
Singularités exceptionnelles : Force exceptionnelle/ Voix Puissante.
Objectif : Transformer cette ville de plaisir en une arène de combat

(Morgane) Sparkle l'artiste
Souffrance : L'oeuvre de ma vie a été anéantie par les sbires de Monostatos
Vertu : Je suis un fauteur de trouble car je veux voir le monde s'embraser et me délecter de ce spectacle
Singularité surhumaine : Je peux donner vie à mes dessin.
Singularités exceptionnelles : Agilité Exceptionnel/ Polyglotte.
Objectif : Provoquer une émeute, renverser le pouvoir de la ville.

La Partie

Je commence mon premier Tableau en décrivant vaguement la ville. Cependant je suis méga stressé par mon rôle (honni) de MJ (C'est fou les séquelles que m'ont laissé certaines parties de jdr tradi). Du coup je ne suis pas très satisfait de moi et je décide que je ne mérite pas de prendre des points de puissance (ce qui s'est avéré être une erreur qui aurait pu vraiment vite précipité la fin de la partie).


David prend le 1er tableau joueur et décrit (à ma demande) comment, après une traversée exténuante du désert, Ahmed arrive à la cité et goûte à tous ses plaisirs. Il récupère un point de puissance en mettant en avant sa souffrance (le fait qu'il soit défiguré lorsqu'il rencontre les esclaves sexuelles)
Cette 1er scène est assez réussie, David ne se cantonne pas à son personnage (comme dans les jdr tradi) ce qui a je pense bien inspiré les deux autres joueurs, nous avons eu quelques bons échanges ce qui m'a permit de me détendre un peu en tant que MJ et nous ne sommes pas tombé dans le syndrome de la confrontation immédiate. Cool donc!!

Maxime prend le 2ème tableau de joueur et décrit comme Yorgir s'est fait jeté, à cause des ses propos, de la caravane qui devait l'emmener dans la citée (Bim! point de puissance rappel de la souffrance) Il traverse donc seul le désert. David intervient et ajoute qu'il est suivi par une silhouette au loin, je rebondis sur l'idée et part sur une attaque d'un Ogre, Yorgir se cache donc en créant un sarcophage de sable. Je fais intervenir un membre de la secte du fer qui massacre l'Ogre et délivre Yorgir de son sarcophage (toujours dans l'idée de ne pas stigmatiser le Culte comme des « mauvais ») S'ensuit un échange où Yorgir essaye de faire admettre au garde l'ivresse et le plaisir que provoque le combat.
Nous partons donc sur une confrontation (je trouve over-cool que notre 1er confrontation n'est pas été physique mais orale) et donc aucune déception que les dès me donnent perdant!!

J'arrive à mon 2ème tableau de meneur. Je décris une célébration en l'honneur de Monostatos où un prêtre de la secte de l'ether abreuve à l'aide d'une outre, pleine d'un liquide qui provoque la nonchalence, une foule de fidèles agenouillés. (Eh hop je m'abreuve de points de puissance) Seul hic Maxime décrit comment son personnage Yorgir, qui est dans la foule, attrape l'outre au moment ou le prêtre veut lui verser le liquide dans la bouche et la broie grâce à sa force colossale.
Bon je capte tout de suite que le joueur cherche la confrontation et là je flippe à mort. En terme de point de puissance on est plus ou moins à égalité (donc c'est du 50/50) sauf qu'il a déjà 2 points de désir et que s'il gagne cette confrontation il réalise son objectif avant même que la 3ème joueuse n'ait pu faire un tableau. Du coup je fuis la confrontation et j'écoute stoïque comment mon prêtre se fait enfoncer dans un mur (au sens littéral du terme) et la façon dont Yorgir se barre de la scène impunément. Clairement pas un moment de gloire pour le Culte.

Morgane fait son 1er tableau. Elle nous explique que son personnage est dans la ville depuis quelques semaines déjà et qu'elle est actuellement sur la terrasse d'une auberge en train de se faire raconter les légendes de l'Empire Scarabée par un des esclaves de la citée. Je fais intervenir un garde qui vire l'esclave à coup pied dans le cul prétextant qu'il importune le noble Sparkle (personnage de la joueuse) Celui ci rétorque que le récit de l'esclave est distrayant, le garde propose alors de faire venir à la place de ce pouilleux d'esclave « Ninhursag le magnifique » qui est devenu célèbre grâce à des récits sur les batailles épiques qu'a livré Monostatos.
Non lançons une confrontation et je décris (résultat favorable) comment Ninhursag subjugue la foule, qui commence à s'attrouper, par son récit. La joueuse crame un point de puissance (réussi son résultat) et elle décrit comment elle donne vit à des étoiles dessinés qui viennent entourer la tête de l'esclave et rendant ainsi son récit plus intéressant. Je contre-attaque (point de puissance réussi) et Ninhusar fait apparaître un petit soleil lorsqu'il évoque l'allié de Monostatos Je me fais contrer (point de puissance + réussite) et Sparkle transforme le soleil en pluie s'abattant sur le prêtre. Sauf que là je suis veux pas perdre (point de puissance + réussite) et mon bonhomme transforme cette situation désavantageuse en évoquant la façon dont il a surmonté, tout comme cette pluie, les difficultés qui ont tenté de l'éloigner de Monostatos. Certain de ma victoire le pretre ordonne donc qu'on se débarrasse de l'esclave. Sauf qu'encore une fois je me fais contrer et la joueuse stimule la foule et dénonce cette injustice. Je ne peux plus que m'écraser néanmoins ce passage a certainement été une des confrontation que j'ai préféré.

David fait ensuite son 2ème tableau. Je sens qu'il cherche la confrontation pour avoir deux points de désirs comme ses petits copains. Sauf que je suis à poil niveau point de puissance et un je commence un peu à être moins concentré. Du coup je fuis la confrontation mais de manière pas intelligente ce qui a nuit un peu à la scène je trouve. Du coup on se retrouve avec un tableau pas top ou le personnage de David va dans la désert pour demander à un vieil homme dans le désert qui peut parler aux ogres s'il pourra l'aider, celui ci accepte (pourquoi? Bein juste parce que je fuis le conflit quoi) puis un retour cafouilli à la citée. Bref j'ai merdé quoi!

Tableau suivant, je la joue typique escalade de la violence et j'annonce que suite à la joute verbale perdu par le prêtre le Culte déclare que l'art est désormais impies et interdites dans la citée. Les légendes de l'ancien temps, la poésie, ou les lectures autre que « Monostatale » sont désormais interdites.

Impossible de me souvenir de la scène suivante (je crois que c'est le moment où un DJ a balancé de la musique de merde à fond dans le bar où nous étions en train de jouer) Il me semble qu'il y a eu une confrontation avec le personnage de David (qui a gagné) tournant autour d'une esclave nommé Nourat.

Le tableau suivant est certainement mon préféré. Maxime nous décrit comment un des esclaves qui lave les tapis créé des dessins sur le tapis en le frottant avec la brosse.
Il clôture tout simplement là dessus
J'ai trouvé ce passage vraiment AWESOME!! Et surtout vraiment en accord avec l'esprit du jeu qui souligne l'importance de l'esthétique. C'était de plus vraiment élégant de la part du joueur de placer une scène de couleur juste à ce moment là (alors que le prochain joueur qui gagne une confrontation réalise son objectif)

A mon tour et je décide de faire entrer la carte « secte de la poussière ». Escalade de la violence donc et le Culte décrète que tous les résidents de la citée doivent venir boire le sang de Léthée (l'étincelant) afin d'oublier les récents événements peu favorables à Monostatos. Je décris comment un nuage de poussière commence à entourer le personnage de David et l'entrainer vers le sang de l'oubli. Conflit donc et là...Monostatos is baaaack!! Tous les joueurs crament leurs points de puissances et David va jusqu'à utiliser son orgueil mais rien n'y fait et je gagne mon 1er conflit. OUIIIIIIIIIIIIIIIII!!! Je narre donc avec délectation comment le breuvage impie fait oublier à Ahmed Ben Mohamed le visage de sa famille disparue (affaiblissement donc)
Et là gros gros moment de déception le joueur utilise cash un point de désir pour le retirer (normal de sa part soit dit en passant, j'aurai fais la même chose que lui) sauf que ça me fait vraiment chiééééé parce que l'affrontement a été épique, mon affaiblissement vraiment bien trouvé et le système fait en sort que ça ne coute pratiquement rien au joueur de faire comme si de rien n'était et de rayer tout ça (il lui reste encore un point de désir donc victoire au prochain conflit gagné...finalement il s'en fou un peu d'avoir perdu celui là!)

Morgane prend le tableau suivant elle narre comment elle donne vie à l'un de ses dessins : un guerrier-scarabée (en taille géante) dont lui à parlé un des esclaves et qui commence à briser les chaînes de l'étincelant . Je contre favorablement et le nuage de poussière prend la forme d'un prêtre et invoque son Dieu afin de faire exploser le géant. Morgane contre favorablement aussi et explique que voir le guerrier-scarabée en morceau rallume la flamme guerrière dans le cœur des esclaves qui commencent à se soulever.
A ce moment il me reste des points de puissances mais je trouve cette fin assez classe et je concède

Morgane fait un petit épilogue qui raconte la révolte des esclaves et la libération de la citée du joug de Monostatos.

Franchement cette partie ne m'a vraiment pas déçu, j'ai eu la chance d'avoir des joueurs vraiment inspirés et patients qui ont compensés mes maladresses de meneurs. Franchement ça m'a un peu redonné confiance en moi en tant que MJ et je pense que je réussirai mieux mes prochaines parties (cool donc)

Concernant le système, j'ai déjà tout dit à Fabien mais en gros.
J'ai merdé pour les points de puissances mais c'est vrai que les règles sont pas méga clair.
Ca serait cool que le MJ puisse gagner un point de puissance dans les tableaux des joueurs pour équilibrer un peu la balance.
Je pense qu'un petit affaiblissement en cas de victoire du meneur lors d'un conflit pourrait être un peu plus stimulant

Voilà.
Merci encore à Fabien d'avoir publié ce très bon jeu!
Dernière édition par Chams (Fabien) le 11 Nov 2012, 20:08, édité 1 fois.
Chams (Fabien)
 
Message(s) : 9
Inscription : 13 Jan 2012, 18:31

Re: [Monostatos] Club Med Monostatos

Message par Lac » 11 Nov 2012, 15:49

Merci pour ce débrief !

De très bon souvenirs et même si on a déconné sur les règles, je trouve qu'au final cela arrangeait tout le monde (impératifs de départs rapides). Honnêtement ce sera un plaisir de rejouer avec toi comme MJ car ton sens de l'improvisation pour nous contrer était vraiment génial. J'ai adoré ton lieu qui nous montre que Monostatos n'est pas nécessairement un cruel esclavagiste lobotomiseur (si ça dit) et ça compliquait d'autant plus la tâche !
Après je suis déçu pour ton tableau d'avoir paniqué et d'avoir emmuré ton prêtre, mais j'ai eu un coup de mou imaginatif ^^ (rassure toi je ne pouvais pas gagner de points de désirs durant ton tableau donc pas de risques !).
Par ailleurs, les seuls points de règles litigieux ont été mis à jour donc maintenant plus de soucis !

Merci encore !

Yorgir, artiste de la poutre !!!!
Lac
 
Message(s) : 2
Inscription : 04 Nov 2012, 16:54

Re: [Monostatos] Club Med Monostatos

Message par Morgane » 11 Nov 2012, 17:30

Ce Club Med' fut une découverte plus qu'agréable des jeux indi mais aussi de Monostatos.
Et Chams n'a pas chômé pour cette partie, merci à toi !

Personnellement, même les approximations de règles n'ont pas empêché une partie riche en émotions et en moments de panique: le point de pouvoir ça se dépense vite ma bonne dame. Il est vrai que "Le Monde" aura eu du mal à nous arrêter dans notre entreprise de destruction massive... (il fallait nous entendre hurler à chaque résultat de dé, MJ compris)

Gros coup de cœur pour cette cité-oasis: dans un monde paradisiaque, c'est l'enfer de soulever des révolution. Vous avez déjà essayé d'énerver un tas de loukoums ? C'était donc une vraie gageure de jouer les troubles-fêtes dans quelque chose qui s'apparente au premier abord à la perfection. Et je rejoins Maxime sur cette vision bien plus colorée et insidieuse du bonheur selon Monostatos.
Belle découverte aussi que le mode de narration du jeu. Plutôt que de fonctionner par petite intervention jdresque classique, brosser des tableaux complets demande certain effort qui se révèle finalement plus enrichissant.

Au plaisir donc d'une prochaine partie.

Sparkle, pyromane en puissance.
Morgane
 
Message(s) : 1
Inscription : 11 Nov 2012, 17:17

Re: [Monostatos] Club Med Monostatos

Message par Fabien | L'Alcyon » 30 Nov 2012, 20:24

Ca me fait vraiment plaisir de voir que le jeu vous a plu ! Les quelques points de règles problématiques ont été éclaircis dans la mise à jour ou ont été discutées ici !

Merci beaucoup aussi à Chams pour sont intérêt pour Monostatos !
Monostatos, jeu de rôle héroïque et mystique : site de L'Alcyon et page Facebook
Ma sélection de jdr indépendants à essayer

Le forum de L'Alcyon a déménagé sur Les Ateliers Imaginaires !
Fabien | L'Alcyon
 
Message(s) : 533
Inscription : 29 Août 2009, 15:15
Localisation : Paris


Retour vers Parties

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité

cron