[Polaris] Tsih, Célanéo, Sagitarius et Cassiopée

Cette rubrique sert à parler de vos parties ! C'est la rubrique maîtresse, que ce soit pour chercher des principes fondamentaux du jeu de rôle, demander de l'aide sur un jeu, discuter de notre culture ou pour partager vos coups de cœur.
Règles du forum
étiquette et esprit des rubriques générales

[Polaris] Tsih, Célanéo, Sagitarius et Cassiopée

Message par Christoph » 12 Juil 2006, 21:24

Voir la présentation du jeu pour d'éventuels clarifications techniques.

Lionel, Jérôme, Julien et moi-même nous sommes retrouvés dans la chambre à la cave de Lionel, qui est idéale pour le jeu de rôle, car il s'en dégage une atmosphère un peu "coupée du reste" ou je ne sais pas comment dire.
Nous avons également joué avec peu de lumière et on a passé un peu de musique classique (la BO de Barry Lindon en tout cas).

Julien et Lionel se faisaient face et Jérôme était mon Fourvoyé.

Nous avons créés chacun un protagoniste, avec le Destin commun Arcturus, un chevalier stellaire important qui trempait dans des affaire louches. (On a laissé cela tel quel, vague à souhait.)

Sagitarius (Lionel)
Archer monté, "paladin" au service de la grande prêtresse de la Garde du Sud. Son écuyer Arkhab le sert loyalement, tandis que le démon Wiscostac rôde dans les ombres et les brumes.

Célanéo (Jérôme)
Chevalier solitaire tendance tragique, Célanéo est officier à Fort Austral, sous les ordres d'Arcturus. Son épouse Aliria et le démon Algarabe, le voyageur, sont dans le cosmos, mais n'ont pas encore fait leur entrée en scène.

Tsih (Julien)
C'est l'artiste intello de l'histoire, il est à la fois sculpteur de renom, il forme un disciple, Sirius, et est conservateur du musée d'un des Vestiges. Suite à ses déboires dans le musée, sa mécène le prend en grippe.

Cassiopée (mescolles)
Elle est la receveuse des dernières volontés et officie au service de Virgo. Par ailleurs, elle est la fiancée d'Arcturus, qu'elle aime passionément malgré leur relation à distance. Je lui ai choisi comme Destin supplémentaire "mère du futur".


Chacun a eu l'occasion de jouer deux scènes. Le plan central qui s'est dégagé, c'est qu'Arcturus était en train de comploter quelque chose d'énorme. Tout en appelant à lui les divers protagonistes des joueurs, il tente de les éliminer en douce. A moins qu'il n'ait pas la même idée pour tout le monde... l'avenir nous le dira.
Nous avons allumé une bougie carré pour signifier le début de la partie (cela faisait une carte ad hoc de la ville également, avec le Fourvoiement brûlant et les quatre vestiges aux coins) et prononcé la phrase clé adéquate:

Il y a fort longtemps, les gens mourraient au bout du monde...


Je vais vous donner un exemple assez détaillé de la première scène, afin d'illustrer l'utilisation des règles.


Christoph: L'espoir n'était pas encore perdu, car Cassiopée entendait encore le chant des étoiles.
C'est ainsi qu'
elle se rendit à la demeure de Sire Taurus (Lionel) qui vivait ses ultimes heures, afin de recueillir ses dernières volontés.
La maisonnée entière se confondait en lamentations dans ces heures noires.
La chevalière stellaire ne se doutait pas qu'Alsataraz (Jérôme), celui qui rôde dans l'ombre, était présent pour une raison semblable, mais bien plus perverse.
Sire Taurus désirait faire lumière sur une trahison qui se tramait à Fort Austral, dont le seigneur est le principal instigateur.

Christoph: "Vous voulez dire qu'Arcturus serait responsable?"

Lionel: Taurus lui révèle qu'effectivement c'est le cas.

Jérôme: Au contraire, Alsataraz parvient à se repaître de ses dernières paroles, l'empêchant de confirmer quoi que ce soit!

Christoph: Seulement si Cassiopée voit le reflet du visage du démon dans les yeux du mourrant alors qu'Alsataraz s'abvreuve de ce dernier souffle dans une étreinte impie.

Jérôme: C'est ainsi que cela se déroula.

Christoph: Cassiopée ordonne au démon de se présenter à elle pour être jugé pour son crime.

Jérôme: Seulement si son apparition effraie la chevalière à la folie une semaine durant.

Christoph: De surcroît, Cassiopée crève l'oeil gauche du démon dans un élan désespéré.

Lionel: De surcroît, deux âmes volées par Alsataraz trouvent refuge dans l'esprit de Cassiopée, la rendant sujette à des crises de personnalité multiples.

Jérôme: Nous verrons ce qu'il en adviendra!

Christoph: De surcroît, l'une de ses âmes est celle de Taurus.

Jérôme: C'est ainsi que cela se déroula.

Christoph: C'est ainsi que Cassiopée s'effondra pris d'un délire profond, alors que le voleur d'âmes disparut dans les ombres.

La feuille de perso est mise à jour: des thèmes sont cochés pour l'emploi de la phrase clé de surcroît (deux pour le Coeur, une pour le Fourvoyé). L'âme de Taurus passe dans la section de la Nouvelle Lune du Cosmos de Cassiopée.


Le tour suivant mettait en scène Sagitarius, appelé par Virgo. Il devait partir en quête d'un remède pour Cassiopée à Fort Austral.
Arcturus fait une irruption théâtrale (Julien profitait du fait qu'il avait le contrôle sur l'environnement pour déclencher une tempête effroyable pour souligner l'arrivée du protagoniste) et vient se lamenter au chevet de la chevalière au proie d'un délire profond, marmonant toutes sortes d'inepties pseudo-prophétiques.
Arcturus est d'accord de se joindre au voyage de Sagitarius, devant lui aussi se rendre à Fort Austral. (Tout le monde savait très bien qu'Arcturus avait des intentions peu louables, mais Sagitarius le considère avec la plus haute estime. Je trouvais ce décallage jouissif.)


Pendant ce temps à Fort Austral, Célanéo défait la déferlante démoniaque de la troisième bataille du Printemps. (Jérôme fait une belle utilisation de la phrase clé c'est ainsi que pour se créer une situation in media res, là où nous avions précédemment introduit des scènes de manière plus tranquille).
Il fait prendre des risques inconsidérés à ses hommes afin de porter un coup décisif aux démons. Célanéo abat le commandant démon et se retourne pour découvrir que tous ses hommes avaient péri l'affligeant de remords qui lui resteront à vie (j'adore la façon dont on peu agir loin dans le futur des personnages, afin d'ajouter une dimension de tragique).
Il récupère une clé mystérieuse sur son adversaire et c'est ainsi que nous terminons la scène.


Tsih, quant à lui, est alerté par son sismographe runique que des tremblements dangereux secouaient une des salles du musées. Le démon Al Niyat, celui qui provoque des tremblements de terre, avait fait irruption et menaçait de faire choire tous les éléments du musée.
Dans un déluge d'artefacts et d'objets d'arts, Tsih parvient à pourfendre le démon. Malheureusement, le bris d'un objet ancien libère un démon encore plus puissant.
(Ce dernier événement est dû à l'utilisation de la phrase clé vous exigez bien trop alors que Lionel projetait de broyer Sirius sous une statue. Julien a préféré libérer un démon que de mutiler le disciple... ça vous dit quoi sur un homme cela? :P
A remarquer aussi que Jérôme et moi faisions allgégrement des propositions pour empirer le sort de Tsih, mais Julien et Lionel nous ont gratifiés d'un condescendant cela n'importait pas pour nous remettre à notre place. Pas facile la vie d'une Lune, mais si on s'y prend bien, on peut vraiment aider à augmenter le rythme et la densité d'un scène.)


Je continue sur mon égo-trip et vous remet la prochaine scène de Cassiopée en version reconstituée. En fait, je me rappelle surtout des phrases utilisées quand je les ai effectivement utilisées moi-même :P

Christoph: C'est ainsi que, après sept jours et sept nuits de tourmente, Cassiopée se réveilla de sa crise.

Jérôme: Seulement si Alsataraz lui souffle à l'oreille: "Je me nourrirai des âmes de tous ceux dont tu viendras recueillir les dernières paroles."

Christoph: "Seulement si à chaque fois tu dois te révéler et subir une blessure, t'entrainant peu à peu à ta mort."

Jérôme: "Seulement si chaque victime souffrira toujours plus que la précédente."

Christoph: "De surcroît, alors que tu seras transpercé par mon épée stellaire, toutes les âmes que tu auras jamais volées seront recueillies dans la lame."

Lionel: "De surcroît, toutes ces âmes passeront dans ton esprit et te possèderont à la folie."

Jérôme: Nous verrons ce qu'il en adviendra.

Christoph: "De surcroît, mon descendant terminera de recueillir les dernières volontés à ma place."

Jérôme: C'est ainsi que cela se déroula.

Christoph: C'est ainsi que Cassiopée réfléchit à ce qu'Alsataraz lui avait dit alors que l'écho de sa voix mourrait dans son esprit.


La prochaine scène de Sagitarius se déroulait juste après sa première, donc bien avant que Cassiopée se réveille.
On a eu droit à un traquenard, ou Arcturus combattait aux côté de Sagitarius qui le considérera comme frères d'arme dès ce moment. Arkhab est rendu tétraplégique dans une scène à la "Frodon dans les mines sans la cotte de maille en mithril".
La question qui se pose est: est-ce qu'Arcturus à manigancé ce guet-apens afin de se créer artificiellement un allié?
Sagitarius découvre un document compromettant pour de nombreuses personnalités de Fort Austral sur le corps d'un des assaillants (Arcturus n'est pas remis en cause cependant).
Lionel a porté une tournure intéressante à cette scène. Il a utilisé la négociation du conflit comme s'il s'agissait de la création du script pour une scène, qu'il a ensuite jouée avec moulte conviction (c'est le moins qu'on puisse dire, c'était plutôt une trance exubérante du plus bel effet)
C'était certainement un des combats les plus spectaculaires qu'il m'a jamais été donné de voir dans un jeu de rôle :D


Jérôme introduit sa première scène avec une nouvelle variation sur la phrase clé introductive.

Jérôme: "... c'est ainsi que cela se déroula," conclut Célanéo lors du rapport de mission. (Je trouve cette tournure juste excellente, inclure la phrase clé dans le dialogue tout en y donnant un autre sens!)

Arcturus, son supérieur, n'apprécie pas du tout et le traîne au tribunal martial pour incompétence et mort d'homme par négligeance.
Malgré une défense tout ce qu'il y a de plus efficace, le tribunal condamne Célanéo a sept jours d'errance dans les ruines entre le Vestige et le Fourvoiement, afin qu'il puisse "arrêter la quatrième invasion à lui tout seul une nouvelle fois, cette fois sans mettre en danger la vie de ses hommes..."
Tout le monde s'acharne sur Célanéo, le jugement est sûrement truqué... Aliria n'a plus que ses yeux pour pleurer.


Tsih est appelé à Fort Austral pour faire l'expertise d'un artefact à la demande d'Arcturus. Il constate que celui-ci serait lié, voire possédé par l'artefact. Dès lors se pose la question de pourquoi le chevalier lui a demandé de faire l'expertise? Fourberie ou appel à l'aide?
Seule la prochaine séance nous révélera la suite des événements.

Tout ceci s'est déroulé il y a fort longtemps et il n'y a maintenant plus personne qui s'en souvient.

Nous soufflons la bougie et terminons la partie.



Nous avons malheureusement oublié les règles d'expérience. Plusieurs de ces scènes étaient de flagrants cas qui demandaient un jet d'expérience, on y pensera la prochaine fois.
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Message par nemesis » 13 Juil 2006, 12:37

il y a l'air d'y avoir une sacré ambiance!
Au long de mes paupières amères,
S'écoulent des larmes glacées,
Qui dérivent au fil de mes vers,
Vers le ruisseau de mes pensées...

Vous aussi participez à l'Orbe de la Flamme Noire:
http://fr.groups.yahoo.com/group/blackflameorb
nemesis
 
Message(s) : 209
Inscription : 07 Août 2003, 10:25
Localisation : Paris

Message par Christoph » 13 Juil 2006, 16:08

C'est énorme ce que ce jeu dégage! Le côté épique et tragique est parfaitement souligné par les phrases clés et les règles et la façon dont le personnage est construit (la feuille aide aussi à garder tout cela bien en tête à mon avis).

Du pur bonheur :D
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse


Retour vers Parties

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité

cron