Enemy Gods

Cette rubrique sert à parler de vos parties ! C'est la rubrique maîtresse, que ce soit pour chercher des principes fondamentaux du jeu de rôle, demander de l'aide sur un jeu, discuter de notre culture ou pour partager vos coups de cœur.
Règles du forum
étiquette et esprit des rubriques générales

Enemy Gods

Message par Harald Hardrada » 16 Oct 2006, 18:30

Certains d'entre vous ont- ils tenté ce petit JDR indépendant fort sympathique?
Harald Hardrada
 
Message(s) : 46
Inscription : 26 Fév 2006, 16:32
Localisation : An Oriant, Mor Bihan, Breizh- Izel (56)

Message par Christoph » 16 Oct 2006, 19:17

Je connais de nom, mais ça s'arrête là.

Voici la fiche du Grog pour commencer.
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Message par Harald Hardrada » 17 Oct 2006, 18:58

Oui, je connais la fiche, c'est elle qui m'a inspiré pour faire l'acquisition de l'ouvrage justement. J'ai même testé la bête et plutôt sympa!

Bon, Je vais essayer de résumer la partie que j'ai donné et de faire ma critique de ce jeu.

Chaque joueur incarnait un héros de la mythologie antique, avec un héros romain, un grec et un egyptien. Chaque joueur à sa droite incarait aussi son dieu tutélaire, l'influençant sur le déroulement du scénario mais aussi de sa destinée. Bref, de très bon momments de roleplaying avec des situations très sympathiques. Pour vous donner une idée, c'est un peu commme à Wraith, où l'on joue une ombre et que votre voisin incarne votre spectre, votre côté sombre qui vous tente et vous pousse à fauter.

Bref, le côté double- incarner un héros et le dieu d'un autre personnage- est très sympathique et surtout très roleplay. Mais cette force est aussi la faiblesse: les joueurs peuvent se montrer autoritaires les uns les autres et demander des quêtes qui font partir chacun de son côté en hors- scénar.
Harald Hardrada
 
Message(s) : 46
Inscription : 26 Fév 2006, 16:32
Localisation : An Oriant, Mor Bihan, Breizh- Izel (56)

Message par Christoph » 18 Oct 2006, 02:01

Ah ben chouette, je vais donc te poser quelques questions! =D

Est-ce que ce jeu comporte un MJ, puisque tu parles de scénario?
Ou est-il quand même possible de jouer sans, et les joueurs se servent de leur divinité pour lancer des conflits plus ou moins en rapports avec leurs personnages?
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Message par Harald Hardrada » 18 Oct 2006, 12:08

Oui, ce jeu comporte un MJ, qui établit un scénario.
Ah! Je tiens aussi à préciser que, normalement, Enemy Gods possède sa propre mythologie et son propre "monde". Mais en fait, il est facile de transposer la mythologie de son choix- réelle ou imaginaire- et donc de transformer ce petit jeu en système générique pour jeu où les dieux influent pas mal sur la destinée des humains.

Donc, oui, il y a un MJ qui lance une histoire, et le Dieu de chacun aide ou met des bâtons dans les roues à son héros, suivant les rivalités entre Dieux ou alors suivant le "cool" du dieu.

Sinon, je pense qu'il est tout à fait possible de faire du Formless sur ce jeu. Je n'ai jamais testé, mais j'ai eu les mêmes impressions que toi à la première lectue e lors de la première partie. Le problème risque d'être la dispertion, avec chaque héros partant dans une direction différente.
Harald Hardrada
 
Message(s) : 46
Inscription : 26 Fév 2006, 16:32
Localisation : An Oriant, Mor Bihan, Breizh- Izel (56)

Message par Christoph » 18 Oct 2006, 13:40

Je vois mieux. Est-ce que tu serais d'accord de nous donner un ou deux exemples de votre partie où l'on voit un personnage d'un joueur et le dieu d'un autre entrer en intéraction et éventuellement comment cela a pu (ou non) dérailler le scénario?
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Message par Harald Hardrada » 18 Oct 2006, 18:04

Eh bien lors de la partie, afin de se défendre de pilleurs de tombe, les ersonnages ont du se battre dans l'enceinte d'un temple d'Anubis à Alexandrie. L'un des personnages étant egyptien et héros du dieu Thot, ami d'Anubis, ce dernier s'est fait remonter les bretelles. Les informations glanées devaient après les mener à Babylone, sur les traces d'un avatar de Baal mais, le joueur contrôlant le Dieu Thot a décidé de punir son héros, et ni plus ni moins que de l'envoyer en pélerinage immédiat à Elephantine :(

Bref, un voyage Alexandrie- Babylone en faisant un détour par le sud de l'Egypte à Elephantine... Sauf que les autres ont décidé de ne pas attendre le fautif... Deux joueurs à gérer qui partent en direction de Babylone, et le dernier en solo qui part à Elephantine en devant s'arrêter dans tous les temples pour avoir versé du sang dans un lieu sacré d'Anubis. Pas top comme situation, aussi bien avec MJ que dans du Formless...
Harald Hardrada
 
Message(s) : 46
Inscription : 26 Fév 2006, 16:32
Localisation : An Oriant, Mor Bihan, Breizh- Izel (56)

Message par Christoph » 18 Oct 2006, 19:49

Hum, vous avez donc vraiment joué chacune de ces étapes pénibles?

En tant que MJ surtout, faut pas hésiter à faire du cadrage sélectif, après tout en cinéma on ne montre pas TOUT ce qui se passe au héros. On coupe au vif du sujet, agressivement.


Je me demande ce que donnerait ce jeu si on ne le jouait pas dans le sens classique du scénario à mission, mais d'un jeu d'intrigues entre les héros et les dieux, jettés au centre d'une toile de PNJ tous plus vicieux les uns que les autres.

Avec des scènes très spécifiquement cadrées, on peut facilement jouer sans aucune cohésion de groupe entre les PJ. Les joueurs dont le personnage ou le dieu n'est pas présent peuvent par exemple jouer des PNJ.

Ainsi, aucun souci si un PJ est envoyé en punition dans un endroit reculé. On s'arrange pour que la toile des relations entres les divers PNJ s'adapte à ce déplacement géographique.
Distance spatiale ne veut pas dire distance narrative.
Quand le PJ revient, il aura peut-être trouvé de nouveaux alliés ou autre avantage, loin du nid de guêpe central.

Bien sûr, il faut penser à punir le personnage et pas le joueur. Dans ton exemple, je ne suis pas sûr que cette distinction se faisait, vu le smiley qui l'accompagne. C'avait l'air de gravement vous ennuyer, alors qu'en changeant l'approche, ç'aurait pu être un enrichissement.

Qu'en penses-tu? (en fait, comme tu as déjà joué à l'Appel de R'lyeh, tu dois connaître ce genre de situations. il faut bien sûr que les joueurs aient les moyens de générer du contenu spontanément quand un des PJ est écarté de la trame principale, afin de rattacher cela a posteriori pour un regain d'intensité)


Quand tu parles de Formless, tu entends l'absence de MJ?
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Message par Frédéric » 02 Nov 2006, 17:51

C'est vrai qu'avec un tel concept, c'est presque dommage de ne pas virer le MJ et attribuer son rôle aux PJ "dieux" il faudrait des règles assez béton (ce qui ne veut pas dire complexe).
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Message par CXZman » 02 Nov 2006, 23:36

Je ne pesne pas que des règles bétons aient changé quoi que ce soit. vu dans quel sens à l'air de partir de jeu (de ce que je lis là tout de suite), les joueurs ont entre leurs mains la responsabilité du plaisir du jeu, et ils doivent l'assurer par coopération. Je parle bien des joueurs, pas des personnages. Ce qu'a fait le joueur qui jouait Thot, dans le rapport de partie de Harald, en ce sens, c'était du pur anti-jeu.

Ou alors, effectivement comme le dit Artanis, il aurait fallu mieux cadrer le récit de ce qu'il se passe dans l'univers. Or, c'est pas cerné par les règles du jeu, cet aspect du déroulement de la partie : savoir maitriser le récit également en tant que joueur.

Typiquement, en souhaitant punnir un personnage, le joueur de Thot a cherché à l'emmerder un maximum. Mais il a certainement confondu une corvée ingame et une corvée réelle pour le joueur d'en face. Je vosi pas comment, avec les règles ou le système de jeu, on peut contraindre ces comportements.

totu au pire, on peut écrire un article dans les rgèles de jeu sur l'art de maitriser un scénario quand en tant que joueur, on a la responsabilité du dérouelemnt du scénario entre les mains.


Dans Wushu, ils fonctionnent avec du Veto. C'est efficace pour sauver les meubles, mais ça jette un froid dans l'ambiance autour de la table. Donc la solution proposée n'est vraiment pas la bonne.
"Donne à manger à l'âne, il te fera des pets"
CXZman
 
Message(s) : 52
Inscription : 04 Oct 2006, 05:11
Localisation : Cesson Sévigné - Rennes

Message par Frédéric » 03 Nov 2006, 03:01

Je suis d'accord avec toi. Quand je parlais de règles béton, c'était dans le cas où on enlèverait le MJ, mais en même temps, je ne sais pas comment sont celles de Enemy gods...
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Message par Christoph » 03 Nov 2006, 18:36

CXZman, il est absolument possible de faciliter la narration, le rythme, le "dans-le-sujet" (par opposition au hors-sujet) et diminuer l'incitation aux joueurs de s'entre-emmerder avec un système clair et précis.

Tous les jeux que j'ai présenté sur ce forum via un rapport de partie font au moins une partie de cela grâce à leurs règles.


Maintenant, en tant que modérateur: ce sujet étant celui de Harald, j'aimerais qu'on attende tous son retour avant de continuer. Après tout, c'est le seul qui a joué au jeu et donc le seul à même de répondre de manière cohérente à nos questions au suspens.
Merci de respecter cette consigne.
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse


Retour vers Parties

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron