[Harry Potter] 1ère partie

Cette rubrique sert à parler de vos parties ! C'est la rubrique maîtresse, que ce soit pour chercher des principes fondamentaux du jeu de rôle, demander de l'aide sur un jeu, discuter de notre culture ou pour partager vos coups de cœur.
Règles du forum
étiquette et esprit des rubriques générales

[Harry Potter] 1ère partie

Message par Frédéric » 03 Jan 2007, 17:27

J'ai fait jouer Magali et son petit frère Renaud (15ans) à Harry Potter.
J'ai rapidement écrit quelques idées et zouuuu !

La partie a du durer entre 2h30 et 3h, mais elle a été intérompue à plusieurs reprises. Ca ne nous a pas empêché d'y prendre beaucoup de plaisir.

Personnages : Lane (Magali) fille, Gryffondor, 11 ans, casse-cou.
Rick (Renaud) garçon, Serpentard, 11 ans, filou.
MJ (moi)

L'intrigue : Des PNJ ont perdu des objets ou animaux de compagnie. Un PJ se fait piquer un objet. Le responsable serait un élève de Gryffondor qui déambule la nuit (somnambule?) dans son pyjama-grenouillère-nounours et s'introduit dans les différents dortoirs pour y dérober des objets divers et variés. Ce que les PJ pourront découvrir, c'est qu'il est en fait contrôlé par un élève de serpentard de quatrième année qui a appris avec son père mage noir à utiliser partiellement le sort de l'imperium (contrôle mental). Le sort étant difficile à maîtriser, il a choisi un élève somnambule à contrôler.
J'ai fait jouer aux deux joueurs en préambule une introduction dans laquelle, ils vivent un conflit qui s'achève par l'utilisation involontaire de la magie.

Introduction de Lane (Magali)
Lane est invitée par son oncle et sa tante. Son cousin qu'elle déteste l'accueille de ses habituels sarcasmes.
(Etant donné qu'elle est sensée bien connaître son cousin, j'ai présenté à Magali ses traits).

Elle a donc choisi de jouer sur sa susceptibilité. Ce à quoi le cousin a répondu qu'il allait se débrouiller pour la faire partir de chez lui.
A ce moment là, elle a attrapé le jouet préféré de son cousin (une grosse peluche du nom de "Joby") et s'est mise à courir dans la chambre.
Alors Lane se jette sur lui avec la couverture du lit pour le faire taire et crie à sa tante qui s'inquiète : "Tout va bien!"
Quand elle retire la couette, son cousin a la bouche cousue. Celui-ci va se voir dans une glace et s'évanouit. (en fait, c'était un abandon de ma part)
Lane attendra qu'il soit l'heure de partir en jouant seule dans la chambre...


Introduction de Rick (Renaud)
Rick doit garder sa petite soeur pendant que ses parents sortent. Il décide de leur faire une blague (l'un de ses traits principaux est : adore jouer des mauvais tours). Il place un saladier plein d'eau sur l'encadrement de la porte de la chambre de ses parents.Quand ses parents rentrent, son père monte dans la chambre pour se changer (ils ont pris la pluie dehors) et un bruit de verre brisé s'ensuit d'un bruit sourd...
Le conflit se déroule avec la mère de Rick.


Celle-ci veut le punir pour qu'il cesse ses mauvais tours.Les adultes possèdent facilement l'avantage sur les enfants. Ainsi, elle l'engueule, Rick va se réfugier dans sa chambre. Sa mère tambourine à la porte en lui sommant de lui ouvrir. A ce moment là, Rick se rend compte que la serrure et la poignée de la porte ont disparu. Sa mère ouvre la porte par magie et vient lui faire un peu de morale avant de l'embrasser et de partir.

Après ces introductions, chaque personnage reçoit un courrier d'admission à Poudlard.
Dans le train, les deux PJ se retrouvent dans le même compartiment (sur choix du MJ).

Après présentation de chacun et discussions diverses, je fais la description de l'arrivée à Poudlard. Arrivée à la cérémonie de répartition des élèves de première année dans les 4 maisons. Quand on leur met le choixpeau sur la tête, je consulte leur fiche et discutte avec eux en leur suggérant une maison. Si nous n'avions pas été d'accord, j'aurai joué un petit conflit truqué qu'ils gagneraient quoi qu'il arrive.

Dans Poudlard
J'ai proposé aux joueurs de choisir un sort de première année lié à leur spécialité et je leur ai fait jouer un cours pour chaque où ils ont tenté de l'apprendre. En gros, le conflit s'est résolu sur un jet de dé : gagné ou perdu. Je préfèrerai développer ça, mais je n'ai pas encore d'idée précise.
Le professeur des potions a découvert que quelqu'un avait volé des ingrédients dans sa réserve, pour faire une potion qui annihile le sommeil. Il prévient les élèves que celui qui a fait ça allait être puni s'il le découvrait.


Dans un couloir, je leur ai fait croiser un élève qui cherche son furet (Rick l'a envoyé volontairement sur une fausse piste). Et le lendemain, Lane ne trouve plus son balais pour le cours de vol.A la fin du cours de vol, ils vont parler à Joachim, un élève avec de grands cernes (le somnambule). William (qui a perdu son furet) entend la discussion et se jète sur Joachim en l'accusant d'avoir volé son furet.

(pour ce conflit, on a eu le concours de Tiphaine, qui a joué Lili)
Lili feint de s'évanouir pour détourner l'attention de William. Pendant ce temps, Lane éloigne Joachim.

Lane étant une Gryffondor a déjà vu le pyjama-peluche de Joachim et décide de le surveiller cette nuit.

Joachim sort du dortoir comme un somnambule. Lane le suit. Ils arrivent devant l'entrée du dortoir de Serdaigle et Lane se montre. A ce moment là, Joachim tente de s'enfuir, Lane le poursuit. Ils font égalité aux dés...
Ils se rendent alors compte qu'ils sont à côté de la réserve du prof de potions. Celui ci surgit triomphal.
Lane lui explique que Joachim est bizarre. Le prof le réveille alors et lui demande de venir dans son bureau pour s'expliquer.

Après avoir fait perdre des points à sa maison, Lane regagne son dortoir. En chemin, elle voit une silhouette s'enfuir. Elle le poursuit. S'ensuivent des sorts et fuites jusqu'à l'entrée du dortoir de serpentard. Lane ne connaissanr pas le mot de passe reste coincée dehors (le conflit n'était pas fini...) et elle trouve par terre un des ingrédients volés.

Dans le dortoir de serpentard, Rick ne dormant que d'un oeil se fait réveiller par le PNJ qui va vers sa chambre. Il lui parle dans le couloir comme si de rien n'était. Mais le PNJ ne tient pas à perdre du temps et brandit sa baguette. Rick lui envoie également un sort pour se défendre.
Le PNJ voit des pustules lui pousser sur le visage, mais il parvient à contrôler partiellement Rick. Celui-ci parvient à se défaire de l'emprise pour se lancer à lui même un sort de Jambencoton, afin de ne pas pouvoir être utilisé par l'autre. Le PNJ le fait remper tout de même jusqu'à la sortie du dortoir, où en ouvrant la porte, Lane rejoint le conflit.Elle transforme le pantalon de l'élève de quatrième année en fils de fer barbelés. ce qui a pour effet de le faire tomber au sol.

Les PJ vont trouver le professeur des potions et l'entrainent jusqu'à la chambre de Terry (l'élève de 4ème année).
Le professeur prend des mesures, tous les objets volés sont restitués.

Fin.

J'ai remarqué que contrairement à la version D100, les joueurs ont utilisé tous les pouvoirs de leurs personnages et n'étaient pas complexés par le fait de jouer des tours pour le plaisir...

J'ai choisi de donner des indices à l'issue de chaque conflit ayant un rapport avec les personnages ou les lieux impliqués pour faire avancer l'intrigue.

N'hésitez pas à poser des questions ou à donner votre avis.
Dernière édition par Frédéric le 04 Jan 2007, 14:39, édité 1 fois.
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Message par Christoph » 04 Jan 2007, 00:26

Hello! C'est chouette de voir que cela se passe si bien!

Quand on leur met le choixpeau sur la tête, je consulte leur fiche et discutte avec eux en leur suggérant une maison. Si nous n'avions pas été d'accord, j'aurai joué un petit conflit truqué qu'ils gagneraient quoi qu'il arrive.

Ce qui revient effectivement à laisser le choix libre au joueur, non?
Quel est l'avantage de truquer un conflit (qui du coup n'en est pas un)?


Serais-tu d'accord de décrire un peu plus en détail quel joueur (toi y compris), a été responsable pour quoi dans quelques passages?
Par exemple l'introduction de Lane: qui a décidé que son cousin aurait la bouche cousue? Y a-t-il eu conflit?


Après avoir fait perdre des points à sa maison, (...)

C'est au sens propre ou figuré? Y a-t-il des règles lié à cela?


J'ai remarqué que contrairement à la version D100, les joueurs ont utilisé tous les pouvoirs de leurs personnages et n'étaient pas complexés par le fait de jouer des tours pour le plaisir...

T'ont-ils expliqué pourquoi? Quel est ton avis?


J'ai choisi de donner des indices à l'issue de chaque conflit ayant un rapport avec les personnages ou les lieux impliqués pour faire avancer l'intrigue.

Les indices changeaient-ils en fonction de ce qui avait été joué ou avais-tu une liste fixe que tu leur donnais de toute façon?
Innommable: hurlez.
Zombie Cinema, en français dans le texte.
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Message par Frédéric » 04 Jan 2007, 14:24

Citation:
Quand on leur met le choixpeau sur la tête, je consulte leur fiche et discutte avec eux en leur suggérant une maison. Si nous n'avions pas été d'accord, j'aurai joué un petit conflit truqué qu'ils gagneraient quoi qu'il arrive.

Ce qui revient effectivement à laisser le choix libre au joueur, non?
Quel est l'avantage de truquer un conflit (qui du coup n'en est pas un)?


Et bien je crois que tu as raison, mais que ça peut faire flipper le joueur d'imaginer son personnage dans une autre maison que celle choisie. D'une certaine façon, je considère que c'est le choix du joueur, mais comme dans les bouquins, c'est le choixpeau qui choisit, ça fait flipper les élèves, ils imaginent qu'ils pourraient se retrouver dans les maisons qu'ils ne veulent surtout pas...
Mais on apprend dans le deuxième tome que si Harry a été envoyé à Gryffondor et non à Serpentard, c'est bien parce qu'il le voulait, donc le choixpeau est un mec sympa qui veut juste conseiller l'élève ^^
Maintenant, je n'ai fait de conflit pour ces scènes, car la maison que je leur proposais leur convenait (Gryffondor et Serpentard).
Donc, là c'est un cas particulier, ce n'est pas dans mes habitudes que de faire des conflits truqués... ;)


Citation:
Après avoir fait perdre des points à sa maison, (...)

C'est au sens propre ou figuré? Y a-t-il des règles lié à cela?


Lorsqu'un professeur découvre qu'un élève a transgressé le règlement de l'école, il soustrait des points à sa maison. De même, quand un élève brille ou aide (voire sauve) il en fait gagner. C'est le professeur en question qui détermine le montant de points selon l'importance de l'acte. Ca peut aller de 5 à 60 points. A la fin de l'année, on lance quelques dés pour établir le niveau de chaque maison, auquel on ajoute les points gagnés par les joueurs.

Citation:
J'ai remarqué que contrairement à la version D100, les joueurs ont utilisé tous les pouvoirs de leurs personnages et n'étaient pas complexés par le fait de jouer des tours pour le plaisir...

T'ont-ils expliqué pourquoi? Quel est ton avis?


A mon avis, ça vient simplement du fait qu'ils n'ont pas besoin de faire des choses "utiles" ou "puissantes" pour prendre l'avantage durant une action. Ils peuvent gagner un conflit en faisant rire ou pleurer, ainsi, des sorts servant directement à cela deviennent des armes redoutables, alors qu'avant, ça ne servait presque à rien (infliger un petit malus).
Ils avaient chacun 2 sorts : Métamorphose objet vers objet et jambencoton + le sort de pustule du crapaud de Rick. Tous les sorts ont été utilisés au moins une fois.
Magali m'a répété qu'elle se sentait plus à même de trouver une utilité à ces sorts qui étaient trop faibles avant.

Citation:
J'ai choisi de donner des indices à l'issue de chaque conflit ayant un rapport avec les personnages ou les lieux impliqués pour faire avancer l'intrigue.

Les indices changeaient-ils en fonction de ce qui avait été joué ou avais-tu une liste fixe que tu leur donnais de toute façon?


Et bien oui, les indices changeaient en fonction de leurs actions. Je ne leur ai pas attribué de lieu ni de personnage précis. Mais dans l'ensemble, j'ai été fidèle à mon idée, mais certains indices n'ont pas été donnés, j'en ai rajouté, mais les modifications des indices mêmes relevaient davantage de l'impro du MJ pour lier la sauce.

Pour la responsabilité des scènes, je vais mettre des couleurs dans le premier post
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Message par Christoph » 05 Jan 2007, 00:10

Nickel les couleurs, très bonne idée! Ca fait flashy, mais c'est bien plus agréable à lire que de préciser à chaque fois qui fait quoi. Je note l'idée qq part...


Pour le Choixpeau je vois ce que tu veux dire, mais j'ai l'impression que tu peux faire le coup qu'une ou deux fois avant que les joueurs s'en rendent compte. Autant tout de suite faire une narration partagée, non?
Ou alors, inspiration DitV pour changer, le conflit se joue plutôt sur la manière d'arriver à l'enjeu fixé (et si vraiment le joueur a une inspiration soudaine pour changer de maison, alors qu'il le fasse!), avec une "retombée" sous forme de trait reflétant cette manière plutôt que le but (le choix de la maison).


Les points des maisons, c'est donc tiré des romans? Est-ce que c'est un but, pour un joueur de faire gagner la maison de son perso? Ou c'est purement une question de coller au contexte Harry Potter et ajouter des détails venant renforcer les rivalités entres élèves?



Quant aux indices, je pense que ce sera la dernière question: est-ce que cela a une influence sur la vitesse de progression dans l'intrigue principale, ou tu t'arranges pour toujours donner une avance similaire, mais avec un angle d'approche qui diffère selon les indices effectivement obtenus?
(Pas évidente celle-ci. En gros, j'essaie de comprendre à quoi servent les indices :))
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Message par Frédéric » 05 Jan 2007, 21:19

Pour les couleurs, merci, au départ c'était par flemme que j'ai choisi de faire comme ça ^^



Pour le choixpeau, je suis d'accord avec ce que tu dis. Cependant, je ne suis pas tout à fait familiarisé avec le concept de narration partagée... :oops:
En tout cas, je trouve le concept de conflit basé sur la manière plus que sur le but me tente vraiment ! Je me souviens d'un truc dont m'avait parlé mon frangin : il avait imaginé jouer un PJ dont toute la famille était allé à Serpentard (et qui en était fière) et lui se retrouve envoyé à Poufsouffle : Honte et déshonneur ! Ca pourrait être intéressant que le joueur puisse décider spontannément durant le conflit avec le choixpeau ce genre de choses. Du coup, ça viendrait enrichir le background des PJ d'un trait supplémentaire. ^^ On prend mon idée du départ à l'envers : au lieu d'identifier les traits du PJ à une maison, il choisi durant la bonne scène la maison dont il veut faire partie, et il dispute un trait au choixpeau ^^.



Concernant les indices, la vitesse de progression n'est absolument pas déterminée à l'avance, pour ainsi dire, j'ai donné deux indices à l'issue du conflit impliquant William et Joachim, alors que j'aurais tout à fait pu n'en dispenser qu'un... Pour celui des poils marrons, j'aurais tout à fait pu attendre qu'ils fouillent dans un dortoir pour le leur donner (ce qui aurait pu prendre un temps considérable).



Bref, je suis toujours aussi enthousiaste pour cette nouvelle année de voir à quel point tes remarques me font poser des questions et me permettent même d'avancer dans la construction d'un point de vue que je me fais autour de ces jeux que je bricole ^^.



Les points des maisons sont donc tirés des romans, c'est utilisé en guise de punition ou pour valoriser le mérite. Ca sert à émuler la compétition, mais dans le bouquin, ça joue aussi sur la notoriété (tout le monde est au courant de qui a fait quoi). Je devrais songer à une petite règle pour gérer cela. Dans la campagne que je fais jouer en version D100 (et que je vais convertir pour les derniers épisodes ;)) j'ai fini par le zapper pour différentes raisons : la solidarité entre PJ de maisons différentes et le fait que trop peu de scènes tournaient autour de choses banales... Du coup, le fait de jouer plus de "scènes banales" et de lier ça à la notoriété des élèves me redonnent envie de l'utiliser. ^^
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Message par Christoph » 05 Jan 2007, 22:29

Mince, j'ai failli à ma grève... on ne m'y reprendra plus!

Je ne suis toujours pas au clair avec ces indices, je ne comprends pas à quoi ça sert en fait. Pourquoi y a-t-il des indices et pourquoi en donnes-tu plus ou moins aux joueurs?
D'après ce que j'ai pu lire, les parties tournent plus autour des histoires des élèves, je comprends pas bien l'utilité d'indices (indice que tel ou tel personnage en aime un autre?)
Ou bien c'est toi qui révèles progressivement une histoire sous-jacente, façon Voldemort est un méchant ou le monstre du 2e tome?
Ou alors est-ce que cela te sert simplement à poser des situations propices à plus d'histoires entre élèves?
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Message par Frédéric » 05 Jan 2007, 23:09

^^

Ah ben c'est vraiment histoire de mettre une ou plusieurs histoires sous-jacentes. Pour cette partie, j'ai fait un truc simple. On ne comptait pas se lancer dans une campagne étalée sur 7 années d'étude ^^

Néanmoins, rien ne m'empêche de reprendre cette trame et de ne pas faire du renvoi de l'élève manipulateur la fin. Il peut avoir un petit frère qui va prendre la relève, ou son père mage noir va tenter autre chose dans le cours de l'année...

Car le but officiel des personnages est d'étudier et de vivre leur adolescence. Le but du MJ est de leur créer des ennemis qui en veulent à leur peau, à leur famille, à leur notoriété, à leur balai volant, à leur petites amies ou carrément à leur école ! et de semer des indices pour les faire mener des enquêtes afin de se protéger, protéger leurs ami(e)s, leur balai (entre autre) et leur école (comme dans les bouquins).

Souvent, le moindre "indice" tend à détourner les joueurs de leurs autres préoccupations, c'est pourquoi, il me faudra préparer des PNJ potentiels et demander régulièrement aux joueurs ce qu'ils veulent tenter d'accomplir. (draguer une fille, gagner un match de quidditch, rattrapper leur retard scolaire etc.) Ces possibilités là seront larges et déterminées avec l'aide de leurs traits et des diverses situations mises en scène par le MJ. En effet, le MJ devra décrire certaines scènes, car les scénarios s'étaleront chacun sur une année (mais pas nécessairement les parties). Il pourra se passer des évènements spontanés de source interne ou externe (un prof grogne car quelqu'un a volé dans sa réserve), une sortie scolaire, quelque chose d'anormal etc. bref... tant de pistes qui permettront aux PJ de choisir d'aller surveiller la réserve, d'y voler quelque chose ou de ne surtout pas s'en approcher pour ne pas recevoir de punition. ^^

Donc, j'imagine carrément des phases de liberté pour les joueurs et des phases où le MJ dissémine des indices qui leur permettront peut être de déjouer l'intrigue du "grand méchant".

Je suis toutes ouïes à tes remarques ;)
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Message par Christoph » 05 Jan 2007, 23:13

Plus de remarques de ma part, mais un intérêt certain de voir comment cela se déroule dans la suite! J'espère que vous rejouerez les trois!
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Message par Frédéric » 05 Jan 2007, 23:20

Il y a moyen, le petit frère de Magali est attiré par le JDR. Par contre, on ne se voit que une à deux fois par an maximum...

Par contre, la campagne D100 va être adapté à partir de la sixième année (donc, incessament sous peu) ! Je sens que je vais me faire plaisir et que mes joueurs aussi !

Ca va leur permettre de prendre davantage de décisions maintenant que la trame est en grande partie révélée, je pense que c'est le bon moment pour le faire ^^ .

Du coup, vous aurez droit à des comptes rendus, bien entendu !
Il me faudrait simplement régler l'histoire de l'escalade dans un conflit... je n'ai pas encore d'idée pour ça... Bon, de toutes façons, je me lance ! zouuuu !
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers


Retour vers Parties

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron