[Démiurges] lenteurs et dissipation

Cette rubrique sert à parler de vos parties ! C'est la rubrique maîtresse, que ce soit pour chercher des principes fondamentaux du jeu de rôle, demander de l'aide sur un jeu, discuter de notre culture ou pour partager vos coups de cœur.
Règles du forum
étiquette et esprit des rubriques générales

[Démiurges] lenteurs et dissipation

Message par Frédéric » 13 Mai 2007, 22:32

Ok, dernière partie de Démiurges.

J'ai donc, comme mes joueurs me l'ont demandé, préparé une petite scène pour que les PJ se retrouvent et puissent donc choisir de rester ensemble...

Très rapidement, deux d'entre eux qui s'étaient trouvés ensemble à l'issue du dernier scénar sont partis sur les traces du troisième. Du coup, j'ai proposé au troisième joueur de prendre les rênes et d'endosser le rôle de MJ. Ca m'a paru d'autant plus intéressant que parmi les deux PJ qui tentaient de le trouver, l'un d'eux est psychomètre et peut donc observer des choses passées (et futures) à partir d'objets entrés en contact avec la personne concernée.

Bon, à mon sens ils n'ont pas été très inspirés dans leur recherche et dans les propositions, mais je crois que ça leur a plu tout de même.

Je les ai laissé narrer à leur convenance. Mais ça a rapidement tourné au potache et aux détails inutiles et insignifiants...

Pour moi, une histoire quelle qu'elle soit, en JDR ou non, doit recueillir les moments importants qui la constituent. Le banal n'est intéressant que pour induire des choses futures. Et nous nous sommes souvent retrouvés dans une profusion de détails riche (et faite avec une certaine délectation), mais pas forcément passionante.

On a beaucoup ri durant la soirée, mais j'ai eu l'impression que les joueurs avaient plus envie de discuter en buvant un coup que de jouer. J'avais l'impression que les conflits étaient des contraintes et chaque phase était entrecoupée de discussions n'ayant aucun rapport avec la partie.

Le manque de concentration m'a d'autant plus frappé que j'ai lu ça : Pilule bleue ou pilule rouge ? Il y a quelques jours...
Et là je me demande : alors que je propose un jeu plein de libertés, mes joueurs l'abordent avec nonchalance, alors que des parties participationnistes comme celles d'Harry Potter que j'ai maîtrisées jusqu'à maintenant m'ont apporté plus de plaisir et de satisfaction et j'ai souvent maintenu mes joueurs en haleine grâce à un rythme bien réglé (ce que j'avais réussi à faire dans la partie précédente)... Mais je crois que ça dépend beaucoup des joueurs et de leur niveau de fatigue... :|


Autrement, je me suis rendu compte que je devais rectifier certaines choses concernant l'expérience des pouvoirs (qui grimpe trop vite, car les surlancements ne sont pas sanctionnés et fournissent automatiquement de l'Xp).
- je dois également revoir le système de retombées à long terme trop difficile à gérer.

Enfin, j'ai testé les conflits de conscience, afin de faire naître chez chaque PJ un but qui le pousse à trouver la pierre philosophale. J'ai trouvé ça plutôt réussi, même si j'ai encore des doutes concernant la gestion des retombées...
l'idée, c'est que je propose au joueur de me céder la moitié de ses traits, et on engage un conflit à partir d'une scène "fictive" tournant autour d'un de ses traits (le joueur peut engager, sinon il peut laisser le MJ le faire). Le joueur choisit à l'issue du conflit un trait qui constitue son but privilégié. Mais il disqualifie aussi un autre de ses traits... mais ça c'est à peaufiner... Je pense que ça pourrait être un bon moyen de redistribuer les points de traits dans un perso... à voir.
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Message par Christoph » 14 Mai 2007, 14:14

Hmm, les joueurs plus motivés à tchatcher qu'à jouer ne se laisseront pas captiver par un système de jeu de rôle, ça c'est sûr. Bah, y a des soirées comme ça. Puis il y a aussi la possibilité que ces gens n'aient aucune affinité avec la démarche que tu leur proposes, ne l'oublions pas!

Je ne comprends pas très bien pourquoi tu as donné les rennes de MJ à celui qui allait se faire contacter par les deux autres. Ne jouait-il donc plus son personnage? Que faisais-tu pendant ce temps?

Pourrais-tu donner un exemple de conflit de conscience, avec ce qui s'est passé dans la partie et comment le système fonctionnait pendant ce temps?
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Message par Frédéric » 14 Mai 2007, 17:41

Alors, concernant le PJ devenu temporairement MJ :
Je lui ai donné ce rôle (bon, je gérais encore les règles) car les autres PJ se sont rendus dans la chambre d'hotel qu'il a occupé. Ils ont cherché des indices permettant de savoir ce qu'il y a fait et l'endroit où il s'est rendu. Du coup, le PJ/MJ inventait des détails de la journée de son personnage en fonction d'indices qu'il faisait trouver aux autres. Du coup, quand le psychomètre a écouté les sons qui se sont produits dans la pièce, l'autre joueur lui a donné des indices divers, qu'il improvisait en temps réel.

Bon, a un moment, le psychomètre a voulu tenter d'entrer en télépathie avec l'autre à partir d'un poil de cul trouvé dans la salle de bain... Quand je dis que ça a tourné au potache...


Sinon, concernant les conflits de conscience :
Un des PJ était présent dans l'usine AZF le jour où elle a explosé. Le joueur a lancé le conflit sur son trait "rationaliste" et m'a demandé de commencer. J'ai donc décrit la scène de l'explosion dans sa mémoire et j'ai émis l'idée qu'une force surnaturelle l'aurait protégé de l'explosion.
Au fil des échanges, il a tenté de rationaliser et j'ai enfoncé le clou du mysticisme. Il a remporté le conflit et a donc décidé que son but "philosophal" serait de prouver que dieu n'existe pas.
Sympa, non ?
C'est un conflit "normal", sauf qu'il met l'enjeu directement sur un des traits du PJ.
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Message par Christoph » 15 Mai 2007, 19:41

Yeah, sympa le conflit en effet! Je suis curieux de voir comment cela va se dérouler!
N'hésite pas à donner ce genre de détails. Je suis très intéressé aux interactions entre joueurs et au fonctionnement des règles, mais ceci n'a pas de sens sans la fiction (je précise parce que je me demande si j'ai pu donner l'impression inverse).


Si je peux me permettre une critique, je dirais que le roleplay peu inspiré lors de la scène de rencontre est en partie de ta faute.
Tu es le MJ, tu es responsable de cadrer les scènes et rythmer l'aventure si rien ne se passe. Or, en donnant les rênes à un des joueurs, tu t'empêches en quelques sortes d'agir, et lui sera bien embêté pour savoir comment doser le défi de trouver son personnage et le désir qu'il a de le jouer.

A première vue, je gérerais une scène de rencontre en deux phrases. La première couvre une mise en situation où tu demandes au joueur du PJ recherché où en est son perso, et la deuxième tu demandes au joueur du psychomètre comment il trouve le gars recherché.
Comme ça c'est réglé et vous pouvez passer à l'action.

Le but n'était que de se retrouver, d'après ce que tu as écrit. Pas étonnant qu'il n'y ait pas de moments importants afin de constituer une histoire! Y a pas d'enjeux!
A la limite si ça suit une grosse scène et que les persos s'en servent pour poser une réflexion sur ce qui vient de se passer, tu peux la traîner en longueur, mais là je ne pense pas que ce soit utile.

Donc, prends tes responsabilités de MJ, balance leur des Bangs à la figure et regarde les détails inutiles fondre comme neige au soleil!


Finalement, tant que tu ne joues pas les PJ à la place de leurs joueurs et que tu laisse le choix au joueur à chaque décision thématiquement importante pour son personnage, tu peux être très présent dans le jeu, si tes joueurs préfèrent être un peu plus encadrés.
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Message par Frédéric » 15 Mai 2007, 22:29

Héhé, tu as grandement raison. En fait de rôle de MJ, j'ai simplement voulu permettre au joueur d'inventer (rétroactivement) les 3 derniers jours passés par son personnage dans la chambre d'hotel... Mon but, c'est de les inciter à prendre une part active dans la narration au delà du simple statut "d'acteur"... Néanmoins, tu as raison de pondérer.

Je relève en effet que le fait de créer toute une scène sur leur simple rencontre l'a polluée vaguement d'un tas de choses secondaires.

J'aime que le rythme d'une partie soit bien géré, là c'était raté, je crois que tu as entièrement raison sur les causes. A moi de prendre mes responsabilités !


Concernant le conflit de conscience, malheureusement, en faisant appel à ma mémoire, je ne vais pas pouvoir le développer plus que ça :
Le PJ se souvient : il revoit des images de l'explosion de l'usine alors qu'il se trouvait en son coeur.
Je lui décris une manifestation étrange qui l'aurait entouré tel un bouclier.
Il rétorque en expliquant que le souffle de l'explosion l'aura épargné grâce au décor.
Je lui décris la poussière autour de lui qui prend la forme de ses parents morts (bon, ben là, j'ai pris une grosse liberté : le joueur m'a dit qu'il n'avait pas prévu, mais que pourquoi pas =D ).
Il me répond qu'il a modélisé sur son PC (il est ingénieur, il ajoute donc son trait) l'explosion et qu'il est possible qu'il se soit trouvé protégé par l'architecture des lieux.
Je lui répond en utilisant son trait "passionné de chimie" qu'il m'a cédé au début du conflit parmi d'autres : Etant donné la composition du combustible, il est peu probable que le souffle t'aies contourné (comme le nuage de tchernobyl aurait contourné la france).
Puis j'ai ajouté qu'il avait sans doute été sauvé par une manifestation divine, ce qu'il a bloqué en disant : dieu n'existe pas. Voilà pourquoi il a choisi son but : Prouver que dieu n'existe pas. ^^
(bon, j'ai raccommodé avec les bribes qu'il me restait)
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Message par Christoph » 15 Mai 2007, 23:05

Désolé, je me suis mal exprimé dans mon post. La description du conflit de conscience était déjà très bien, je voulais juste encourager ce genre de descriptions pour de futurs posts (l'initiation de Rom' manquait elle aussi de fiction au début)!

Maintenant, ce rajout était très intéressant à lire aussi!
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Message par Frédéric » 15 Mai 2007, 23:17

Haha ! Ok, bon des fois, j'ai l'impression d'avoir oublié ce qu'il s'était passé et c'est en réfléchissant que ça revient progressivement... Du coup, je l'ai fait... ;)
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers


Retour vers Parties

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron