La relecture

Pour parler de tout ce qui touche à la publication, que ce soit un simple document à présenter sur un site web, un pdf à vendre sur un site pro ou carrément de l'impression sur du vrai papier d'arbre.
Règles du forum
étiquette et esprit des rubriques générales

La relecture

Message par Frédéric » 09 Mars 2010, 17:25

Ça faisait un moment que j'y pensais : un thread dans lequel je vous exposerai mon rapport aux relecteurs et à leur travail, pour Prosopopée, Psychodrame et Démiurges, j'ai eu la chance de réunir un grand nombre de relecteurs (en grande partie grâce à ce forum) et il m'arrive parfois d'assumer cette fonction.

En premier lieu, je distingue plusieurs formes de relectures :
  1. Relecture pour avis fondamental : JDR en cours de rédaction, besoin d'un avis sur le contenu, des choix de game design
  2. Relecture pour affinage de versions bêta et ashcans : JDR bien avancé, nécessite encore des playtests pour être abouti
  3. Relecture pédagogique et ergonomique
  4. Relecture et correction de la langue

Le 1. est problématique parce qu'à cette étape du développement d'un jeu, les choses ne tiennent pas forcément ensemble, le texte du jeu est lacunaire, donc les relecteurs ne peuvent pas vraiment se faire un avis sur le jeu, ni même le tester. Il ne sert qu'à découvrir d'éventuels intéressés, mais un rapport de playtest est de toutes façons bien plus efficace. Je propose pour cette étape de tenter de faire un squelette de système exploitable au maximum par un autre, faire un rapport de playtest et faire lire ce squelette de système à qui est intéressé pour lui permettre d'entamer dès que possible des playtests.

***

Le 2. est une étape fondamentale, dans l'idéal, les lecteurs auront testé le jeu et feront des retours directement sur leur expérience. Plus il y a de relecteurs-playtesteurs à cette étape, mieux c'est. Cela peut permettre d'améliorer le design du jeu, mais aussi de réduire la fracture entre le texte et l'expérience de jeu.

Le 3. demande un véritable travail en profondeur et je pense qu'il est très important de cibler les personnes à qui l'on demande de nous aider sur ce point. Il est même probable que des non-rôlistes soient très efficaces sur ce point.

Le 4. uniquement à la fin, cela va sans dire, il s'agit des finitions.

Je trouve extrêmement important de ne pas mélanger les étapes, car une correction orthographique de paragraphes qui seront exclus du bouquin aux étapes 2. ou 3., c'est du boulot pour rien. N'oublions pas que généralement le relecteur de JDR indies est bénévole.

Chose importante, limitez les discussions avec les relecteurs.
Ce qu'ils disent n'est pas toujours valable, mais 9 fois sur 10 ça l'est.
- Ok, le lecteur n'a pas compris certaines choses, c'est possible, cela signifie sans doute qu'elles sont mal expliquées.
- Il pinaille sur des choses qui semblent découler de ses propres goûts en matière de JDR, est-ce que j'ai bien ciblé mon texte de jeu ?

Tout commentaire peut dévoiler un vice dans le texte de jeu. Soyez attentifs à ce qui peut les sous-tendre.

Je pense qu'il n'y a qu'un point qui nécessite de discuter avec le relecteur, c'est vérifier qu'on ait bien compris ce qu'il a voulu dire, voire essayer de creuser les raisons de sa critique.
Bien sûr, on ne peut pas toujours prendre en compte toutes les remarques, mais elles nous en disent long sur les défauts du texte.

***

Un exemple à ne pas suivre, il m'est arrivé quelques fois de faire des retours de relecture sur des forums, lieux de discussion publics. Et bien immanquablement, les auteurs des jeux ont balayé mes remarques de quelques justifications sans vraiment chercher ce qu'il y avait derrière. J'ai trouvé ce mode d'échange stérile.

Choisissez donc bien le support de relecture. Les pdf entraîneront des commentaire isolés sur un document joint. Un document de travail en .doc ou .odt permet de faire des annotations dans le texte ou dans la marge, ce qui est fort pratique, enfin, l'idéal, c'est bien entendu un document papier, pour le confort de lecture du relecteur (cf. le principe d'Ashcan).

Si votre jeu est long, pensez à le découper et à confier une portion à chaque relecteur. Si ce qu'ils lisent leur plait, il y a des chances qu'ils s'intéressent au reste.

On a même fait un truc sympa avec Romaric : il était venu chez moi et m'a lu plusieurs chapitres de Sens Mort. Le jeu était que dès que j'avais des choses à dire, je l'interrompais et on discutait, lui prenait des notes. C'était très fécond.

***

Enfin, comment choisir les relecteurs ?
Je pense qu'il faut concevoir un spectre plus large que le public cible : Les personnes dont vous vous sentez rôlistement proches vous aideront sans doute, mais j'encourage à étendre. Pour ma part, j'ai demandé pour Psychodrame, une relecture à des personnes qui ne connaissent rien du tout au JDR, ça me permet de jauger mes cibles potentielles.
Pour Démiurges, qui est moins éloigné des préoccupations des rôlistes que mes autres jeux, j'ai fait un appel à relecteur sur les gros forums de JDR. J'ai eu pas mal de réponses et de retours très intéressants.
Si vous êtes un peu anarchiste, ça peut valoir le coup d'avoir des retours de conservateurs et vice versa.

Enfin, si vous êtes relecteurs, pensez qu'une bonne critique ne passe pas que par la mise en évidence des points négatifs, il est important pour un auteur d'avoir des retours également sur ce qui fonctionne et ce qui peut plaire.

Tout ajout ou commentaire est le bienvenu.
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Retour vers Publication

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invité(s)

cron