[Psychodrame] Dans la forêt

Rapports de parties de test, que vous soyez l'auteur du jeu ou non ! Les tests sont cruciaux, donnez-vous à cœur joie !
Règles du forum
étiquette et esprit des rubriques générales

Message par Christoph » 03 Déc 2008, 14:47

Lionel, c'est stRokes, Stokes est un éminent physicien dont les équations constituent mon pain quotidien. Remarque, ça donnerait une nouvelle dimension, pour moi, à la phrase "il s'est pris du bon stokes à la figure!" (Oh oui...)

Oui, Frédéric, tu as raison. Je n'ai pas trouvé très positif pour Jean-Louis le fait de devoir mentir à son meilleur ami pour sauver la peau d'un terroriste ayant provoqué la mort de deux villageois innocents.

Je pense que la manière dont le cadrage des scènes est distribué actuellement est très bon:

Un joueur tiré au hasard, puis un autre tiré au hasard parmi ceux n'ayant pas cadré encore, puis encore, etc. Quand tout le monde a fait une fois, on recommence. Il se peut donc que le dernier d'une ronde devienne le premier de la suivante.
Lier cela à la résolution des conflits aurait vraiment eu pour effet que Lionel domine la partie je pense, laissant moins de zones de tensions pour Marc.
Bien sûr, si un joueur sèche quand c'est son tour, il peut toujours demander l'avis des autres. C'est finalement juste une question de qui a le dernier mot sur ce qui constitue la mise en scène.
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Message par Lionel (Nonène) » 03 Déc 2008, 21:21

Je suis d'accord avec Christoph concernant le cadrage des scènes. Je trouve très intéressant de laisser un joueur créer seul le cadrage. De plus, le fait de le faire le même nombre de fois équilibre très bien.
Lionel (Nonène)
 
Message(s) : 728
Inscription : 13 Déc 2005, 15:16

Message par Christoph » 05 Déc 2008, 18:05

Hello Frédéric

Similaire aux considérations sur le cadrage de scènes, celles que l'on peut avoir concernant les Traits.

En tant que rôlistes confirmés, Lionel et moi sommes à même de faire fonctionner à peu près n'importe quel jeu qui utilise le concept de Trait même si le texte n'explique quasi rien à leur sujet. Sûrement que dans certains cas on fera des choses terriblement mauvaises, mais on saura bricoler.

Concernant les Traits dans Psychodrame, je vais poser quelques questions:
  • Comment définis-tu un Trait valable? Est-ce que je peux choisir colérique? Ça fait double-emploi avec l'émotion Colère.
  • Que veut dire "utiliser un trait"?
    • Etre dans une situation dans la fiction où c'est évident que le personnage à déjà manifesté ce que le Trait représente?
    • Promettre au groupe de jeu que si j'utilise tel Trait, je vais l'utiliser dans ma narration immédiatement ensuite?
  • En cas de doute, qui décide si un Trait apporte un bénéfice ou pas?
Tu as déjà clairement limité l'utilisation des traits: une fois par conflit chacun. Est-ce que tu penses que tu abordes ces questions de manière suffisante dans le texte? Je suis personnellement mal placé pour le juger (et je serais pour l'instant incapable de dire si Lionel et moi avons suivi ce qui était écrit dans le texte ou si nous avons bricolé quelque chose de similaire), mais un véritable néophyte pourra se poser ce genre de questions et ce serait tout à fait légitime. Disons que ce sont essentiellement des questions auxquelles tu dois répondre pour toi-même en tant qu'auteur du texte s'adressant à un certain public. Tu n'as pas besoin de me répondre ici et maintenant.
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Message par Magali » 05 Déc 2008, 20:20

Salut,

Christoph, concernant le mécanisme de vote pour le choix du problème, tu as raison, il faut qu'on explique peut-être plus précisément comment voter si l'on garde ce principe.

Il nous a semblé intéressant de mettre en place un vote, à partir de 3 joueurs, afin de donner la parole à tous et dans la même mesure (même si ça reste discutable, puisque le vote ne sera jamais complètement objectif) et ce quelles que soient les personnalités des joueurs autour de la table (introvertis ou extravertis, facilité ou non à "imposer" ses idées...).

Bien sûr, le fait de voter n'empêche pas la discussion!


Concernant les personnalités, pour donner une petite précision, en psychologie, on considère que la personnalité est stable mais pas figée. Autrement dit il existe des tendances, par exemple, John est plutôt introverti, mais en fonction des situations, il va s'adapter : peut-être sera-t-il un peu plus introverti dans sa famille et un peu moins au travail. On dit aussi que des événements marquants peuvent modifier profondément la personnalité (ou bien également un thérapie ou du moins un travail sur soi). Cela m'amène à penser que si la personnalité de base ressemble assez peu à celle du personnage à la fin du jeu, ce n'est pas incohérent.


En tous cas, bravo à tous les deux (Christophe et Lionel) pour cette belle histoire, poignante, humaine et riche... Je suis épatée par la qualité de ce scénario, nous avons affaire à des maîtres dans l'art :jap:
Magali
 
Message(s) : 7
Inscription : 29 Oct 2008, 21:51
Localisation : Poitiers

Message par Christoph » 06 Déc 2008, 13:04

Merci pour ces précisions Magali!
Tout à fait d'accord avec la cohérence dans le changement d'au moins certaines personnalités en cours de partie. Sans changement, il n'y a pas de drame! Je posais la question pour nos personnalités en fin de partie afin de voir s'il y avait peut-être un intérêt à faire une discussion après la partie où il s'agirait de discuter justement de ces changements ou de ces traits qui ont résisté. Ainsi, le côté psychologique n'est pas seulement utilisé en début de partie, mais aussi à la fin pour en quelques sortes clore la partie.

Merci aussi pour les félicitations, mais je crois que cela ne tient pas seulement à notre habitude au jeu de rôle! Nous avions une vision claire et forte de ce que nous voulions comme problème et ensuite Psychodrame nous a soutenu de A à Z. C'est ce qui s'appelle un jeu bien conçu!
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Message par Frédéric » 12 Déc 2008, 12:09

Cette idée de discussion d'après la partie me semble intéressante. A un moment on avait mis quelque chose à ce sujet, mais je n'ai pas idée de comment tourner la chose (discussion libre ? centrée sur quelque chose ?) Bref il faudra y réfléchir.

Autrement, sur la définition des traits et leur utilisation, la question soulève un aspect intéressant pour nous qui voulons que le jeu soit abordable par des néophytes du JDR.
Je pense que les exemples seront très importants dans la façon de comprendre le principe des traits et je ne vois pas de meilleur moyen, car le rajout d'explications pourrait nuire à la digestibilité du bouquin... (Surtout qu'avec les traits, on n'a pas fini de gloser).
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Précédent

Retour vers Banc d'essai

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)

cron