[Prosopopée] Gare au poullox

Rapports de parties de test, que vous soyez l'auteur du jeu ou non ! Les tests sont cruciaux, donnez-vous à cœur joie !
Règles du forum
étiquette et esprit des rubriques générales

[Prosopopée] Gare au poullox

Message par ShamZam » 12 Jan 2010, 20:06

Après les festivités de Noël, on avait invité la demi-soeur de ma compagne a passé quelques jours chez nous. A elle, s'est joints mon couple de bons amis parisiens le temps d'une soirée. Au départ, 'javais prévu de les faire tester Drôles d'étoiles. Seulement lorsque je leur ai présenté le jeu, ils ne m'ont pas paru emballé, rapport au fait que c'est un jeu créé pour les enfants. J'ai eu beau leur dire que le scénar leur serait adapté, ils n'ont pas paru plus motivé. Un peu déçu, j'ai plancher l'aprem sur un scénar et bien vite je me suis rendu compte que j'en avais perdu l'envie. J'ai tenté en vain de ficeler mon jeter d'idées avant de me rabattre sur une valeur plus sûre : Prosopopée. Pas de préparation, pas de stress, et tout le monde me semblait pouvoir participer.

Néanmoins, en considérant les choses sous cet angle, je m'étais surtout rassuré car je devais faire adhérer à un jeu contemplatif basé sur l'improvisation, 2 joueuses qui ne sont pas à l'aise avec et qui en ont même peur ! Autant pour la première, ma "belle" demi-soeur, Anne, ça me parait normal vu sa jeunesse (15 ans) et son niveau de débutant en JDR, autant je reste toujours plus surpris pour mon amie, Christelle, même âge que moi et vielle routarde du JDR. Façon old school par contre.

Bref quand après le repas, j'ai sorti le jeu et expliqué de quoi il en retournait, curiosité et réserve étaient affichées. Le plus intéressé était sans doute Julien, mon ami, compagnon de Christelle, qui comme moi a déjà connu le vide pour une préparation de partie. "Pas de préparation à ce jeu ?!" m'a dit-il demandé avec le sourire !

Et bien nan mais faut quand même un peu expliqué de quoi il en retourne. Globalement cette étape c'est plutôt bien passé. J'ai juste pêché encore une fois pour expliquer à quoi servent les médiations (faut croire que ce point de règles avait du mal à rentrer !). J'ai donc recherché dans le livre ce point précis, pesté sur l'absence d'un index... (Fred si tu me lis... ;)) puis l'ai refermé. Je ne l'ai réouvert que pour donner des exemples de noms de personnage/attributs étranges. Donc là je serais tenté de conclure que si les règles m'ont paru difficiles à lire, la partie de la conv m'a permis de bien les retenir. En gros c'est le dépucelage qui est douloureux à Prosop ! (mode humour pourri de fin de journée dsl)

Y a le début aussi. Je crois que je panique trop, que je veux trop bien faire. Quand j'ai du poser la situation de départ, j'ai séché. Le paradigme de l'oeuf adopté ne m'inspirait guère que du très conventionnel. J'ai finalement opté pour le manque d'originalité : un œuf au milieu d'un nid s'agite.

Je me souviens plus trop de ce qui a suivit juste de la situation auxquels on est arrivé : l'œuf renferme une créature sans doute dangereuse mais qui en tout cas captive toute l'attention des villageois au point qu'ils en oublient leurs activités. Donc 2 déséquilibres posés assez rapidement.

(suite plus tard, je dois partir)
Alex
studio Gobz'Ink : Arlequin (AGONE), bestYoles, CARTOM, Drôles d'étoiles et Eclipse
ShamZam
 
Message(s) : 524
Inscription : 08 Fév 2009, 22:24
Localisation : Metz

Re: [Prosopopée] Gare au poullox

Message par ShamZam » 16 Jan 2010, 01:53

(suite)
Problèmes qui très vite nous ont captivés et ont soutenus la partie. On est partis dans des délires mais souvent c'était lié. De nouveaux petits déséquilibres sont nés par ci par là mais d'exceptionnels. Par contre du moment où on les a résolus, c'est comme si la tension avait disparus et on n'a plus eu envie de continuer. J'en ai d'ailleurs parler en privé avec Fred qui m'a indiqué que c'était normal. Une partie de Prosop s'est riche, c'est éprouvant quelque part pour l'imagination, surtout pour ceux qui n'ont pas l'habitude de jouer sans meneur ou d'être meneur.

Je pensais pouvoir mieux étayer ce rapport mais je m'aperçois que je n'arrive pas à garder un fil continu qui permettrait de vous retracer toute la partie. J'ai par contre un souvenir plus marqué d'un moment fort.

Lorsque l'oeuf est tombé de sa table, s'est brisé sur le sol, un monstre en sortit. Il a été baptisé Poullox par une des joueuses qui se devait de lui trouver un nom apparemment. On est très vite tombé sur le problème (mais bizarrement pas de déséquilibre lié) de le nourrir. S'est alors avancé un garçon dans l'assistance pour se proposer en sacrifice. Les gens étaient d'abord d'accord puis complètement contre suivant qui prenait la parole parmi les joueurs. Ce qui a été marrant c'est qu'on fait écarté le sacrifice du gamin mais quand il a été fait remarqué qu'il faudrait nourrir plus d'une fois le monstre, l'attention s'est reporté vers un orphelinat. Les rumeurs indiquaient que les enfants y étaient de toute manière étrange... On était ici à l'apogée du mauvais goût dans notre histoire, pourtant c'était un moment de relâchement total pour la plupart des joueurs. Viré dans le gore et l'humour noir nous permettait de nous détendre. Le départ du jeu avait été quelque peu déroutant, surtout pour Christelle et Anne. Or justement, je ne sais plus vraiment d'où sont venus les idées mais il se trouve que ces 2 là n'aiment guère les enfants. Aucune idée si c'est une coïncidence ou du labsus. En tout cas, viré dans un côté plus bourrin a fait retrouver le sourire aux 2 miss, gênées par tant d'improvisation. Le retour à du connu, du bourrin ADDesque, les a bizarrement soulagé. Étonnant. En même temps, je crois que Julien et moi on était aussi bien content de la tournure, lui comme moi, on est bien fan d'envolée lyrique comme d'humour noir. Par contre, si vous avez suivi, il reste une joueuse dans cette histoire. Ma compagne. Or elle est instit donc autant dire que vis-à-vis des enfants, c'est complètement l'inverse. De plus, l'humour noir c'est pas vraiment son truc. Donc pendant qu'on ricanait de nos idées débiles, elle a repris la narration et nous a scotché. Jusque là ses propositions ne lui avait rapporté aucun dé. Elle a complètement raccroché le délire qui menaçait l'intégrité de la partie en expliquant que le mouvement de sadisme qui emportait la population était sans doute du à la présence maléfique du monstre qui corrompait les esprits de son entourage. Cette simple proposition fut un vrai moment d'exaltation, de soulagement et de frustration aussi. D'exaltation car l'idée a été trouvée magnifique par toute la table, surtout par les vieux rolistes qui se voyait recevoir une sauce chtulhienne tout à fait adéquate, par une non-initiée qui plus est. De soulagement aussi parce que ça nous dédouanait de nos délires sadiques. Puis enfin de frustration car d'être limité à un seul dé de récompense est pénible quand on se sent bouffi de générosité pour remercier une proposition d'envergure.

Très bon moment passé encore sur ce jeu, beaucoup moins poètique qu'à la conv. mais plaisant tout de même. Je pense qu'avec l'habitude, on doit mieux savourer ce jeu.
Alex
studio Gobz'Ink : Arlequin (AGONE), bestYoles, CARTOM, Drôles d'étoiles et Eclipse
ShamZam
 
Message(s) : 524
Inscription : 08 Fév 2009, 22:24
Localisation : Metz

Re: [Prosopopée] Gare au poullox

Message par Christoph » 16 Jan 2010, 05:31

Ah, ben voilà! Bien joué!

Je laisse Frédéric poser les premières questions et remarques et je reviendrai si mes observations restent d'actualité.
Innommable: hurlez.
Zombie Cinema, en français dans le texte.
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Re: [Prosopopée] Gare au poullox

Message par Frédéric » 18 Jan 2010, 14:51

Ah, ben c'est très bon, ça ! J'ai vraiment adoré le retournement de situation amené par ta compagne !
Quand tu dis :
Puis enfin de frustration car d'être limité à un seul dé de récompense est pénible quand on se sent bouffi de générosité pour remercier une proposition d'envergure.


Tu veux dire qu'on est limités à un dé d'Offrande par joueur récompensant, pas par joueur récompensé ?

Plus je joue à Prosopopée plus je trouve étonnant de voir que ceux qui considèrent ne pas avoir d'imagination peuvent amener les meilleures idées.

Merci pour ce rapport de partie, Alex. S'il y a des points que tu veux aborder...
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Re: [Prosopopée] Gare au poullox

Message par ShamZam » 18 Jan 2010, 15:17

En fait, j'aurais voulu donner plusieurs dés à ma compagne. Je crois que Julien voulais aussi faire de même.
Bien qu'elle en ai eu un de chaque joueur, moi j'aurais bien voulu marquer plus profondément mon appréciation de son idée.

Voilà ce que je voulais dire. C'est plus clair ?

Pas de points à aborder pour l'instant. Celui qui me gênait, on en a parlé en privé peu de temps après la partie quand c'était encore frais.
Alex
studio Gobz'Ink : Arlequin (AGONE), bestYoles, CARTOM, Drôles d'étoiles et Eclipse
ShamZam
 
Message(s) : 524
Inscription : 08 Fév 2009, 22:24
Localisation : Metz

Re: [Prosopopée] Gare au poullox

Message par Frédéric » 18 Jan 2010, 15:48

Ok, cette règle est volontaire, car le but n'est pas d'estimer la qualité selon un barême de valeurs personnelles, mais bien de manifester une approbation. Si on devait la mesurer, on briserait la simplicité et la zénitude de cette mécanique sociale assistée. ^^
Si tu veux en rajouter une couche, rien ne t'empêche de faire des compliments au joueur concerné ;) (Moi je ne m'en prive pas quand je joue).
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Re: [Prosopopée] Gare au poullox

Message par ShamZam » 18 Jan 2010, 16:04

J'avais plus ou moins pensé à cette raison en fait. D'ailleurs le savoir n'aurait pas empêcher la frustration et au final ce n'est pas bien grave. On vit tous les jours dans la frustration, pour le bien des autres. ;)
Alex
studio Gobz'Ink : Arlequin (AGONE), bestYoles, CARTOM, Drôles d'étoiles et Eclipse
ShamZam
 
Message(s) : 524
Inscription : 08 Fév 2009, 22:24
Localisation : Metz

Re: [Prosopopée] Gare au poullox

Message par Christoph » 18 Jan 2010, 18:25

Heps Alexandre

Quand j'ai lu que tu paniquais parce que tu voulais trop bien faire, j'ai pensé à un livre que j'ai lu récemment au sujet de conseils d'improvisation en jeu de rôle, appelé Play Unsafe (de Graham Walmsey). Une des idées qui m'a le pus marquée est celle où il dit, plus ou moins, "Ne vous prenez pas le chou à être original/grandiose, dites juste quelque chose d'évident." En effet, si c'est évident aux yeux des autres et qu'ils y avaient aussi pensé, ceux-ci trouveront la contribution au moins cohérente et utile, si c'est évident et qu'ils n'y avaient pas pensé, ils seront surpris en bien ("ah, mais oui, c'est évident, j'aurais dû y penser!")

L'idée de l'oeuf sur le point d'éclore est très sympa pour commencer la partie. Joli coup de ton amie aussi!


Sinon, une question pour Frédéric: il y a eu un nom propre dans cette partie (Poullox, et même un personnage chargé de lui donner un nom). Cela n'a aucunement posé problème visiblement. A quel niveau d'importance vois-tu la règle stipulant l'absence de noms propres?
Innommable: hurlez.
Zombie Cinema, en français dans le texte.
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Re: [Prosopopée] Gare au poullox

Message par Frédéric » 18 Jan 2010, 18:36

La règle sur les noms peut servir d'objection quand certains joueurs comme moi n'ont pas envie d'avoir un Poullox ou une Broussette pendant leurs parties. Mais chacun (ou plutôt chaque groupe) en fait ce qu'il veut, ça fait partie du tissage de l'osmose entre les peintres. ;)

Je suis d'accord avec Christoph sur l'œuf, je trouve ça très bien pour commencer une partie.
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Re: [Prosopopée] Gare au poullox

Message par ShamZam » 18 Jan 2010, 18:55

J'avais oublié cette règle. Moi aussi poullox ça m'a rompu l'immersion. Mais j'avais commencé en suggérant qu'il s'agissait sans doute d'un cocatrice... c'était par contre plus courant... come de dire un chien un chat... Et vous votre avis ? Même accabit ?

Je sais bien que c'est une gêne qui ne m'apporte rien au contraire... mais bon je travaille dessus.
Alex
studio Gobz'Ink : Arlequin (AGONE), bestYoles, CARTOM, Drôles d'étoiles et Eclipse
ShamZam
 
Message(s) : 524
Inscription : 08 Fév 2009, 22:24
Localisation : Metz

Re: [Prosopopée] Gare au poullox

Message par Christoph » 18 Jan 2010, 19:21

Frédéric, "broussette" n'est pas plus un nom propre que ne l'est "silure", fût-il à fourrure, ton objection ne serait donc pas soutenue par la règle. J'ai peut-être mal compris Alexandre, le titre du fil est bel et bien "Gare au poullox" (indiquant un nom commun... ou alors un parler familier que l'on retrouve dans certaines régions francophones proches de régions germanophones).
Médor est un nom propre, labrador (en parlant des chiens) un nom commun.

Peu importe finalement, la vraie question étant alors plutôt, suite à ce que tu viens de dire Frédéric, s'il faudrait permettre au groupe d'établir une ou deux règles de canon esthétique avant la partie, qui puissent justifier un veto. Le monde que tu proposes par défaut aurait celle affirmant l'absence de noms propres.
Maintenant, il ne faut pas oublier que si tout le monde est engagé dans l'idée de faire une belle construction, celui qui fait une remarque quand il n'apprécie pas une des contributions (pas crédible, pas dans le canon, etc.) sera vraisemblablement écouté et obtiendra une modification, sans avoir recours à une règle formelle.
Innommable: hurlez.
Zombie Cinema, en français dans le texte.
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Re: [Prosopopée] Gare au poullox

Message par Frédéric » 18 Jan 2010, 20:05

Christoph : oui, bien sûr, je fais la différence entre un nom propre et un nom commun. Mais j'ai remarqué que quand on expliquait aux joueurs qu'on appelait les choses et les êtres par leurs caractéristiques plutôt que de leur donner un nom propre, ils ne cherchent plus à baptiser. En tout cas, de toutes les parties que j'ai faites, ça marchait plutôt bien (bien sûr, c'est mon interprétation).

Parfois, une opposition à une proposition amène frustration également. Si tu as une idée de mécanique d'objection ne contredisant pas l'esprit du jeu, je suis preneur.
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Re: [Prosopopée] Gare au poullox

Message par Kco Quidam (Julien Gobin) » 18 Jan 2010, 20:56

Je pense que le problème ne vient pas tant d'une divergence nom propre/nom commun que justement de ce que désigne le mot par exemple :

"le poullox" => c'est la créature moche créée pour l'aventure
"la créature née de l'oeuf" => c'est toujours la même chose mais là on rajoute une couche descriptive (inutile ? en tout cas c'est de la couleur) qui sert le côté poétique je trouve, a mon avis jouer à Prosopopée en "nommant" (sans rentrer dans le débat nom propre nom commun si je dis "un animal à corne fort et fier" je ne nomme pas je décrit alors que dire "un taureau" c'est nommer) tout comme on le ferait naturellement changerais fortement l'expérience de jeu, je ne suis pas sûr cependant que cela rende aussi bien le fait de décrire plus que de nommer aide à mieux se centrer sur la couleur des propositions mais il faudrait tester.
Kco Quidam (Julien Gobin)
 
Message(s) : 235
Inscription : 09 Août 2008, 22:05

Re: [Prosopopée] Gare au poullox

Message par Christoph » 18 Jan 2010, 21:12

Ah oui Frédéric, la distinction était pour Alexandre, qui demandait si poullox et cocatrice (plus courant) étaient du même acabit (mes excuses si j'ai mal compris la question!)

Ton dernier message, Frédéric, montre qu'en fait la véritable règle en vigueur dans les conditions que tu décris n'est pas "pas de noms propres", mais "pas d'invention de noms" ou ce que décrit Julien (et je trouve pertinente sa distinction entre nommer et décrire, qui me semble plus constructive) ou quelque chose entre les deux. Qu'en est-il? Alexandre, y a-t-il une de ces approches qui aurait permis de préserver l'immersion? L'une t'aurait-elle semblé plus efficace que l'autre?

Ma proposition de mécanisme est justement celle d'établir des règles "canoniques" en début de partie, qui permet de faire objection en mettant le doigt sur le "contrat" (soit c'est canonique, soit ça ne l'est pas, ce ne serait pas une question de préférences personnelles). Si après il y a encore des dissensions, je n'ai pas de solution, et je ne crois pas non plus qu'il y en ait besoin.
Innommable: hurlez.
Zombie Cinema, en français dans le texte.
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Re: [Prosopopée] Gare au poullox

Message par Frédéric » 18 Jan 2010, 21:25

Ah oui, tiens, je pense que je modifierai ça sans doute...

Pour les règles canoniques en début de partie, tu veux dire par exemple discuter de ce qu'on a envie ou pas de voir dans la partie ?
Hum, si c'est ça, ça m'intrigue. Quelque part, établir l'esthétique à l'avance me semble risquer d'empiéter sur la partie elle-même, mais peut-être me trompe-je...
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Suivant

Retour vers Banc d'essai

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité

cron