BaP - Célébration, pourquoi faire ? (SPOILER)

Rapports de parties de test, que vous soyez l'auteur du jeu ou non ! Les tests sont cruciaux, donnez-vous à cœur joie !
Règles du forum
étiquette et esprit des rubriques générales

BaP - Célébration, pourquoi faire ? (SPOILER)

Message par Frédéric » 18 Jan 2010, 18:31

Vendredi dernier, j'ai joué une partie un peu expérimentale de Bienvenue à Poudlard.

Les joueurs étaient
Gaël
Fred (Pas moi, un autre)
Raphaël
Paul

Paul et Gaël apprécient l'univers d'Harry Potter, même si le protagoniste leur semble insupportable.
Fred et Raphaël n'en ont rien à foutre de cet univers (si j'ai tout bien compris).

Le concept de ce scénario, c'est que les PJ étaient étudiant dans la même promo qu'harry Potter pendant les évènements de leur 3e année.
J'ai préparé ça comme suit : j'ai scripté toutes les scènes du bouquin à partir de résumés trouvés sur le net, en me focalisant sur les éléments importants de l'intrigue. Puis j'ai employé un code couleur pour pouvoir me repérer dans le temps : quelles scènes ont des implications sur d'autres. Ainsi, le but est de proposer aux joueurs de modifier l'histoire officielle par les actions de leurs personnages.

Ça s'est révélé mon exercice d'improvisation de MJ le plus difficile. En plus, j'étais vraiment fatigué en fin de soirée, j'ai eu des absences... :D

La partie a tout de même été plaisante, mais quelque chose coinçait, surtout du côté de Gaël.
En effet, il me semblait important de laisser aux joueurs la possibilité d'explorer la scolarité et les relations de leurs PJ ou de se concentrer sur l'affaire Sirius Black. Gaël a été le seul, avec Paul à chercher à "célébrer le canon". Paul le faisait avec beaucoup de créativité dans les narrations précédant et résultant des épreuves. Mais Gaël voulait creuser l'histoire de son personnage.

Célébrer le canon signifie prendre du plaisir à explorer en créant et en testant les limites du canon (soit, qu'est-ce qui est acceptable dans cet EIP (fiction grosso modo) ?)

Le scénario était une sorte de friandise pour amateurs de l'œuvre : Si on pouvait empêcher Peter Pettigrow de s'enfuir, Sirius Black n'aurait pas besoin de partir en cavale ! Ou alors capturer Sirius Black pour récolter les honneurs ! Et donc, il était important que les joueurs aient une connaissance, ne serait-ce que minime de l'histoire du film ou du bouquin : Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban. Visiblement, ils l'avaient tous vu et en avaient un souvenir plus ou moins précis. Le principe était donc de joueur sur la différence de connaissances entre les joueurs et leurs personnages et de créer une forte ironie dramatique.

Je voulais que les PJ vivent leur scolarité et que progressivement, l'intrigue du prisonnier d'Azkaban imprègne la partie et qu'ils puissent s'amuser à modifier le cours de l'histoire.

Mais vivre sa scolarité, ses histoires de cœur, d'amitié, de rivalité, réussir ses exams etc. ça ne pouvait intéresser que des amateurs de l'univers, et se contenter de modifier l'histoire connue, sans pouvoir simplement pouvoir décider de s'en foutre, ça n'aurait pas été satisfaisant. D'où l'importance de ces scènes d'intimité, ces scènes perso, quoi.

Un petit extrait :
Au début du deuxième trimestre, une sortie à Pré-au-lard (village sorcier à côté de l'école) est organisée. L'un des PJ décide d'aller voir Harry car il sait que celui-ci n'a pas d'autorisation pour sortir.
Là, en chemin, il voit les jumeaux Weasley qui semblent attraper quelque chose dans l'air à deux et l'emmener à l'intérieur de l'école, au pied d'un escalier.
Les PJ utilisent des pouvoirs pour s'approcher et écouter.
Là, ils voient que les frères Weasley ont donné une parchemin à Harry Potter sur lequel ils découvrent non seulement qu'il s'agit d'un plan de l'école, mais qu'en plus ils voient le nom des personnes qui y déambulent.

À ce moment, les Weasley voient le nom des PJ et se retournent en les menaçant de leurs baguettes. Harry Monte l'escalier pendant ce temps.
Les PJ laissent les jumeaux s'éloigner après quelques fausses explications et partent à la poursuite de Harry Potter. Ils lui lancent des sorts pour l'immobiliser (4 contre 1, aucune difficulté) et récupérer la carte. Problème, ils ont entendu la formule pour fermer la carte mais pas pour l'ouvrir. Mais Harry ne veut pas leur répondre. Soudain, celui-ci écarquille les yeux, les PJ se retournent, Sirius Black se tient derrière eux armé d'une baguette (j'ai décidé qu'une telle agression pourrait l'inciter à intervenir) ni une ni deux, ils réagissent tous en le désarmant : l'entraide leur a permis de vaincre un sorcier si puissant (à ce moment là, Fred s'est levé de table et a gueulé un retentissant "On s'est fait Sirius Black !" ^^).

Bref, voilà le genre de scènes qu'on a eu.

Le problème de Gaël était lié au fait que lui avait envie d'explorer en direction de son objectif : découvrir le secret de sa famille. Ce qui a donné lieu à quelques scènes solitaires (ou aidé par le PJ de Paul) plutôt intéressantes : recherches en bibliothèque, discussion avec le professeur d'histoire de la magie, tentative de glisser un document dans le bouquin que lisait Hermione à la bibliothèque pour répandre la rumeur que le PJ de Gaël est la descendante de Rowena Serdaigle, une des fondatrices de l'école...
Seuls Gaël et Paul ont participé activement à ces scènes là. En discutant brièvement avec les deux autres joueurs à l'issue de la partie, ils m'ont dit clairement qu'ils s'en foutaient de leurs objectifs persos, qu'ils voulaient résoudre l'intrigue.

Donc, modifier l'histoire du bouquin, c'était plaisant pour eux, mais jouer des scènes persos, ça ne les intéressait pas, ils ont donc sauté sur les occasions de suivre la "trame prévue" en délaissant les scènes persos et en n'amenant manifestement pas d'approbation sur les scènes persos des autres.

Autre gros problème : sur une séance de jeu il était impossible de suivre les scènes persos + finir l'intrigue, tout le monde a donc fini par abandonner les premières au profit de la seconde.

Avant la partie, je me suis dit : mais pourquoi des gens qui n'apprécient pas l'univers viennent-ils jouer à BaP : un JDR visant à célébrer l'univers d'Harry Potter ! (Et maintenant, je n'ai plus aucun doute là-dessus : la proposition créative de ce jeu est bel et bien simulationniste.) Puis je me suis dit : bon, pas de problème, s'ils ont vu le troisième film, ils s'amuseront sans doute quand même. Mais je ne m'attendais pas à ce que ce soit au détriment d'un des joueurs.
En fait, il s'agissait, je pense, en partie d'un pb d'organisation des tables ce jour là à la Guilde, ce qui fait que les joueurs en question se sont inscrits par dépit à ma table.

Enfin, une remarque, pendant un quart de la séance de jeu, les joueurs n'osaient pas trop se mêler à l'histoire officielle et cherchaient "le scénar".
Puis pendant une pause, Paul m'a demandé s'ils pouvaient essayer de modifier les évènements du livre. Je leur ai donc expliqué à tous que c'était le but de cette partie.
Mais dans le fond, j'aurais préféré qu'ils le découvre subtilement, par exemple, comme un des PJ était fondu de créatures magiques, il s'est proposé aussi pour le dressage d'hippogriffe, ce qui empêchait logiquement la réaction de Malefoy dans le bouquin, qui allait amener l'hippogriffe à être condamné à mort... Mais comme certains joueurs ne cherchaient pas à "vivre simplement la vie d'un étudiant à Poudlard", ils s'emmerdaient passablement dans les moments où c'était la démarche créative.

D'ailleurs, j'éprouve une grande difficulté à pousser les joueurs à vivre le quotidien : je leur propose un objectif à réaliser sur l'année, s'ils obtiennent 3 succès dans des épreuves liées à leurs objectifs, ils atteignent leurs objectifs. En plus, gagner une telle épreuve est le seul moyen de gagner des jetons qui offrent des réussites automatiques. Donc, les stimuli me semblent assez prégnants. Après, pour le moment, ceux avec qui j'ai joué prenaient des réflexes de rôlistes routards et se focalisaient sur l'enquête. Donc je pense aussi qu'il faut vraiment que je mette les intrigues au second plan.
Si vous avez des idées à ce sujet, je suis preneur.

Voici donc ma petite analyse d'un léger dysfonctionnement de ma dernière partie. Je vais la rejouer avec deux joueuses qui sont vraiment amatrices de l'œuvre de référence, pour comparer.
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Retour vers Banc d'essai

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron