[Prosopopée] En prennant le temps sur le chemin

Rapports de parties de test, que vous soyez l'auteur du jeu ou non ! Les tests sont cruciaux, donnez-vous à cœur joie !
Règles du forum
étiquette et esprit des rubriques générales

[Prosopopée] En prennant le temps sur le chemin

Message par Kco Quidam (Julien Gobin) » 20 Jan 2010, 02:24

Nous avons joué une partie de Prosopopée hier après midi avec Andy et sa copine le but étant en premier lieu de faire découvrir le jeu à cette dernière et aussi en changeant plein de petit truc de l'habitude, par exemple on s'est affranchit de l'univers proposé de base en décidant de voir au fur et a mesure et l'on a d'un commun accord décidé de n'avoir qu'un médium commun.

Médium : Celui qui n'a pas d'attribut étrange
Paradigme : Une horloge

l'Histoire commence dans la tour d'une vielle horloge surplombant une place de village, un homme tente de réparer cette dernière qui refuse inlassablement de fonctionner, l'homme grommelle, frappe en divers endroit la structure, n'obtient rien, et grommelle de nouveau. Soudain une l'horloge lui parle "arrête donc ton boucan" lui dit elle, l'homme pensant avoir entendu des voix reprend son travail de frappeur forcené, "bon tu vas arrêter oui ? y'en a qui veulent dormir !" l'homme s'arrête, demande aux "gamins" de stopper leur conneries et de sortir des engrenages, rien, finalement il abandonne et décide de descendre dans le village. [Durant ce passage on a posé un dP sur objet pour l'horloge mais je ne me souvient plus quand]

Dans les rues de ce dit village justement un homme normal vient d'arriver, il ne vient que faire une petit escale histoire de se ravitailler il remarque alors des enfants jouant dans la rue, observe sa montre qui indique 10 heures, va demander aux enfants s'ils n'ont pas cours aujourd'hui, une petite fillette lui répond que "vu qu'on sais pas quand ça commence on y va pas", l'homme est amusé puis s'approche d'un stand qui ferme "bah ouais mon estomac me dit qu'il est midi moi, donc je range". L'homme reste un temps pour voir la maitresse arriver chercher les enfants car "les cours commencent" et les enfants eux se planquent un peu à droite à gauche, l'homme remarque d'ailleurs que tout le monde dans le village va de son propre rythme, chacun à son propre horaire sans se soucier de celui du voisin (nouveau dP posé sur "Harmonie").

Il se met à pleuvoir, les enfants décident miraculeusement qu'il est l'heure d'aller en cours, l'homme recherche un endroit ou s'abriter et trouve un bar avec un barman particulièrement taciturne, la discussion et assez peu éparse mais le barman indique que l'heure d'ouvrir c'est quand y'a des clients, et que donc il est pas souvent ouvert.

L'horloger arrive dans le bar et discute un peu avec son collègue de comptoir lui indiquant qu'il est horloger parce que personne d'autre ne bossait sur l'horloge et que de toute façon il avait pas la moindre idée de comment faire redémarrer la mécanique "j'ai pourtant tapé partout !", l'homme se propose d'essayer l'horloger ne refuse pas, si ça marche vu que l'horloge est bloqué sur midi moins cinq ça sera l'heure de manger quand elle redémarrera, le médium demande à l'horloger s'il compte la régler après mais obtient une réponse négative "bof ... pourquoi ?".

Intrigué le médium va dans la tour de l'horloge qui est toujours ouverte, il y trouve tout un tas d'objet qui n'ont rien à faire dans une tour d'horloge : pelle, pioche, brouette, etc. (la on tente une résolution pour réparer l'horloge qui réussit via perception) en fouillant le médium découvre un homme qui vit dans les rouages de l'horloge et qui les a bloqué avec des draps et morceaux de bois entre autres "ça m'embêtait pour dormir, ça dérange pas j'espère ?" le médium répond que non mais lui demande s'il peut juste remettre l'horloge en marche et la bloquer avant une heure, de manière à ce que l'horloger ait manger et que les enfants sorte de classe (le beau temps s'était refait depuis lors). Le scouateur accepte sans problème.

Le médium retourne sur la place, achète deux trois choses, puis décide de ne pas ennuyer les habitants de ce village avec un quelconque problème d'heure et de les laisser faire comme toujours.


Deux trois choses à noter :
- L'on était vraiment pas motivé à avoir un médium chacun comme le propose le jeu de base si on avait fait une feuille chacun alors deux auraient été totalement mise de coté, ce qui est dommage dans ce cas c'est que dès qu'un joueur sans médium ne peut pas aider quelqu'un qui veut résoudre un problème ou même tenter une solution, dans notre cas on s'est dit que dès qu'un joueur voulait résoudre un problème il tentait s'il ratait il commence à narrer l'échec et si un joueur veut aider il lance d'autre dès et si c'était bon alors il racontait comment finalement ça finit bien (ou la suite de l'échec le cas échéant, un fois max par joueur), de manière générale je me demande si on ne peut pas déstructurer totalement l'équation 1 joueur = 1 médium, proposer un médium commun par exemple et faire qu'un joueur puise proposer des solutions aux problèmes ou aider sans devoir avoir un médium, enfin je lance l'idée car elle nous est venue ^^.
- Le choix du (non) attribut étrange parait zarb après coup mais je pense qu'elle fait suite logique, on avait envie de faire un truc calme et zen mais sans faire des grandes envolées avec les couleurs, je me demande si ça rentre dans le cadre ou pas après coup. En tout cas le résultat est plutôt correct à première vu mais qu'en pense tu Fred ?
- Ensuite pour réalimenter la question sur "nommer" et "décrire" il nous est arrivé parfois d'utiliser des noms directs (le barman servait de la bierraubeurre par exemple ^^) cela n'a pas géné car ce n'était qu'en touche et que le groupe voyait chacun à quoi cela référait, ça à eut le même effet que l'intrusion d'élément moderne (montre, télé dans le bar) sur le coup on a peur mais si on ne ne se fige pas dessus ça rentre dans le décor sans problème, par contre ça donne une toute autre couleur très clairement (personnellement j'avais plus des images de "ailes grises" dans la tête que de mushishi).
- Étonnement c'est la première partie ou nous n'avions pas envie de retirer les dès de problèmes (même l'horloge ne fut pas réparée en fait malgré la réussite), pourtant on étaient d'accord au moment de la pose que ça révélait du "déséquilibre", mais l'on s'est presque plus amusé à imaginer des scènes autours des conséquences du déséquilibre et dès qu'on s'est mit en mode "résolvons" bah ... bof en fait c'est plus classe comme ça.
Kco Quidam (Julien Gobin)
 
Message(s) : 235
Inscription : 09 Août 2008, 22:05

Re: [Prosopopée] En prennant le temps sur le chemin

Message par Christoph » 20 Jan 2010, 21:00

Heps!

J'ai déplacé dans la rubrique "Banc d'essai", car Frédéric n'a pas encore terminé son jeu. C'est la seule question à se poser pour différencier "Banc d'essai" et "Parties", je noterai cela dans les règles spécifiques à chaque rubrique en cours de rédaction.

Je laisse Frédéric te poser les questions en premier, puisque c'est son jeu.
Innommable: hurlez.
Zombie Cinema, en français dans le texte.
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Re: [Prosopopée] En prennant le temps sur le chemin

Message par Frédéric » 20 Jan 2010, 23:30

Moi aussi, l'histoire m'a fait penser à Haibane Renmei ("Les ailes grises" en français pour ceux qui ne connaissent pas, un animé japonais contemplatif).

Il y a un léger quelque chose de trop centré sur le personnage par rapport à ce pourquoi j'ai écrit ce jeu, le fait que vous jouiez le même personnage a dû jouer en ce sens, qu'en penses-tu ?

En fait, ce que vous avez fait est grosso modo ce pour quoi j'écris "Journal Intime". La différence majeure étant que Journal Intime se veut par ses mécaniques un anti-Prosopopée, une sorte de négatif, plus question de contemplation zen... Mais le jeu n'est pas encore au point.

  1. Pourquoi deux médiums auraient-ils été mis de côté si vous en aviez fait chacun un ? Je ne sais pas ce que le partage de médiums implique au niveau de l'exploration (cad faire du JDR), pourrais-tu approfondir cette dimension là ? Mis à part le fait que c'est pas totalement cohérent avec la métaphysique du jeu (ça peut s'arranger, ça), si tu parviens à dénoter des choses intéressantes de cette tentative de se partager un médium, je suis prêt à faire l'essai pour vérifier si je ne peux pas assouplir cette règle.
  2. Je trouve que ce que tu nous relates ressemble bien à une partie de Prosopopée :
    le barman indique que l'heure d'ouvrir c'est quand y'a des clients, et que donc il est pas souvent ouvert.
    Ce genre de choses est typiquement Prosopopéenne à mon expérience. Bien sûr, ça dépend des joueurs, mais il arrive assez fréquemment qu'on s'amuse avec la logique elle-même (voir les 3 CR sur mon blog).
  3. Pour les montres et télévisions, je pense que ça peut fonctionner sans problème, d'ailleurs, je conseille un monde médiéval/antique parce que je pense que ça oriente vers quelque chose de simple, où chacun a des références, ne serait-ce qu'au travers des contes de fée, et avec une nature très présente. En revanche, la Bièraubeurre, j'aurais manifesté de la désapprobation, je pense, car référence directe à Harry Potter, on prend le risque de voir surgir des tortues ninja et Dark Vador après ça. :)
  4. Curieux ce que tu me décris là, je ne sais pas trop quoi dire...
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Re: [Prosopopée] En prennant le temps sur le chemin

Message par ShamZam » 20 Jan 2010, 23:49

Pour le premier point, moi je vois au contraire bien ça s'inscrire dans la métaphysique prosopopéenne. Après son éveil, le meidum n'est plus vraiment maître de son propre corps. Dans ce cas, ce sont 3 Esprits qui le contrôlent à tour de rôle sans aucun conflit car s'inscrivant dans une même dynamique de réharmonisation de leur environnement.
Alex
studio Gobz'Ink : Arlequin (AGONE), bestYoles, CARTOM, Drôles d'étoiles et Eclipse
ShamZam
 
Message(s) : 524
Inscription : 08 Fév 2009, 22:24
Localisation : Metz

Re: [Prosopopée] En prennant le temps sur le chemin

Message par Frédéric » 20 Jan 2010, 23:51

Oui, c'est parce que je pensais à ça que je disais que c'était facile à arranger. Mais j'ai des soupçons sur le genre de parties que ça pourrait donner. Mais plus ça va, plus j'ai envie d'essayer.
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Re: [Prosopopée] En prennant le temps sur le chemin

Message par Kco Quidam (Julien Gobin) » 21 Jan 2010, 11:30

1 - En fait l'idée est venu du fait que personne n'était botté par l'idée de faire un médium, même moi ça ne me motivait pas, j'avais envie de commencer la partie et de voir ce que ça allait donner par la suite quasi sans préparation sauf concertation avec les joueurs en fait. Du coup on a prit un médium commun pour qu'il y ai quand même un médium dans la partie et que tous les joueurs soient toujours à la même enseigne. C'était cool mais cependant il me semble vraiment nécessaire que les joueurs soient tous ok et que l'écoute soit très principale, faudra que je retente avec un plus grande table pour voir mais je sens venir le dysfontionnement, là on avait tous à coeur de ne pas trahir les propositions des autres d'où le fait qu'on pouvait se partager le médium.

2 - Le coup du barman venait de moi qui aime déjà les jeux de logique, les références à l'enfant était lancées par le duo andy/olivia qui avaient regardé le scret de terabithia dans la journée, je pense que c'est une preuve que chacun apporte une bonne touche à l'histoire.

3 - Oui sur le coup la bierraubeurre m'a fait peur mais au final s'est resté uniquement un clin d'oeil d'où le fait qu'il n'y a pas eut de problème (de même le médium est allé acheté des pèches au miel, référence direct à l'animé spice and wolf). Je pense que ce genre de remarque si elles sont peu nombreuses et que l'on ne se focalise pas dessus peuvent rester uniquement du "décor-détail" et que dans ce cas juste ça ne pose pas de problème (du moins sur la table du CR, pour les autres aucune idée)

4 - Je pense qu'on s'amusait déjà tellement à décrire qu'on avait aucune envie de poser des dP pour déséquilibrer la chose. On s'entre complimentait pour les remarques, clin d'oeils et réflexions et aucun "problème" ne nous venait directement en tête, poser des problèmes à plus été un réflexe qu'autre chose, d'où le fait qu'ils on totalement été mit de côté par la suite, finalement plutôt que de nous focaliser sur l'adversité on s'est focalisé sur le fait de proposer des choses en respect avec le canon et qui nous bottent (pour ma part j'ai tous le temps eut pléthore d'idée et j'ai passé le plus clair de mon temps à me dire "laquelle est la plus classe dans la situation" et "laquelle plairait le plus aux autres", cela vient aussi du fait que l'on se connaissaient bien autour de la table et que je faisait donc une "chasse" à l'approbation.
Kco Quidam (Julien Gobin)
 
Message(s) : 235
Inscription : 09 Août 2008, 22:05


Retour vers Banc d'essai

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invité(s)

cron