[Innommable] partie avec Gaël

Rapports de parties de test, que vous soyez l'auteur du jeu ou non ! Les tests sont cruciaux, donnez-vous à cœur joie !
Règles du forum
étiquette et esprit des rubriques générales

[Innommable] partie avec Gaël

Message par Arianne (Mélanie) » 22 Jan 2010, 05:34

Rapport de partie : Innommable


Bonsoir, je vous propose le rapport de partie concernant le one-shot joué le vendredi 12 décembre à « La Guilde ». Gaël était notre Meujeu, les joueurs étaient : Étienne, Lionel et Mélanie.


Situation mystérieuse, Gaël nous propose l'accroche suivante :

"Une jeune fille de 13 ans, en chemise de nuit, marche silencieusement dans un couloir étroit avec une lampe à huile dans une main. Elle pousse une porte de bois massif. Les gonds grincent et elle entre dans une sombre pièce ovale. Elle soulève la lampe et pousse un cri à peine étouffé. Devant l'autel, un homme nu est étendu dans une position christique, une longue coulée de sang parvenant presque jusqu'aux pied nus de la jeune fille. Elle crie, mais cette fois d'une peur inconnue : une silhouette vient de passer derrière l'autel. Elle s'enfuit en courant"


Construction des personnages :

  • Étienne :

    Personnage : Il choisit de jouer un prêtre, le père Noé.
    Implication : Il est chargé par la mère supérieure de l'orphelinat de tout faire pour savoir si l'orphelinat est un endroit sain pour les jeunes filles.
    Traits : Il est paternel, curieux et organisé.
    Ancrage : Il a une correspondance avec un prêtre allemand ( lien physique avec les lettres et sentimental).
    Physique : Il est de taille moyenne, cheveux grisonnants, lunette et a 48 ans.

  • Lionel :

    Personnage : Il choisit de jouer le frère du défunt. Il s'appelle Éric Valmont.
    Implication : Il chercher à savoir ce qu'il est advenu de son frère. Il est d'origine belge et possède un accent.
    Traits : Il est horloger, hésitant mais volontaire.
    Ancrage : Montre à gousset gravée aux initiales de son frère et aux siennes, il a gravé cette montre avec son frère.
    Physique : Il est brun, la quarantaine, yeux gris perçants, tempes grisonnantes, il est grand ( 1,80m).

  • Mélanie :

    Personnage : Elle choisit de jouer l'orpheline qui a découvert le corps du défunt. Elle s'appelle Marie Sirey.
    Implication : Elle est témoin et choquée de sa découverte.
    Traits : Elle a 13 ans, elle est espiègle, candide, rieuse et aime le catéchisme.
    Ancrage : Elle a perdu ses parents pendant la guerre ( camps de concentration) et elle possède une croix catholique ( en pendentif), héritage de sa défunte mère.
    Physique : Elle a les cheveux châtains clair, la peau nacrée, de grands yeux verts. Elle est petite ( 1,50m). Elle a un visage de poupée ( les joues rosées) et un corps de femme naissant.



Résumé de la partie ( j'espère être exhaustive) :


Le père Noé et Eric Valmont se rendent à l'orphelinat. Durant la matinée, Marie et Eric font des rêves ( ou ont des visions) sanglantes. Ils sont confrontés à la transformation de l'eau en sang. ( Marie aperçoit un homme en complet cravate : ajout des D12).

Puis, en se rendant dans son dortoir, Marie découvre une de ses petites camarades, sa chemise de nuit est ensanglantée, elle soulève la jupe et voit que sa petite camarade à un flux sanguinolent anormal qui coule du sexe de la jeune fille ( 1er symptôme). Cette dernière l'attrape sauvagement ( 2nd symptôme). Le père Noé et Éric Valmont débarquent dans le dortoir et parviennent à la dégager de l'étreinte.

Sur ces entrefaites, Eric Valmont choisi de rester auprès de Marie et de la gamine ( dont le sang continue de couler abondamment). Le père Noé lui cherche à rencontre la mère supérieure, elle est introuvable.

Il se perd alors dans l'orphelinat ( 1ère vision : Le père Noé se perd dans un dédale de couloir et suffoque), pour finalement accéder à la serre de l'orphelinat. Là, il voit des dizaines de jeunes filles qui ont un comportement anormal. Elles le dévisagent et se jettent sur lui. Il parvient à leur échapper et sort de l'orphelinat […].

Pendant ce temps, Marie a la nausée, elle se rend dans les toilettes, elle vomi et voit qu'elle a ses règles. De ce sang s'écoule des caillots qui semblent prendre forme d'un embryon (il s'agit d'un rêve), le flot menstruel s'intensifie et elle se voit noyée dans son propre sang. Elle hurle et Éric vient à elle.

Alors qu'il tente de lui venir en aide, Marie l'agresse. Elle reprend finalement ses esprits. Alors que tous les deux attendent les secours, la panique s'installe dans l'orphelinat, les jeunes filles deviennent hystériques et tentent de s'en prendre aux hommes. […]


( des dés ont depuis été ajoutés dans le bol, ce sont les D8).

Le père Noé qui lui est hors de l'orphelinat assiste à une scène d'apocalypse. Les femmes sont de véritables furies et s'en prennent aux hommes. Prenant son crucifix et son courage il parvient tant bien que mal dans une église. Il se souvient alors ( ou apprend je ne sais plus comment), que si l'on demande la grâce de Dieu, un halo de lumière peut venir en aide à ceux qui sont en danger.

Durant la nuit, alors que d'autres hommes se réfugient dans l'église, il décide de monter une armée au nom de Dieu pour combattre le phénomène. Armés de crucifix, avec le père Noé en général, bientôt, ils sortiront affronter le Mal. […]

Au même moment dans l'orphelinat c'est la grande panique, Marie et Valmont restent ensemble et décident de tenter de s'en sortir, ils découvrent un ouvrage qui explique le rituel ( obtention du D8 par Lionnel il me semble) et comment faire pour endiguer le mal : Le sacrifice d'une vierge dans un lieu Saint, Valmont et Marie se dirigent vers la Chapelle en évitant les furies.[...]

Le père Noé ayant constitué son armée, sort de l'église avec une croix, il demande à ce que personne ne soit tué ( ce passage était juste ENORME), il rejoint l'orphelinat, ( je ne sais plus comment), mais il découvre la source du mal, un homme ( celui en complet noir) a décider de faire naître "le diable" grâce au sang des vierges recueilli dans une coupe gigantesque, la mère supérieure était de mèche mais elle ne s'attendait pas à ça [...]

( ajout des D4 dans le bol).

Le père Noé, utilise alors son pouvoir ( je ne sais plus pour faire quoi).

Valmont et Marie cherchent désespérément le moyen de faire cesser cette folie, ils sont dans la chapelle. ( utilisation des D4 et avec la concertation de tous les joueurs) Marie choisi alors de se sacrifier et de se jeter dans la coupe ( là aussi je ne sais plus trop comment, mais le sol de la chapelle s'était effondré et la coupe gigantesque était au dessus).


Critiques :


  • Ce que j'ai aimé :

    J'ai adoré le fait de pouvoir prendre part à la construction du scénario et pouvoir torturer mon perso et le sacrifier. C'est là il me semble un grand intérêt du jeu. On y va cash ( toute façon on s'en fiche on est là pour de l'horreur pas pour faire du point de croix).

    J'ai vraiment eu envie de mettre mon perso en danger de lui faire prendre des risques ( débiles sans doute si on était dans la vraie vie).

    J'ai beaucoup aimé le fait que l'on choisisse la fin en se concertant.

    En ce qui concerne ta façon de meujeuter Gaël j'ai aimé ton ouverture d'esprit. Et ce que tu proposais.Le temps que tu donnais à chacun de nous était également fort appréciable.

  • Ce que j'ai moins aimé :

    En ce qui concerne le système, il est cool, mais j'ai regretté de ne pas avoir pu avoir plus de dés. Après je n'avais pas bien compris que l'on pouvait faire des rêves sans forcément vouloir un dé. Idem pour les hallucinations ?

    En ce qui te concerne Gaël, la partie était géniale, je le souligne. Cependant, le début de partie était lent, j'avoue que l'on se demandait ce qu'il se passait ( car il ne se passait pas grand chose). A tel point que nous joueurs prenions l'initiative de nous faire des crasses.

    Cela manquait un peu de fluidité, et de clarté dans l'explication des règles.

    J'ai été bloquée par le fait de jouer une gamine, je me demandai sans cesse ce que je pouvais faire ( puisque je n'avais qu'une envie c'était de fouttre le camp de l'orphelinat, j'aurai peut-être du le faire remarque …).



Voilou :)
Mais, pourquoi ?
Arianne (Mélanie)
 
Message(s) : 35
Inscription : 01 Juin 2009, 13:32
Localisation : Poitiers

Re: [Innommable] partie avec Gaël

Message par Christoph » 26 Jan 2010, 22:43

Merci beaucoup Mélanie! Tout retour m'est extrêmement précieux pour affiner les règles.


Réponses à tes questions!

Un joueur peut décrire tous les rêves qu'il veut, il ne prend un dé que s'il veut en souligner le caractère paranormal. Il se peut aussi que le personnage subisse des hallucinations, sans qu'il prenne de d8 après coup en s'en rendant compte. En effet, le gardien peut très bien tracer un nom pour infliger une vision à un joueur, mais cela ne compte pas comme une hallucination au sens technique d'un Monologue. Je ne laisserais pas les joueurs déclarer des hallucinations sans prendre de dés, et c'est interdit de trouver (à l'initiative du joueur) un bout de connaissance occulte ou de faire un effet paranormal sans prendre de dés. Je pars du principe qu'un joueur peut jouer son personnage de façon "naturels" à tout moment, mais s'il veut faire des trucs "sur-naturels", il faut prendre des dés. Les rêves ne sont pas vraiment sur-naturels, sauf s'ils sont censés avoir un caractère prémonitoire (d'ailleurs, je risque d'adopter cette catégorie plus pertinente de prémonition face au rêve). La plupart des personnages ne sont pas sujets à des hallucinations sans cause extérieure non plus (je ne permettrais pas à un joueur d'incarner un malade mental ou un drogué dans l'état actuel du jeu).
Est-ce que cela t'aide à comprendre le but de ces règles?

Si la clarté des règles (dans leur ensemble) était entravée par le texte, je compte bien y remédier grâce à tous les rapports que vous me faites!

J'ai quelques questions pour toi, ou tout autre joueur de la partie en fait.

1.) Avez-vous pu jouer quelque temps avec seulement des d20 dans le bol ou est-ce que les d12 sont arrivés tout de suite?
2.) Y a-t-il eu des joueurs qui ont profité de la possibilité de faire des Monologues d'Ancrage? Si oui, qu'est-ce que cela a donné? Partant, y a-t-il eu des sacrifices d'ancrage?
3.) Gaël a-t-il tracé un nom pour faire subir un saignement à Marie?
4.) Je ne comprends pas ton premier point sous "moins aimé": tu as regretté de ne pas avoir plus de dés, mais tu aurais voulu faire des rêves sans prendre de dés?


Sinon, je n'aurais pas permis de faire jouer la gamine impliquée dans la scène d'ouverture, pour la raison que tu évoques en fin de message, Mélanie. Cependant, il y a eu de belles scènes avec elle! Le sacrifice par exemple. Cela me donne matière à réflexion quant aux critères déterminant les protagonistes acceptables.
Innommable: hurlez.
Zombie Cinema, en français dans le texte.
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Re: [Innommable] partie avec Gaël

Message par Arianne (Mélanie) » 31 Jan 2010, 22:10

Merci pour ces réponses Christoph :)

Pour te répondre,

En ce qui concerne l'ajout des dés, nous avons joués un temps certain avec seulement les D20.

Il y a eu des Monologue d'Ancrage, je me souviens de Lionel qui a mêlé ancrage et une scène dans le jeu ( il se souvient de la fabrication de la montre et trempe ses mains ds la flaque de sang dans la Chapelle), il n'y a pas eu de sacrifice d'ancrage ( en fait je ne me souviens pas que Gaël ait expliqué cette possibilité). Dommage car là j'ai relu les règles et ça aurait pu être très intéressant.

Je ne sais pas si Gaël à tracé un nom pour faire subir un saignement à Marie. Ce dont je me souviens c'est qu'à ce propos il y a eu un "Couac", on ne subissait rien ( Gaël a du oublier un truc) et du coup, j'ai pris l'initiative de faire un rêve là dessus ( Je suis dans les toilettes, je me vois saigner, des caillots gouttent et de ces caillots uns sorte d'embryon semble se former, et de là je crois me noyer dans mon propre sang).

Enfin pour le dernier point, ça se rejoint. Si je peux faire des rêves sans dé : pas besoin de plus de dés. En fait, je trouve que l'on ne peut pas suffisamment avancer dans le scénario, typiquement dans la partie de Gaël, à un moment ça n'avançait pas, et je voulais faire avancer la partie : me faire subir des trucs glauques.

On avait beau avancer, il ne se passait rien, on avait beau se faire des trucs pas cool, ben en gros ça donnait : ouep il se passe des trucs super pas cool, mais pas moyen de trouver le pourquoi ( je pense que cela vient aussi du fait que je jouais un enfant et qu'un enfant dans mon interprétation cherche plutôt soutien auprès des adultes pour s'en sortir, mais ne va pas forcément chercher à s'en sortir seule en cherchant la source de ses problèmes pour les régler par lui même).
Mais, pourquoi ?
Arianne (Mélanie)
 
Message(s) : 35
Inscription : 01 Juin 2009, 13:32
Localisation : Poitiers

Re: [Innommable] partie avec Gaël

Message par Christoph » 02 Fév 2010, 00:32

Salut Mélanie

Ah, je pense mieux comprendre votre situation maintenant, merci pour ces précisions. Suite à des discussions par e-mail avec Frédéric et Gaël, je pense que je dois encore renforcer le lien entre lancers de dés et révélations. Brièvement, la notion est que plus les joueurs lancent de dés (peu importe si c'est une réussite ou un échec), plus les révélations devraient apparaître. Je n'irai pas jusqu'à dire que « un lancer = une révélation », mais si après dix lancers il n'y a toujours pas de révélation, il y a un vrai problème. D'une certaine manière, le fait de prendre un dé dans le bol devrait aussi compter dans cet aimant à révélations.

L'idée de base des Monologues est effectivement de donner la possibilité aux joueurs d'esquisser des suites potentielles, le gardien devant être assez souple avec son synopsis pour réintégrer et réinterpréter une grande portion des choses introduites par les joueurs (ce qui crée une heureuse ambiguïté entre préparation et improvisation, et ouvre la porte à l'illusion de la lecture dans l'esprit du gardien que l'on rencontre parfois en jouant à ce jeu, qui peu être assez flippant sur le moment). Je ne sais pas encore à quel point je dois « coder cela en dur » dans les règles ou juste le présenter sous forme de conseils. Tu as un avis sur la chose?

Ce serait super intéressant d'avoir le retour de Gaël sur ces points (invocation!)
Innommable: hurlez.
Zombie Cinema, en français dans le texte.
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse


Retour vers Banc d'essai

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Yahoo [Bot] et 1 invité

cron