[Harry Potter] Dilemme interminable

Cette rubrique sert à parler de vos parties ! C'est la rubrique maîtresse, que ce soit pour chercher des principes fondamentaux du jeu de rôle, demander de l'aide sur un jeu, discuter de notre culture ou pour partager vos coups de cœur.
Règles du forum
étiquette et esprit des rubriques générales

Message par Frédéric » 01 Fév 2009, 19:37

Non, j'accuse mon incapacité à servir une situation adaptée à la démarche créative de notre groupe autour du jeu que nous jouons.
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Message par Meta » 01 Fév 2009, 19:45

Frédéric (Démiurge) a écrit :Non, j'accuse mon incapacité à servir une situation adaptée à la démarche créative de notre groupe autour du jeu que nous jouons.


Qu'attends tu donc de ce thread ? Veux-tu des conseils ?
Meta
 
Message(s) : 315
Inscription : 20 Nov 2008, 21:47
Localisation : Toulouse

Message par Christoph » 01 Fév 2009, 20:46

Hello

J'étais un peu dans la même situation que toi Axel et voilà la réflexion que je me suis faite pour essayer de comprendre le point de Frédéric. Il m'a confirmé en privé que c'était bien ça et que je devrais la poster ici, au cas où ma façon de raisonner pourrait éclairer les lecteurs de ce fil.


Démarche créative du groupe

La démarche créative du groupe serait essentiellement axée selon l'idée que l'on va illustrer un certain nombre de personnages dans un monde à l'esthétique bien connue (Harry Potter). Le job de Frédéric est de révéler des situations et des pans intéressants du monde et de les ancrer dans l'espace imaginé et partagé, ce qui peut impliquer des choix de scénarisation en fonction des personnages présents (ex: Fallen est le père de Morgane). Les joueurs y tissent leurs personnages pour créer un tout harmonieux et participent donc activement à la construction de la fiction par ce biais. Cette démarche créative est une forme de simulationnisme (Frédéric parle d'incohérence, mais en attente de plus d'informations, je pars du principe que la campagne était cohérente au moins jusqu'à ce scénario-ci.)


Le dilemme problématique

Grosso modo, le scénario proposait le dilemme suivant:
    Par votre inaction le monde entre dans une ère sombre ou alors vous tuez le père de Morgane.
Le premier point revient à renier ou remettre en question la construction commune de l'univers et des personnages. C'est contraire à la démarche créative en cours, qui tendait plutôt à célébrer la vision que le groupe avait du monde de Harry Potter où l'on a plutôt une progression des ténèbres vers la lumière que le contraire.
Le deuxième point maintenant. Okay, Fallen, le père de Morgane, s'est révélé être un salaud, mais a aussi sauvé la peau des PJ plusieurs fois¹. C'est un PNJ essentiel de ce monde, c'est donc une décision lourde de conséquences que de l'achever. Mais c'est pas ça le problème. Le problème c'est que si Morgane achève son père, ça casse l'image de Morgane. Morgane n'est pas une espèce d'incarnation du mythe d'Oedipe au féminin, c'est une gentille adolescente qui aide les gens. Alors pourquoi les amis ne donneraient-ils pas un coup de main à Fallen pour trépasser une bonne fois pour toute, dans le dos de Morgane? Parce que l'amitié et la confiance entre ces étudiants de Poudlard est plus fort que tout! Pas question de se trahir de la sorte.

Donc, soit un casse la construction commune, soit on pervertit les personnages². Ni l'un ni l'autre sont vraiment acceptables dans la situation actuelle. Frédéric estime qu'il aurait pu voir venir cela et adapter le scénario en conséquence. Par exemple en cachant une troisième solution qui arrange tout le monde dans la bibliothèque (mon interprétation).


Je ne crois donc pas que Frédéric voulait de l'aide, mais juste nous expliquer cela. Conseil à tous: quand vous faites un rapport de partie, mettez plutôt un peu trop de fiction qu'un peu pas assez, sinon on ne comprend rien au contexte, d'autant plus si c'est une des dernières parties d'une campagne.
Ici, nous n'avions pas assez d'information sur Morgane et la relation avec son père, ni de l'étendue de l'amitié entre les personnages.


Oui, mais ils auraient pu changer la démarche créative

J'anticipe cette remarque, parce que je l'ai entendue souvent et parce que je pense avoir une bonne situation pour illustrer la chose.
Frédéric a en quelques sortes tenté d'imposer une transformation des personnages. Dans une certaine mesure ça peut passer. Mais là, le changement était radical.
Si depuis le début, les gens s'attendaient à voir leurs personnages subir des changements, le monde sombrer, etc. cela aurait passé comme une lettre à la poste.
Mais choisir Harry Potter comme décor... ce n'est sûrement pas le meilleur signal à donner aux gens pour qu'ils se préparent à cette éventualité.
Donc, changement de démarche créative, ici vers quelque chose de narrativiste, car on est prêt à redéfinir l'amitié, la morale, etc. de manière profonde, est possible. Frédéric l'a tenté, et si l'histoire de la campagne avait été différente, les joueurs prêts à expérimenter, alors peut-être que cela aurait passé. Je dis peut-être, parce que le groupe a néanmoins toute une histoire simulationniste et que donc resynchroniser la dynamique entre joueurs si rapidement risque de comporter quelques complications. Par exemple une heure et demie de tergiversations, pour commencer.


---

¹ : j'ai appris cela en discussion avec Frédéric.
² : peut-être qu'avec d'autres personnages le parricide aurait été acceptable, mais visiblement pas avec ceux-ci et leur histoire (autant leur background que leur histoire en cours de partie).
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Message par Frédéric » 02 Fév 2009, 00:01

En effet, je soutiens à 100% l'analyse de Christoph bien plus précise que la mienne, mais qui va exactement dans le sens que je tentais de déblayer.

La prochaine fois, je tâcherai de rajouter davantage de fiction et de contexte pour des points potentiellement épineux comme celui-ci.
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Message par Christoph » 02 Fév 2009, 16:22

Bon, à la réflexion, je trouve quand même que les joueurs sont un peu frileux. Il n'y a pas un Serpentard qui pourrait faire le coup?
En même temps, l'acte serait peut-être une sorte de rite de passage à l'âge adulte. Est-ce que c'est en dehors de la portée thématique de Harry Potter? Si j'ai bien compris, le dernier tome finit aux 17 ans du sorcier, il n'est donc pas encore légalement adulte, mais... "moralement"?
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Message par Frédéric » 02 Fév 2009, 16:54

Ben justement, j'ai toujours considéré ces joueurs comme téméraires, ils aiment aller de l'avant et prendre des risques malgré l'attachement fort qu'ils entretiennent avec leur perso.

Peut être que Cécile n'est pas la reine des prises de décision difficiles, mais ce n'est pas que ça qui a produit cette heure et demi de tergiversations.

Au final, la décision a été plus ou moins prise, mais les joueurs ne savent pas encore comment s'y prendre de façon à ce que ce soit supportable. Quoi que lorsqu'on poursuivra, ils me surprendront peut être. ^^

En tout cas, cette idée de rituel de passage à l'âge adulte est sans doute la meilleure façon de justifier un tel acte. Il faudra que je me débrouille pour le leur souffler d'une manière ou d'une autre.
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Précédent

Retour vers Parties

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)