[Karma] Satyre dans l'ombre (Agone)

Rapports de parties de test, que vous soyez l'auteur du jeu ou non ! Les tests sont cruciaux, donnez-vous à cœur joie !
Règles du forum
étiquette et esprit des rubriques générales

[Karma] Satyre dans l'ombre (Agone)

Message par ShamZam » 07 Fév 2010, 15:46

Yep !

Hier soir j'ai fait joué ma compagne, Célia, à notre première partie d'Agone sous le système de Paradoks : Karma. Le scénario choisit était Satyre dans l'ombre en raison de sa courte durée et du fait que j'ai pu impliquer son personnage lutin directement dans le problème. Le but pour moi de jouer avec un autre système que celui d'origine, est de me permettre une gestion de l'histoire qui soit plus rapide, plus fluide. De plus, la création de perso pour Agone est un vrai casse-tête pour les joueurs. Pour le meneur c'est aussi compliqué de proposer tous les avantages qu'il y a éparpillé dans toute la gamme. J'ai perdu des joueurs rien qu'à la création dans le temps. De plus, j'avais envie d'un jeu urbain, centré sur une ville. Agone propose une ville magnifique pour de telles aventures : Abyme. Pleins de scénarios y sont liés, pleins de mystères restent à lever et beaucoup d'autres scénars y sont adaptables. Y compris ceux de Nightprowler, Laelith, Hellywood, etc. J'ai aussi vu dernièrement la série TV Harry Dresden, enquêtes parallèles, ce qui m'a convaincu de jouer du polar noir. Or avec Karma, le genre Noir est largement favorisé du fait de plonger les PJs dans la tourmente par la décision même de leur joueur.

Pour résumé, le scénario place un ami des PJs, un lutin en proie à la peur de perdre son lien avec son arbre. Celui-ci a en effet été choisit par un satyre pour se reproduire.
Comme conseillé dans le scénar, j'ai fait sauter le PNJ et l'ai remplacé directement par le perso de Célia. Elle a beaucoup aimé d'être prise directement dans la tourmente.

Par rapport au système Karma d'origine (disponible sur demande auprès de Paradoks), j'ai fait les aménagements suivants :
  • Nombre d'Aspects : De 8 aspects avec 2 recevant un bonus, je suis passé à 10 sans bonus mais la possibilité d'en cumuler 2 de chaque pour un test.
    Exemple : Pour lancer un sort de soin, son personnage, Violine Persilla, aurait pu utilisé les aspects suivants : Inspiré (Nature) + Tenace (Nature) + Mage Jorniste (Apprentissage) + Guérisseur (Apprentissage).
    Je trouve ça plus polyvalent et plus propre à encourager des aspects convergents. Dans le Karma d'origine, on prend les 2 aspects de Nature et d'Apprentissage les plus appropriés par rapport à l'action. Or comme un chevauchement d'aspects conduit à ce qu'un des 2 fasse un doublon, on finit avec un personnage qui me semble incohérent, trop diversifié.

  • Liste d'Aspects : Les aspects sont des sortes de traits, quelque chose de très libre. Seulement m'étant aperçu que Célia avait eu du mal à en trouver de but en blanc (cf. CR [Arlequin/AGONE] Création de personnage), j'ai fait 2 choses : lister les aspects possibles pour jouer dans Agone + faire des cartes portant les noms de cette liste, une illustration et un petit descriptif.
    En voici un exemple :
    Image
    http://lh3.ggpht.com/_WqxXTPTsyd0/S2Kbd ... /Lutin.jpg

  • Flamme : Karma spécifie que les aspects offrent jusqu'à 4 dés mais un 5ème peut être obtenu avec une narration aboutie. Je n'ai rien changé à cette règle mais je lui ai donné un support, un ancrage dans l'univers d'Agone. Chaque PJ est un élu qui porte en lui une parcelle d'un Eternel (sorte de dieu), ce qu'on appelle un Flamme. Dans Agone (le système), cette flamme donne un bonus au dé et des pouvoirs. Je ne savais pas vraiment comment la représenter dans Karma. J'avais bien sur pensé à un aspect mais ça aurait été un aspect qui serait invoqué à chaque fois. Quand j'ai relu les règles, j'ai vu dans la règle avancée du 5ème dé, une belle manière de lier règle et univers. Ce 5ème dé est donc obtenu dans un élan de passion ou de créativité mis en avant par une narration travaillée. On dit que le personnage s'enflamme ! ;)

  • Affections : Ce qui est important pour moi dans Agone, c'est l'influence des Eternels sur les personnages. Ceux-ci les guident, parfois comme des pions, sont corrupteurs et nuisent au libre-arbitre des mortels. J'ai représenté cet aspect avec des Affections - Allégeances. Ce sont des réserves de Pions Blancs renouvelées à chaque partie qui peuvent être utilisé uniquement dans situation propice à valoriser les domaines sur lequel veille l'Eternel. En revanche, si le personnage s'inscrit dans des démarches qui vont à l'encontre de l'objet de son affection, il en récupère des PNs. Le nombre est égal au montant de PB obtenus en début de partie.

  • Enquête : Dernier aménagement, Karma propose que certaines actions difficiles mais nécessaires à l'avancement du scénario nécessitent la perte de Pions Blancs. Par contre, il n'est aucune mention de comment gérer un scénario d'enquête. En m'inspirant du GUMSHOE, j'ai statué que les indices majeurs sont donnés de force aux joueurs sans trop d'actions de leur part du moment qu'ils aient des PB. Chaque indice coûte 1 PB. Les indices mineurs sont par contre simplement découverts dans des actions décrites par les joueurs.

________________________________________________________________________________
Fiche de Violine
Aspects
Natures
  • Lutin (Race)
  • Inspiré (Don)
  • Tenace (Qualité)
  • Séduisante (Qualité)
  • Acrobate (Qualité)
Apprentissages
  • Abymois (Ville)
  • Guérisseur (Occupation)
  • Mage Jorniste (Occupation)
  • Minuscule / Ligue du minuscule (Occupation)
  • Accordé de la Viole (Occupation)

Flamme

Affections
  • Dame du Printemps (3)
  • Muses (1)
________________________________________________________________________________

Les difficultés rencontrées :
- Célia s'est très vite trouvé à court de PB. Or comme elle n'avait pas l'habitude du système et que son personnage n'avait pas vraiment de défaut ou problème permettant de jouer avec, elle a eu bien du mal à trouver quoi raconté comme issues négatives pour son personnage. De ce fait, sous mes conseils, elle a perdu momentanément son Danseur. La petite créature, gêné par l'attention toute portée vers la perte du lien à l'arbre s'est retrouvé jalouse et en a fugué. Pour ça, je n'ai donné qu'1 PB à Célia. Sauf qu'elle m'a fait la remarque que c'était pour elle presque tout un Aspect qui ne lui servirait plus à rien. Donc 1 PB c'était peu payé. J'ai réagit en sur le coup en improvisant le fait qu'elle ai en fait 2 Danseurs, 1 Danseur par Aspect concerné. Ici Mage Jorniste en donne 1 marqué, Ligue du minuscule en donne un autre non déclaré. C'est le plus sauvage qui s'en est aller.
- Pas habitué à improviser des histoires, Célia a aussi eu du mal à récupérer le dé de bonus. Les rares obtentions suivaient toujours un rappel de ma part et une proposition d'amorce.

Mes conclusions par rapport à la partie :
- Ne pas se tromper dans les gestions des indices, ne pas placer tous les indices comme des indices majeurs.
- Obliger les joueurs à choisir un 5ème aspect de chaque type, comme un défaut ou quelque chose de pénible. Cela leur ouvrira plus facilement la voie à des narrations aux issues négatives pour leur personnage.
- Célia, devant la difficulté à récupérer des PB m'a souligné que si ses réserves liées aux Affections se renouvelaient à chaque début de partie, elle était tenté d'arrêter pour reprendre plus tard. Elle l'a dit en rigolant mais il n'empêche... Je vais changer la périodicité de "par partie" à "par scénario".

NB : Si l'histoire en elle-même vous intéresse, je m'en occuperais sur demande plus tard, là je manque de temps pour continuer.
Dernière édition par ShamZam le 02 Mars 2010, 18:26, édité 1 fois.
Alex
studio Gobz'Ink : Arlequin (AGONE), bestYoles, CARTOM, Drôles d'étoiles et Eclipse
ShamZam
 
Message(s) : 524
Inscription : 08 Fév 2009, 22:24
Localisation : Metz

Re: [Agone/Karma] Satyre dans l'ombre

Message par Frédéric » 07 Fév 2010, 18:17

Ah ben oui ! Il va bien nous falloir un bout de fiction.
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Re: [Agone/Karma] Satyre dans l'ombre

Message par Lionel (Nonène) » 27 Fév 2010, 17:28

J'ai plusieurs interrogations d'ordre général :

- Qu'attends-tu de nous ? Tu exposes une expérience mais tu ne nous demandes pas d'aide concrète.
- Est-ce que tu penses que cette partie est un bon test ? Est-ce que la partie est une partie type de ton idée que tu te fais du jeu ? (J'évoque en cela le fait qu'il n'y ait qu'un PJ et que tu as fait un scénario court.)
- Quel est ton projet concret ? Tu veux en faire quoi de ton système ? Est-ce uniquement pour ta propre utilisation ? Est-ce que tu veux le proposer à la diffusion gratuite ou pas ?

Comme tu le sais, je suis particulièrement impliqué dans Agone par le Souffre-Jour et par le futur Abyme 2. Je sais exactement ce qui s'y fait et ce qui se prépare. Par contre, j'ai une vision d'Agone qui est loin de faire la majorité. J'écris et je travaille parfois en rongeant mon frein... surtout au niveau du système.

J'ai de nombreuses critiques au niveau du système de jeu (comme beaucoup) et je comprends ta critique concernant la création de personnage par exemple. Mais malgré tout, j'ai toujours joué avec le système de règle officiel et la création de personnage. Oui, j'ai eu des problèmes de motivations pour une création trop longue mais j'ai trouvé des parades :
- Je fais des personnages prétirés (avec un domaine qui va avec)
- J'ai une discussion avec les joueurs pour savoir ce qu'ils veulent jouer (personnages, domaine) et ensuite je m'occupe des détails de la création. Je leur propose ensuite : des caractéristiques de personnages et un domaine sur mesure pour leurs attentes. S'ils ont des remarques, je leur accorde les derniers réglages.

Ca me prend beaucoup de temps et je m'énerve parfois sur le temps passé à faire 5 persos en chiffres et en fiche de personnage (je ne parle pas du domaine parce que j'aime bien faire ça).

J'ai déjà pensé à faire un système personnel pour Agone. Un système simplifié, évidemment, et surtout dédié.

Je ne connais pas Karma, mais penses-tu qu'une simple adaptation de règles génériques apportera l'expérience ludique que tu recherches ? N'essaies-tu pas de simplement vivre une partie de Karma dans l'univers Agone ? J'aimerais comprendre ta démarche et surtout tes buts. Il n'y a aucun jugement de valeur.

Je peux constater que tu as déjà réfléchit aux spécificités d'Agone et ce que aime dans ce jeu :
- Un jeu urbain
- Les Avantages (que tu as mis dans Aspects)
- La flamme
- Les Affections
- L'enquête

Je crois que c'est une bonne base de départ car je crois que tu t'es posé ici la bonne question.

Par contre, ce que je peux constater par rapport à chacun de ces points :

Un jeu urbain : il est impossible de se donner un avis car le scénario est tout le contraire d'un scénario urbain.

Les Avantages : D'après ta description de partie, c'était le seul aspect véritablement satifaisant du test. Les cartes (qui est une idée de longue date pour Agone et que les futurs éditeurs n'excluent pas) sont un outil tout à fait adapté et cette expérience semble le démontrer. Il faut malgré tout approfondir l'adaptation pour éviter le problème de leur utilisation. Tu as pu te rendre compte du problème des Défauts (qui sont indissociables aux avantages dans Agone). Je pense que c'est l'aspect de ton projet qui pourra le mieux progresser.

Flamme : Il semble que cet aspect n'est pas du tout ressorti de la partie et n'a donc pas été tellement utilisé. Il faudrait mieux déterminer comment éclaircir ton idée et rendre l'adaptation plus praticable.

Les affections : Tu n'en parles pas dans ton rapport. Est-ce parce qu'elles n'aient pas été utilisées ?

Enquête : Le scénario choisit n'est pas une enquête (du moins pas comme il existe). Tu parles d'indices, j'aimerais donc savoir ce que tu as fait comme adaptations du scénario pour qu'il colle avec ton projet.

Je vais terminer par quelques remarques :
- Ton projet de jeu se rapproche beaucoup à Abyme. Pourquoi n'as-tu pas essayé le système dédié d'Abyme ? Il n'est pas parfait mais peut servir d'excellente base. Ca vaut le coup d'essayer. (Remarque : la création de personnage est très rapide)
- Refais un test mais dans les conditions types de ton projet : nb de joueurs, scénario (crée ton propre scénario). Il est important pour un test de le faire dans les meilleures conditions pour te faire un avis "central". Il ne sera jamais trop tard pour faire des tests extrêmes pour les derniers réglages. C'est ce qu'a fait Christoph pour Innommable et moi-même pour Romance érotique.
- Il faut réfléchir à ta démarche que veux-tu. Pas au niveau ludique mais au niveau du projet : diffusion ? adaptation ? système dédié ? pour qui ?
Lionel (Nonène)
 
Message(s) : 728
Inscription : 13 Déc 2005, 15:16

Re: [Agone/Karma] Satyre dans l'ombre

Message par ShamZam » 02 Mars 2010, 12:52

Tout d'abord merci Lionel d'avoir pris le temps de dire tout ça. J'apprécie vraiment d'avoir un auteur du SF qui mette son nez dans mes petits travaux.

Avec ce topic, je n'ai pas de questions précises. Je l'ai ouvert pour que vous me fassiez part de ce qui pourrait vous paraître discordant dans ma démarche, dans mes aménagements. C'est aussi pour tracer l'évolution des aménagements de Karma. Si ça ne sert pas ici peut-être que dans l'avenir ce sera différent si on venait à s'interroger sur le pourquoi d'un point.

A lecture du système Karma tel que reçu au départ de Paradoks m'a ravit parce qu'il m'apportait une toute nouvelle approche des parties. Ce qui m'a surtout séduit est la possibilité pour un jouer de mener jusqu'au bout ses idées d'actions auxquelles il attachent de l'importance. Ici point de dés pour faire bêtement échouer une idée qui plait. Par contre avec la gestion des conséquences, il reste la tension du à l'aléatoire. C'est ce point que je n'étais pas arrivé jusque là à marier avec mes essais de systèmes. Donc Karma, c'est pour moi un système qui va me permettre enfin de jouer dans Agone avec un univers qui semble me convenir et coller à mes axes de présentation de l'univers aux joueurs.

Dans un premier temps donc, ce système, je vais l'aménager avec Paradoks d'abord pour mon usage personnel. Grâce à Christoph, je me suis recentré sur mes envies réelles en matière de JDR et non en matière de reconnaissance de mes pairs.
Néanmoins, j'ai dans l'idée de lui adjoindre un univers personnel qui me semble très bien coller : bestYoles - Konoko. Paradoks m'a dit être demandeur et ça me permettra d'avancer sur ce projet laisser trop longtemps dans les cartons. Jusque là c'était gélé car le système SHEOL prévu ne répond plus à mes envies actuelles en matière de JDR. Démiurge l'a d'ailleurs plus ou moins souligné dans un de mes topics.

J'entends bien tes aménagements pour garder le système d'origine mais je reste d'avis que c'est se compliquer la vie pour pas grands choses. De plus, typiquement ces systèmes plutôt ludistes ne me semblent pas adapté à l'univers d'AGONE, en tout cas pas à ma vision. Je veux que la magie fuse, qu'elle soit naturelle. La magie est supportée par les arts alors pour moi c'est en contradiction que de brider la créativité des joueurs en donnant des listes de sorts. On peut improviser ? Certes mais ça demande au meneur de calculer chaque paramètre des nouveaux sorts ! Trop chiant ! Je n'ai pas envie de perdre mon temps en pleine partie. J'ai aussi souvenir d'un combat qui, trop long, a ruiné une de mes parties. C'est juste après que j'ai voulu enterré définitivement ce système. Je suis un joueur plutôt ludiste mais définitivement en meneur, je préfère du narratif (si je ne me trompe pas). J'aime la logique floue, l'improvisation selon l'envie, les propositions des joueurs. J'aime bien être permissif en tant que meneur. J'ai donc besoin d'un système qui ne me bride pas trop.

Il y a quelques années, j'avais tenté d'utiliser le système Abyme sans succès. A l'époque c'était trop loin de mes habitudes de jeu, très mainstream, je m'y suis retrouvé perdu (drôle de pardoxe). De plus, je voulais jouer un peu d'aventure et le système Abyme ne leur permet à priori pas. Autre point qui m'a gêné, c'est que pour jouer avec ce système, les joueurs avaient besoin d'une sérieuse connaissance de l'univers au risque de ne pas coller du tout dans leur description d'utilisation des traits, surtout occultes. J'aurais pu essayé de pallier en présentant l'univers d'avance mais alors ce serait se priver du principal plaisir de jouer à AGONE (pour moi).

J'ai donc trouvé mon Graal en Karma. Je n'ai pas cherché à adapter Karma à Agone, j'ai plutôt vu en Karma, le système qui me manquait pour jouer Agone selon les axes que je venais de dégager : magie improvisée d'utilisation large, exploration de l'univers, enquête, affections pour diverses entités mettant à mal le libre-arbitre, etc. En effet, au moment où je suis tombé dessus, ça faisait une semaine que je planchais sur un système maison (Arlequin). J'avais donc les axes de recherche et développement bien en tête. Les aménagements fait sur Karma sont d'ailleurs en partie repris des bonnes idées (selon moi) que j'avais eu pour Arlequin. De plus Karma comme tu l'as relevé, c'est plus ou moins du full Atouts/Avantages et c'est effectivement (je ne m'en étais pas rendu compte jusque là) un des trucs qui m'a le plus botté en tant que joueur.

Ce petit scénario, très court était pour moi un moyen de faire une partie rapide d'essai. J'introduisais grâce à lui l'univers et le système de règles auprès de ma compagne et je pouvais tester pour la première fois mon aisance (ou pas) avec Karma. Au départ, j'avais prévu de le mélanger avec un autre scénar pour une partie à plusieurs. ça m'a semblé plus simple et plus sûr de faire cette première partie d'essai.

Je l'ai mené plus ou moins façon enquête. D'ailleurs, je crois que j'ai oublié de préciser que je l'ai fait jouer à Abyme, dans le quartier du Lierre (quartier lutin où le végétal se mêle au minéral). Celui-ci permet de jouer du rural dans de l'urbain. Un bon mélange comme j'aime bien qui me permet d'introduire en douceur l'étrange cité des ombres.

La Flamme a au contraire été très utilisée et je me réconforte de sa traduction en mécanique. Je trouve que ça cadre très bien avec l'univers et surtout la vision que j'ai de l'Inspiration. Même si j'ai du rappeler à plusieurs reprises à Célia qu'elle pouvait s'en servir, elle y a eu recours dans des scènes un peu tendues. D'abord elle s'est appuyée sur mes propositions de description puis ensuite, elle a improvisé les siennes. Je pense que ce n'est pas encore acquis mais que ça ne devrait que progresser et prendre de l'ampleur dans nos prochaines parties.

Pour les Affections, je suis plus modéré. En effet, si les points d'Aventure/Pions Blancs qu'elles accordent ont été très vites pompés, je n'ai pas assez mis l'accent sur le pourquoi de leur possession, sur le rapport avec l'action que je lui en est pris. Ici, les PA accordés par la Dame du Printemps ont surtout servit à chopé des indices pour que le perso lutin puisse renouer avec son arbre : détection de traces de spermes sur le tronc par exemple. C'était directement lié !
Le PA des Muses a lui servit dans l'animation de son arbre par une œuvre de Viole lui permettant de prendre toutes le bonnes infos auprès du principal intéressé. J'ai aussi oublier de gérer l'évolution des Affections. :( La fiche de perso que j'ai fait samedi devrait m'éviter cet écueil la prochaine fois.

Voici un résumé de la partie :
Un matin, Violine s'est réveillée dans sa cabane de la mangrove en sentant la perte naissante de son lien à l'arbre. J'ai ainsi introduit la nature du lien, son rôle dans la vie d'un lutin. Elle est donc aller voir son arbre et a rencontré l'étrange satyre. Aimable joueur de flûte, elle n'y a guère prêter attention mais à rechercher la présence de démons. Je lui ai dis qu'il y en avais pas loin. Elle a tenté de les repousser grâce au jornisme (magie blanche), des cris dans les buissons ont retentis et un jeu dans les ombres du satyre a eu lieu. Bizarre c'est elle dit. Elle a ensuite chercher par la magie de la Viole a voir ce qui gênait en son arbre. Jouant de son instrument, elle a été étonné par l'aide apportée par le satyure qui s'est aussi mis à jouer et lui a permis de plonger plus rapidement au coeur de son arbre. Elle y a découvert un étrange corps étranger mais sans pouvoir el définir. Revenant de sa plongée, elle a découvert le public qui s'était amassé autour d'eux pour les écouter. En saluent gentillement le satyre et son public, elle est ensuite partis demander conseils à un de ses amis jorniste à l'académie. C'est elle qui me l'a un peu décrit et moi j'en ai fait un échevin d'après sa description. Humain, il n'était pas très rencardé sur ses problèmes mais lui a offert un laisser-passer pour la bibliothèque de l'académie.
La scène de la bibliothèque m'a permis de tester une nouvelle approche de ce genre de passage dans les parties. Je l'ai considéré sous l'oeil "Google". Elle me proposait des pistes de recherche, et je lui indiquait ce qu'elle trouvait dessus. Si ça avait un rapport avec le scénario, ça lui enlevait un PB sinon c'était de l'info gratuite sur l'univers du jeu.
Ses premières recherches ne l'ont pas mené bien loin. Elle a plus supprimer des possibilités qu'en a créer. Mais déjà elle était éclairé sur le fait, qu'à priori aucun démons n'était à l'œuvre du maléfice. Elle a tiqué un peu sur les satyres mais sans plus.
Quand elle est revenue, le satyre n'était plus là. C'était le soir. Elle a profité de l'absence de spectateurs pour inspecter plus intensément les lieux. Elle a même eu l'idée avec un bon mot de ma part d'animer son arbre pour discuter avec lui. Là elle a eu les bribes d'info qui lui manquaient pour reconstruire le problème.
Quand elle est revenu le lendemain matin, oubliant son office nécessaire du jour (gain de PB), elle revue le satyre, cette fois de mauvais poil. Il se sont pris un peu le bec et de là c'en est suivit une joute verbale puis physique faisant intervenir 2 démons du satyres. Elle a très bien gérer le combat en se servant de sa magie et de son arbre. Le côté intuitif de la magie a donc bien pris dans cette partie.


En cours de partie (mais je ne sais plus quand), elle était à cours de points d'Aventure, elle a donc sacrifié son danseur : devant l'intérêt tant marqué par la perte de son arbre, je lui ai proposé que son danseur, jaloux s'en vexe et s'en aille par la fenêtre. Elle a accepté. La proposition est venue de moi certes mais je pense avoir introduit comme il fallait la notion de sacrifice en vu d'obtenir des PA. A voir par la suite si ça a porté ses fruits.

La fin de la partie ayant amené la satisfaction des deux partis, j'ai isolé une nouvelle idée de mécanique pour Karma : gérer les contacts/relations.
Je pense gérer ça un peu comme ça : toute aide apporté donne 1 pt d'Aventure utilisable qu'au recours au PNJ dans la narration. J'avoue que ça m'a fait pensé au système d'Animaland... pê que ça m'a inspiré.

Prochaine partie de test, samedi soir avec le scénario : "Il y a cordes et cordes" adapté prochainement pour Abyme.
Notez que je n'utilise que des scénarios déjà fait car je ne me sens pas encore d'en créer. Mes derniers essais se sont pour rappel soldés par des échecs, comme par exemple la partie de Drôles d'étoiles prévue mais avortée aux alentours de Noël.

Note : je connaissais mal le codex satyre et n'ai pas pensé à le relire avant la partie. Il se trouve que ce scénario est en contradiction avec ce qui s'y dit sur la reproduction d'un satyre avec l'arbre d'un lutin. Tant pis, moi je l'ai bien aimé ce petit bout d'intrigue.

PS : si je n'ai pas répondu à toutes les questions c'est que j'en ai zappé ou que j'ai mal répondu, merci de me souligner ces manques donc si vous en voyez, je ne manquerai pas d'y répondre plus tard
Alex
studio Gobz'Ink : Arlequin (AGONE), bestYoles, CARTOM, Drôles d'étoiles et Eclipse
ShamZam
 
Message(s) : 524
Inscription : 08 Fév 2009, 22:24
Localisation : Metz


Retour vers Banc d'essai

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invité(s)

cron