[Monostatos] La bibliothèque des insectes

Rapports de parties de test, que vous soyez l'auteur du jeu ou non ! Les tests sont cruciaux, donnez-vous à cœur joie !
Règles du forum
étiquette et esprit des rubriques générales

[Monostatos] La bibliothèque des insectes

Message par Fabien | L'Alcyon » 27 Fév 2011, 00:28

Voici le rapport de la partie de Monostatos que nous avons joué avant-hier avec Karim. On a utilisé la dernière version des règles (2.1), issue d'une longue réflexion hivernale pour saisir au mieux ma vision pour mon jeu. Pour mémoire, j'avais testé la version 2.0 chez Fred, début février, et elle avait explosé au décollage: pas d'enjeux, les personnages erraient dans le monde, et les épreuves étaient mal faites.

La nouvelle version des règles (telle que nous l'avons jouée) en abrégé donne ceci:
Chacun raconte librement les actions de son personnage (pour les joueurs) ou les actions du pouvoir en place (pour le meneur).
Des enjeux apparaissent durant la partie, soit parce qu'ils ont été préparés par le meneur de jeu avec le contexte général, soit qu'un joueur en propose un.
Pour s'emparer d'un enjeu, le meneur ou un joueur peut imposer un jet de dés (2d6): si le résultat est inférieur à 10, c'est le meneur qui raconte l'issue de l'action; sinon, c'est le joueur. Si les dés donnent deux chiffres pairs ou deux chiffres impaires, celui qui a perdu l'action a le droit de raconter une conséquence annexe, ce qui lui permet de changer la feuille du contexte ou du personnage ayant fait l'action. Il y a différents bonus possibles.
Si celui qui a lancé l'action l'emporte, il ajoute une croix à côté de l'enjeu. Le premier à atteindre trois croix pour un enjeu l'emporte.
Le meneur ou un joueur peut également demander un jet de dé pour changer un élément du contexte ou d'une feuille de personnage. La difficulté est alors de 7. La raison d'être d'un tel jet est de permettre de préparer une action (une phrase peut donner un bonus à un jet de dés) et donc que les joueurs puissent faire des efforts pour emporter un enjeu.

Le contexte
L'histoire se déroulait dans les Libres Terres, l'ancien Empire du Scarabée, dévasté par les armées du Royaume Fauve épaulées par le Culte de Monostatos, il y a un siècle. Depuis, les étendues de reliefs rouges et les insectes géants qui les peuplent sont envahis progressivement par les colons venus du Royaume Fauve ayant réduit les derniers autochtones en esclavage.

Voici la description formelle du contexte (descriptions + enjeux):
  • La colonie conquérante, un millier d'habitants, construite sur les ruines d'une cité-termitière abattue et encore largement inexplorée ; élevages de scarabées-chiens et ruches à miel géantes.
  • Les colons sont des gens pieux souhaitant répandre la foi sur cette terre par leur travail minutieux et ardu.
    Kaouthar, une princesse-marchande du royaume Fauve prête à de nombreuses personnes dans la ville qui en sont heureuses, sans elle, elles ne pourraient travailler.
  • Les habitants travaillent dur pour se faire une place ici et domestiquer cette terre ; le travail dur est la preuve de la foi.
  • La Secte du Fer est ici particulièrement puissante et recrute massivement pour lutter contre les invasions d'insectes et répondre au danger des tempêtes. Elle est dirigée par le général Holopherne.
Degré de soumission à Monostatos: 4 (allié loyal)

Enjeux
  • Un Ogre, mélange insectoïde de tempête et de vie chaotique, erre à proximité de la colonie et semble attiré par elle. La Secte du Fer recrute pour l'éliminer.
  • Une petite troupe de guerrier insectes errent dans les étendues à proximité, maintenant la tradition et rançonnant occasionnellement les marchands. Le Culte veut les ramener à soi et les intégrer à leur société.
  • Une bibliothèque extraordinaire repose dans les ruines, des milliers de livres gravés sur des carapaces d'insectes le Culte la recherche pour l'éliminer ou l'emporter, pour nier toute grandeur à l'Empire du Scarabée.
  • Kaouthar a grand besoin d'argent et va demander au Culte de prêcher considérablement la foule pour qu'ils contractent de nouveaux emprunts; un festival de baladins comptables, de jongleurs d'argent et de montreurs de hyènes vient les soutenir.
  • Un culte du dieu de la discorde Hammon grandit en parallèle de celui de Monostatos, malgré les efforts du Culte pour le transformer en Cabale et en faire un centre de recrutement et de production d'armes de la Secte du Fer.
Même si je n'arrive pas à me passer de la nécessité d'une préparation avant la partie, je cherche une création de contexte rapide, à l'image d'Innommable.

Karim jouait Azaan ("la force"), un "cafard" (les natifs de l'ancien Empire du Scarabée, soumis par les colons venus du Royaume Fauve), étant entré dans la Secte du Fer grâce à ses aptitudes martiales, puis dans la Secte de la Poussière. Il a perdu la foi lorsqu'on lui a demandé d'aller exterminer de "dangereux terroristes" avant qu'il ne se rende compte qu'il ne s'agissait que d'inoffensifs adolescents "cafards" cherchant à faire revivre les antiques traditions martiales de l'Empire du Scarabée. Il les a pris sous son aile et avec eux forme un groupe de résistance pour faire revenir l'Empire du Scarabée à son Age d'or.
Voici ses Singularités (qui composent l'ensemble du personnage):
  • Origines Né cafard, j'ai grandis dans la société des Libres Terres. Seules mes prouesses martiales me permirent de dépasser ma condition d'esclave en devenant un membre respecté de la Secte du Fer.
  • Révolte En devenant un agent de la Poussière, je transcende mes talents guerriers au prix d'un détachement et d'un cynisme cruels. La violence absurde de mon dernier assignement finit par me faire accepter la vérité: la vie de la société coloniale m'est devenue insupportable. La paix et l'humilité de Monostatos ne sont que des fables. Seuls règnent la violence et l'orgueil.
  • Lien Fuyant l'oppression des Sectes de Monostatos, je mène une vie normale dans les étendues sauvages des Libres Terres. Entourés de compagnons partageant les mêmes convictions, nous poursuivons une ascèse guerrière à la recherche de nos origines.
  • Révélations Lors d'une quête spirituelle, je découvre la puissance vivifiante de la Nuée. Une horde d'insecte submerge devant mes yeux une colonie prospère. Ni leurs murs de brique, ni leurs armes de métal ne purent les protéger. Voilà ce que doit être la vie d'un homme: une marche implacable vers son accomplissement.
  • Quête Redécouvrir les traditions martiales de l'Empire du Scarabée afin de transcender ma nature d'homme.
Le personnage de Karim était très bien taillé pour le contexte prévu. Karim a choisi de beaucoup développer chacune de ses Singularités, même si ce n'est pas nécessaire.

Voici comment ça s'est passé.

***

Je commence par une scène décrivant l'arrivée de la confrérie d'Azaan à la colonie. Rapidement, Karim décide que rendre les troupeaux d'insectes à la vie sauvage est un enjeu important. Pour le préparer il veut mettre en place plusieurs diversions: il décrit comment ses hommes et lui s'approchent de nuit d'un arsenal de la Secte du Fer pour y mettre le feu. Karim lance deux dés: 3 et 1. Echec : je raconte comment ils sont surpris par des prêtres de la Secte du Fer, menés par le général Holopherne, qui font trois prisonniers parmi ses frères avant qu'ils ne puissent s'enfuir. Les deux chiffres sont impairs, donc Karim (qui a perdu l'épreuve) a le droit de raconter une conséquence supplémentaire : Azaan engage un duel avec Holopherne et le blesse durement pour permettre à ses camarades de s'échapper. Je marque sur la feuille du contexte qu'Holopherne est blessé. Karim marque aussi sur sa feuille que trois de ses camarades sont faits prisonniers (durant le jeu, j'ai finalement aboli le fait que le perdant doive en plus recevoir une phrase pour marquer son échec: ça devenait un peu trop pour lui).

Karim raconte comment Azaan et ses hommes s'enterrent dans le sable rouge pour passer la nuit. Le lendemain, une caravane de la Secte du Verre se dirige vers la colonie. Azaan prend trois de ses meilleurs hommes et s'enterrent devant la caravane. A son passage, il s'accroche sous la tortue géante qui porte les dignitaires de la Secte du Verre et ils entrent ainsi en toute discrétion dans la colonie. Le plan d'Azaan était de surgir de sous la tortue et de se ruer vers les prisonniers pour les libérer en profitant de la surprise. Karim lance deux dés: échec. Je raconte donc que la tortue entre immédiatement au temple de Monostatos et comment Azaan comprend, à l'arrivée de la caravane, que les dignitaires de la Secte du Verre sont spécialistes dans la chasse des vestiges de l'ancien monde. Les trois prisonniers vont être emportés pour être jugés à Omphalos. La délégation est là pour s'emparer d'une bibliothèque fantastique enterrée dans les ruines de la termitière sur laquelle est construite la colonie conquérante. Je pose un nouvel enjeu: la bibliothèque des insectes.
Azaan attend que la tortue soit conduite à l'étable et congédie ses trois hommes. Il utilise ses talents d'ancien membre de la Secte de la Poussière pour s'infiltrer parmi les prêtres de Monostatos et leur soutirer des informations. Karim veut ajouter une phrase à la feuille de son personnage, il lance donc les dés pour une difficulté de 7 ; il réussit, mais j'ai le droit à une conséquence. Karim raconte donc comment Azaan parvient à s'approcher de l'informateur autochtone et apprendre de lui le chemin qu'a découvert la Secte du Verre pour atteindre la bibliothèque. Mais, alors qu'il sort sans encombre du temple avec le "cafard", celui-ci le dénonce aux prêtres. Azaan parvient à s'enfuir après avoir abattu son frère traître, mais je rajoute qu'il est blessé à l'épaule par une flèche. Karim rajoute donc deux phrases sur la feuille de son personnage: l'une indiquant qu'Azaan connait un chemin vers la bibliothèque, l'autre indiquant qu'il est blessé à l'épaule.

Azaan entre dans les sous-sols de la cité-termitière en ruine. Je décris les bas-reliefs à l'intérieur de la cité. Karim décide qu'il veut tenter de s'emparer de l'enjeu de la bibliothèque. Il décide de mobiliser sa Singularité de Révélation (son lien mystique avec les insectes) ainsi que la phrase selon laquelle il connait un chemin. Réussite pour Karim et je n'ai pas la possibilité d'ajouter de conséquence. Karim raconte donc comment Azaan commence par utiliser les indications de l'autochtone traître, avant de commencer à ressentir l'appel des insectes; le chemin vers la bibliothèque finit par être un chemin mystique. Il décrit la bibliothèque telle qu'il la voit: un grand dôme souterrain, au sommet duquel s'ouvre un puit de lumière. Une cascade coule au fond. Sur toutes les parois sont alignés des étagères d'ouvrages ; je suggère qu'ils s'agissent de carapaces d'insectes gravées. Karim raconte comment Azaan se perd dans la lecture de ces ouvrages millénaires. On ajoute une croix pour le joueur à côté de l'enjeu.

Je raconte que Azaan, au bout de quelques jours, entend des grondements dans la cité-termitière. Il s'agit des prêtres de la Secte du Verre venus prendre la bibliothèque et déterminés à utiliser des explosifs pour pouvoir y parvenir. C'est une attaque de ma part pour prendre l'enjeu (le meneur de jeu ne peut lancer une attaque qu'en dépensant un point de Conservation; il gagne un point de Conservation chaque fois qu'un joueur tente une action pour s'emparer d'un enjeu, ce qui permet de réguler l'agressivité du meneur; le meneur commence la partie avec autant de points de Conservation qu'il y a de joueurs). Karim raconte alors comment Azaan utilise une herbe (qu'il avait déjà mentionné au par avant) pour exciter l'agressivité des insectes. Il mène une horde d'insectes vers les prêtres de Monostatos et se jette sur le côté au dernier moment. Karim jette les dés: réussite, mais je peux raconter une conséquence. Karim raconte donc comment la vague d'insectes submerge les prêtres de la Secte du Verre. Je rajoute que l'un d'entre eux, blessé, parvient à repousser les insectes par la prière à Monostatos. Il est obligé de s'en aller, mais sa détermination n'en est que plus forte. J'écris une phrase sur la feuille de contexte et je nomme le prêtre Thrasymaque.

Karim décide de raconter une scène de ressourcement. Dans ces scènes, un personnage exprime son énergie vitale la plus haute, la plus noble pour retrouver sa pleine puissance, il fait la fête ou se déchaîne (par opposition aux jeux où il faut dormir, prier ou méditer pour retrouver son énergie); ces scènes génèrent toujours du chaos ce qui peut attirer l'attention du Culte (ce qui permet également de relancer l'histoire). Le personnage retrouve ainsi l'utilisation de ses Singularités (qui s'épuisent chaque fois qu'on les utilise) et gagne un point de Désir (qui permet de gagner un bonus de 1 à un jet de dé). Ici, Karim raconte comment Azaan s'immerge au milieu des insectes et déchaîne toute leur puissance. Une colonne gigantesque d'insectes monte et sort par le puit de lumière.
J'utilise un nouveau point de Conservation pour créer une nouvelle scène où les prêtres de Monostatos tente de s'emparer de la bibliothèque des insectes. Ils descendent par le puit de lumière (la colonne d'insectes leur a mis la puce à l'oreille), menés par Thrasymaque (ce qui me permet d'augmenter la difficulté à 11). Karim lance les dés: échec pour lui mais il peut raconter une conséquence. Je raconte comment les prêtres se battent contre les insectes, comment Thrasymaque se rue vers les ouvrages précieux et comment les prêtres de la Secte du Fer entourent Azaan pour empêcher ce dangereux terroriste de s'enfuir, ce qui fictionnellement n'oblige en rien Karim, puisque je ne peux pas ajouter ici de phrase du genre "immobilisé" sur sa feuille. Karim en revanche, raconte que son personnage, fort de la connaissance de la bibliothèque, s'envole, porté par une nuée d'insectes qui se rue sur Thrasymaque pour le dévorer avant de permettre à Azaan de s'enfuir. Karim peut donc rayer la phrase de Thrasymaque sur la feuille du contexte. J'ajoute également une croix pour le meneur à côté de l'enjeu de la bibliothèque des insectes.

Durant la nuit, Azaan observe les prêtres qui pillent la bibliothèque. Il approfondit son lien avec les insectes pour gagner en puissance. Karim jette les dés pour obtenir une phrase supplémentaire sur la feuille de son personnage. Réussite, sans possibilité de raconter une conséquence de ma part.
Puis Karim décide de lancer une nouvelle attaque pour prendre l'enjeu. Il raconte comment Azaan profite de la nuit et de sa compréhension du mimétisme des insectes pour se glisser auprès des prêtres endormis et les supprimer. Karim jette les dés: réussite, mais je peux raconter une conséquence supplémentaire. Karim finit sa narration et j'ajoute qu'il sent une pollution parmi les insectes. Je décris une larve blême, frappée du symbole de Monostatos, se tortiller en hauter, entourée de blattes grises, l'injurier d'une voix aigrelette et lui promettre de revenir se venger. Je note cette phrase sur la feuille de contexte et je trace une croix du côté des joueur (la deuxième !) pour l'enjeu de la bibliothèque des insectes.
Azaan se lance à la poursuite de la larve (Karim veut effacer le plus rapidement possible la phrase de la larve de Monostatos): il jette les dés, échec pour lui, mais il peut raconter une conséquence annexe. En courant dans les tunnels, il tombe sur une salle de cocons où de nombreux insectes s'enferment pour évoluer. Il comprend qu'il vient de trouver une salle sacrée: il s'y couche et est mis en cocon par des vers saints. Il accueille ainsi toute une ruche en lui-même.

Karim veut s'emparer de l'enjeu une bonne fois pour toute (s'il y arrive, c'est la troisième croix qui lui permet d'asseoir définitivement son pouvoir sur la bibliothèque). Azaan décide de faire appel aux termites pour refermer toutes les entrées de la bibliothèque, y compris le puit de lumière, de manière à ce que seuls ceux qui peuvent voir par l'entremise des insectes puissent utiliser la bibliothèque. Karim lance les dés: échec, sans conséquence pour lui. Je prends donc la narration et j'en profite pour enclencher sur une attaque des prêtres de Monostatos sur l'enjeu en dépensant mon dernier point de Conservation. Je raconte comment les prêtres de Monostatos empêchent plusieurs tunnels de se refermer en utilisant des encensoirs chargés de pesticide pour repousser les insectes. Karim lance les dés: échec, mais il peut raconter une conséquence. Les prêtres entrent dans la bibliothèque pour la deuxième fois et cherchent à brûler immédiatement les ouvrages (ils estiment qu'ils ont assez perdu de temps comme cela au par avant), ils sont menés par la larve de Monostatos, portée par un prêtre. Je trace une croix pour le meneur à côté de l'enjeu (on a donc deux croix pour le meneur, deux croix pour le joueur : c'est au premier qui dégaine !). Karim raconte que le passage se referme derrière les prêtres de Monostatos, ce qui les piège ici.
Azaan s'enfouit sous la terre pour mieux jaillir sous le prêtre qui porte la larve et les dévorer tous les deux. Karim réussit son jet de dé et peut ainsi effacer la phrase du contexte.
Karim renouvèle sa tentative de s'emparer de la bibliothèque : il lance les dés et réussit ! Il raconte comment Azaan enferme les ouvrages dans des alvéoles de terre et met ainsi définitivement la bibliothèque sacrée hors d'atteinte de ceux qui ne maîtrisent pas les insectes. Les prêtres sont ainsi enfermés dans le noir sans possibilité de s'échapper et Azaan va pouvoir rapporter le savoir extraordinaire du passé à son peuple pour restaurer sa grandeur.

Nous avons joué environ 3 heures.

***

Je suis vraiment content de cette version, dont l'efficacité m'a encore été confirmée par une autre partie à deux, le lendemain avec Romaric. C'est la fin d'une petite traversée du désert entamée en octobre et c'est le succès d'une nouvelle version après la précédente qui avait explosé au décollage durant le test chez Fred. Je crois que j'ai réussi à résoudre les problèmes qui se présentaient alors (absence d'enjeux et épreuves mal faites).
Pouvoir donner une conséquence quand on échoue à un jet est une bonne idée, parce que ça rend l'échec intéressant et que ça relance l'histoire (plus ici que dans la partie de Romaric).
Les jets pour ajouter des phrases sont bien aussi, Karim m'a fait remarqué que ça permettait de préparer un jet d'enjeu et donc de faire ressentir l'effort des personnages aux joueurs.
Il y a encore quelques éléments à fixer, mais rien de bien grave. Ma plus grande crainte pour le moment est que la qualité de ces deux parties soit due au fait que nous étions à chaque fois deux participants seulement, et que les deux joueurs connaissaient bien les thèmes du jeu et étaient donc particulièrement à l'aise. Je suis content d'avoir une série de conventions devant moi pour pouvoir tester cette dernière monture des règles avec plus de joueurs que je ne connais pas. On verra ce que ça va donner.

Comme d'habitude, je réponds à vos questions avec plaisir.
Monostatos, jeu de rôle héroïque et mystique : site de L'Alcyon et page Facebook
Ma sélection de jdr indépendants à essayer

Le forum de L'Alcyon a déménagé sur Les Ateliers Imaginaires !
Fabien | L'Alcyon
 
Message(s) : 533
Inscription : 29 Août 2009, 15:15
Localisation : Paris

Re: [Monostatos] La bibliothèque des insectes

Message par niko » 27 Fév 2011, 02:21

Bonsoir Fabien,

Suivant avec le plus grand intérêt les développements autour de Monostatos, je poste principalement pour vous apporter mon soutien le plus complet.

Après des années d'arrêt de toutes activités rôlistiques, Monostatos m'enthousiasme au plus haut point et ranime une flamme qui, si elle ne s'était jamais éteinte, n'avait pas trouver le combustible qui la ranimerait. Cette idée d'un jeu rapide à préparer avec des personnages haut en couleur est on ne peut plus enthousiasmante. L'idée directrice d'un système dans lequel joueurs et meneur s'échangent la parole pour faire progresser l'histoire est excellente. J'espère que vous nous produirez sous peu un draft de votre version 2.0, histoire que je rassemble deux ou trois joueurs blasés du jeux de rôle traditionnel. Faute de mieux pour le moment, j'applaudis des deux mains et vous apporte tout mon soutien.

Afin de ne pas être complétement hors sujet et de risquer la modération, je profite de ce message pour vous poser une question toute simple sur la préparation des parties. Les Enjeux se substitueront-ils aux Idoles de la version 1.4. J'ai l'impression pour ma part que les deux peuvent cohabiter, mais quel est votre point de vue ?

Encore bravo et merci pour cette bouffée de fraîcheur.

Au plaisir de vous lire,
Nicolas PORRY.
Dernière édition par niko le 27 Fév 2011, 23:38, édité 1 fois.
niko
 
Message(s) : 6
Inscription : 17 Fév 2011, 17:36
Localisation : Egly - Essonne

Re: [Monostatos] La bibliothèque des insectes

Message par Fabien | L'Alcyon » 27 Fév 2011, 14:06

Wow ! Merci Nicolas de ton soutien ! (je me permets de te tutoyer, si ça te va !) C'est très précieux parce que l'écriture d'un jdr est plutôt longue et aride et que je me demande souvent si j'apporte vraiment quelque chose qui vaille la peine d'être lu et joué. Merci à toi !

Concernant ta question, effectivement les enjeux remplace l'Idole. Cela induisait des histoires intéressantes (rébellion, conviction...) mais un peu trop monolithiques, uniquement dirigée vers le renversement de l'Idole et de ses Fidèles; on perdait souvent l'aspect mystique et poétique du jeu (voir ce rapport de partie pour se faire une idée). La prise des enjeux permet de varier un peu les événements, y compris d'avoir des histoires parallèles durant la même partie, mais la présence systématique du Culte et de personnages ayant le pouvoir sur le lieu permet de garder l'idée originelle de parler de rébellion. L'Idole n'a pas disparu, elle est plus implicite qu'auparavant, ce qui augmente les possibilités de la fiction sans perdre le thème principal. Toute la difficulté de Monostatos réside ici: parvenir à ce que les règles poussent les participants à créer des histoires dans le canon (rébellion et élégance dans un monde mystique de déserts) sans pour autant réduire leur marge de liberté et de créativité.
Est-ce que ça répond à ta question ?

Maintenant que j'ai de bonnes raisons de croire que ces règles sont fonctionnelles, je vais accélérer les choses pour terminer la version 2.1 des règles au plus vite. N'hésite pas à venir parler de ton expérience ici si tu en as l'occasion, les retours extérieurs également sont très précieux !

A la prochaine,
Fabien
Monostatos, jeu de rôle héroïque et mystique : site de L'Alcyon et page Facebook
Ma sélection de jdr indépendants à essayer

Le forum de L'Alcyon a déménagé sur Les Ateliers Imaginaires !
Fabien | L'Alcyon
 
Message(s) : 533
Inscription : 29 Août 2009, 15:15
Localisation : Paris

Re: [Monostatos] La bibliothèque des insectes

Message par Fabien | L'Alcyon » 28 Fév 2011, 00:56

Comme promis, la version 2.1 de Monostatos (les règles utilisées pour ce rapport de partie) est enfin disponible ici ! Bonne lecture et bon jeu.
Monostatos, jeu de rôle héroïque et mystique : site de L'Alcyon et page Facebook
Ma sélection de jdr indépendants à essayer

Le forum de L'Alcyon a déménagé sur Les Ateliers Imaginaires !
Fabien | L'Alcyon
 
Message(s) : 533
Inscription : 29 Août 2009, 15:15
Localisation : Paris

Re: [Monostatos] La bibliothèque des insectes

Message par niko » 28 Fév 2011, 02:39

Bonsoir Fabien,

Merci pour ton retour. Quant au tutoiement, je te l'accorde bien évidemment.

Fabien (Monostatos) a écrit :Concernant ta question, effectivement les enjeux remplace l'Idole.


Mais la chute de l'Idole ne représente t'elle pas en elle-même un enjeu, et même le plus important de tous.

Fabien (Monostatos) a écrit :Cela induisait des histoires intéressantes (rébellion, conviction...) mais un peu trop monolithiques, uniquement dirigée vers le renversement de l'Idole et de ses Fidèles; on perdait souvent l'aspect mystique et poétique du jeu (voir ce rapport de partie pour se faire une idée). La prise des enjeux permet de varier un peu les événements, y compris d'avoir des histoires parallèles durant la même partie, mais la présence systématique du Culte et de personnages ayant le pouvoir sur le lieu permet de garder l'idée originelle de parler de rébellion. L'Idole n'a pas disparu, elle est plus implicite qu'auparavant, ce qui augmente les possibilités de la fiction sans perdre le thème principal.


Je reste peut être un peu trop dans l'optique de la première version, mais puisque le thème le plus fort de Monostatos est la lutte contre l'oppression, n'y a t-il pas nécessité pour les joueurs à toujours garder en tête cet objectif final ?

Le gain des enjeux deviendraient des objectifs secondaires apportant des avantages aux joueurs ou affaiblissant la puissance de l'idole. Pour emprunter à l'art de la guerre, les enjeux ne peuvent-ils pas être vu comme autant de batailles (des objectifs secondaires) afin qu'au final puisse être gagner la guerre contre l'idole (objectif principal). Un autre argument vient de la rébellion contre les idoles qui me paraît être un puissant ciment pour le groupe. A vrai dire, qu'est-ce qu'un artiste exalté, un guerrier décati et une demi-déesse déchue pourraient faire ensemble si ce n'est la poursuite d'un objectif commun.

A priori, les enjeux pourraient devenir des éléments phagocytant, chaque joueur pouvant partir dans son coin poursuivre sa propre quête. Pour cette raison, il faudrait toujours que la revanche/haine/vengeance contre le système de Monostatos reste, me semble t-il, l'enjeu principal.

Fabien (Monostatos) a écrit :Toute la difficulté de Monostatos réside ici: parvenir à ce que les règles poussent les participants à créer des histoires dans le canon (rébellion et élégance dans un monde mystique de déserts) sans pour autant réduire leur marge de liberté et de créativité.


Et c'est la tout l'intérêt de ta création, comme je te l'ai déjà dit. Cela m'amène à rebondir sur la façon d'introduire l'univers de Monostatos : plutôt Milles et une nuit ou Babylone antique. Il faut en effet arriver à présenter rapidement l'univers aux joueurs afin qu'ils puissent rebondir et créer facilement lors de la prise de parole. Un référent historique clair me semble important, si ce n'est indispensable, afin de situer le niveau technologique, ainsi que des référents fantastiques pour avoir là aussi une idée directrice. Sur ce dernier point, quels mythes antiques ou films récents recommanderais-tu, afin que les joueurs sachent jusqu'où ils peuvent aller ?

Je te remercie d'avance pour ton retour et, dans l'attente, je te renouvelle tous mes encouragements pour le travail que tu es en train de fournir.

Bien à toi,
Nicolas P.
niko
 
Message(s) : 6
Inscription : 17 Fév 2011, 17:36
Localisation : Egly - Essonne

Re: [Monostatos] La bibliothèque des insectes

Message par Frédéric » 28 Fév 2011, 15:08

Oh, yeah, excellent !
Je vois que tu as résolu les problèmes de la version 2.0, ça a vraiment de la gueule.

Je me pose juste une question : les scènes de conflit ne prennent-elles pas trop de place ?
J'ai l'impression qu'à plusieurs reprises vous avez enchaîné conflit sur conflit, n'y a-t-il pas un petit réglage à faire pour que les conflits surviennent en conséquence de situations de crise qui elles-mêmes se tissent progressivement ? (Si ça ne t'a paru être un problème, ignore ma remarque).
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Re: [Monostatos] La bibliothèque des insectes

Message par Fabien | L'Alcyon » 28 Fév 2011, 18:54

Nicolas:
De manière générale, je crois que je préfère cette version où le combat contre l'oppression est plus implicite, parce que ça donne plus de liberté mentale aux joueurs, ça les empêche de s'enfermer dans un type particulier d'histoire. Ca permet aussi de visiter des lieux particuliers, n'obéissant pas à Monostatos mais étant menacés par lui. Ici, par exemple, j'ai trouvé que c'était intéressant que l'histoire soit sur la maîtrise de cette bibliothèque plutôt que sur la "libération" (terme malheureusement trop vague) de la colonie.

Par ailleurs, j'entends bien ton argument de la cohésion du groupe, qui est une vieille question du développement du jeu, sur laquelle j'hésite beaucoup selon que je penche pour l'importance de la vision (des héros hautement individualistes) ou pour l'importance de l'ergonomie du jeu (afin que la collaboration des joueurs se reflète dans la collaboration des personnages). Voir par exemple cet élément du débat.
Ma position pour le moment est de poursuivre le paradoxe de personnages qui ne collaborent pas directement ensemble, mais qui ont globalement un but commun. Ils peuvent tout à fait poursuivre différentes histoires qui s'entrecroisent à certains moment.
Cette position doit encore être confirmée par des tests.
Cela renvoie à une question théorique d'importance: dans la démarche créative de Monostatos, est-il intéressant d'être spectateur actif (en pouvant faire des propositions par exemple) durant certains moments où ce sont les autres qui jouent ? Pour l'avoir expérimenté, c'est assurément possible avec un jeu comme Psychodrame de Frédéric Sintès, mais pour Monostatos, cela demande encore à être vérifié. Je vais peut-être mettre en place une règle qui encourage les suggestions, justement pour pousser chacun à être attentif aux autres. A voir.

Enfin pour la question des inspirations, très clairement on est dans le Moyen-Orient de l'Antiquité, pas du tout dans les Mille-et-une nuits. Avec quelques incursions dans le pays biblique, l'Egypte, le Sahara (et éventuellement Venise, mais c'est particulier). Pas de roue, des bâtiments en brique de terre cuite, travail du bois et du métal, troupeaux de chèvres et de moutons. Je développe tout ceci dans l'introduction à l'univers de la version 2.1
Par goût, mes référents pour l'univers seraient plutôt des livres:
Salammbô de Flaubert, dont j'aime beaucoup l'esthétique contrasté (mystique et violence) ; je soupçonne également qu'il y a des inspirations schopenhauriennes, mais je n'ai jamais pris le temps d'en parler à un spécialiste
L'Atlantide de Pierre Benoît pour la rencontre du 19ème siècle et d'une Antiquité rêvée
La mort du roi Tsongor de Laurent Gaudé, enfin, est un récit épique et magnifique, tout à fait dans l'esprit de ce que je recherche
Si tu cherches des références plus scientifiques, le Livre des déserts, sous la direction de Bruno Doucey ou La Mésopotamie de Georges Roux pourraient t'intéresser.

En fantasy pure, je le dis et le répète: lisez les livres d'Alain Damasio ! La Zone du Dehors est un magnifique exemple de révolte élégante et agile. La Horde du Contrevent, par ailleurs, est le meilleur exemple de fantasy magnifiant des idées de philosophie.

Fred:
Non ça se passait plutôt bien. En fait les scènes de conflit étaient même très intéressantes parce qu'elles parvenaient à faire progresser sans cesse l'histoire grâce à l'apport de conséquences. D'autant que ce n'était même pas tellement des scènes de "conflit" dans la mesure où souvent il s'agissait plutôt pour Azaan de progresser sur sa quête spirituelle, même si ça passait aussi par du combat. En tout cas, j'ai senti l'ensemble bien dans ma vision.
Là aussi, je suis peut-être en train de construire des plans sur la comète et ça explosera à nouveau avec plusieurs joueurs moins expérimentés, mais j'ai une bonne impression.
J'ai aussi l'impression de m'être débarrassé de la sensation que j'avais jusque là, que Monostatos n'est pas un jeu, mais un univers avec des règles, que je dénonce dans ce post. Dans cette partie, j'avais vraiment l'impression, comme le fait justement remarquer Nicolas, que l'histoire se construisait à deux, même si le contexte était très présent.
Monostatos, jeu de rôle héroïque et mystique : site de L'Alcyon et page Facebook
Ma sélection de jdr indépendants à essayer

Le forum de L'Alcyon a déménagé sur Les Ateliers Imaginaires !
Fabien | L'Alcyon
 
Message(s) : 533
Inscription : 29 Août 2009, 15:15
Localisation : Paris

Re: [Monostatos] La bibliothèque des insectes

Message par Christoph » 01 Mars 2011, 23:30

Salut Nicolas, sois le bienvenu !

Je suis le modérateur du forum et je viens te modérer parce que tu penses que tu peux te faire modérer pour avoir exprimé ton enthousiasme : c'est faux ! Dire aux gens pourquoi on aime ce qu'ils font est toujours bienvenu. Ça donne l'impression à l'auteur (et indirectement à l'administrateur du forum) que son boulot est apprécié (ou utile), ce qui lui donne un bon coup de fouet (merci donc) !

Fabien : ça semble pas mal du tout ! J'aime beaucoup que tu aies formalisé les scènes où les personnages se lâchent pour se charger d'énergie vitale. Sinon, il me semble que ce n'est pas précisé dans le texte de la nouvelle version, mais j'ai remarqué que tu n'utilisais jamais une conséquence pour retourner les insectes contre Azaan, façon « fumble » bien ridicule. Certes, il y a une larve de Monostatos, mais ce n'est pas de la faute à Azaan. En tant qu'adversaire, tu respectes l'intégrité et la dignité d'Azaan jusqu'au bout. Selon le public auquel tu t'adresses, ça peut plus ou moins valoir la peine d'expliciter ce point.
Bon courage pour la suite des tests !
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Re: [Monostatos] La bibliothèque des insectes

Message par Fabien | L'Alcyon » 03 Mars 2011, 17:08

Salut Christoph,

Merci d'attirer mon attention sur ce point. C'est vrai que ça me semblait aller de soi, mais je devrais peut-être réfléchir pleinement à l'utilisation de ces conséquences et en parler dans les règles. Par principe, j'essaierai d'expliciter autant que possible, considérant que c'est toujours bon de préciser sa vision autant que possible et que ça aidera en particulier les rôlistes débutants.

J'espère que tu auras le temps de faire partie de mes prochains "cobayes" !
Monostatos, jeu de rôle héroïque et mystique : site de L'Alcyon et page Facebook
Ma sélection de jdr indépendants à essayer

Le forum de L'Alcyon a déménagé sur Les Ateliers Imaginaires !
Fabien | L'Alcyon
 
Message(s) : 533
Inscription : 29 Août 2009, 15:15
Localisation : Paris

Re: [Monostatos] La bibliothèque des insectes

Message par Footbridge » 06 Mars 2011, 22:43

Bravo Fabien, ça a l'air vraiment pas mal : je rajoute Monostatos 2.1 dans ma test list d'autant plus que j'ai des PJs qui attendent une suite, donc je me servirai de ta nouvelle mécanique pour créer la suite avec les joueurs.

Sur le point de Fred sur l'enchaînement des scènes de conflit, à voir effectivement si c'est bon pour l'histoire. Sinon tu as aussi une autre idée qui peut peut être t'inspirer qui est issue de Burning Empires : dans ce jeu les scènes sont divisées en 4 types : décor, interstice (interactions entre PJs), construction (pour aller d'un conflit à un autre), conflit. Eventuellement l'idée pourrait être de proposer des scènes de construction pour faire monter la tension dramatique jusqu'au prochain conflit... enfin après si ça tourne très bien comme ça inutile de changer !
Footbridge

La Bible du Meneur de Jeu & Le Blog des MJs : http://www.labibledumeneurdejeu.com
New Heaven, le jeu narratif post apocalyptique : http://www.newheaven.fr
Footbridge
 
Message(s) : 131
Inscription : 05 Oct 2010, 14:56
Localisation : Nord Pas de Calais

Re: [Monostatos] La bibliothèque des insectes

Message par niko » 15 Mars 2011, 03:17

Bonsoir Fabien,

Tout d'abord un grand bravo pour cette superbe version 2.1. Je suis vraiment estomaqué par ta capacité à te remettre en cause et à produire de nouvelles règles pour tenter de coller toujours plus à ton projet. C'est réellement du bel ouvrage.

Je rebondis sur le contexte historique afin de présenter rapidement l'univers aux joueurs et leur permettre ensuite l'improvisation. Tu renvois au Moyen-orient antique et c'est une période que je connais et que j'apprécie. Ce sera donc un contexte historique comparable à l'âge du bronze empruntant à Sumer, Akkad et aux premières dynastie égyptienne. Tout de suite une chose me chagrine dans la présentation de ton univers avec la description que tu fais de la côte Ponantine. N'y a t'il pas un gros anachronisme lorsque tu parles de chemins de fer, de haut fourneaux et de puissantes flottes de guerre ? Je sais que tu parles d'un royaume d'exception en décrivant Senestre, mais le saut technologique est quand même important comparativement aux autres parties du domaine de Monostatos où l'on a pas encore inventé la roue... Tu sauras sans difficulté me montrer où je me suis fourvoyé dans ma compréhension du royaume ponantin.

Concernant les règles, je m'interroges sur la pertinence à abandonner le dé à 10 faces au profit du bon vieux dé 6. Force est en effet de remarquer que le résultat d'un jet d'une paire de dés 6 est plus brutal que celui d'une paire de dés 10 : résultat de 2 à 12 avec une moyenne de 7 pour le premier, contre un résultat de 2 à 20 avec une moyenne de 11 pour le second. Il offre moins de possibilité de lisser le résultat, mais il s'agit peut être ici d'une réflexion de vieux wargamer.
Mon plus profond regret reste cependant est la disparition des Marques au profit des points de Désir. Celles-ci me semblaient pourtant important dans la prise de parole, puisque pour reprendre la narration il fallait risquer l'une de ses Marques. Désormais le Désir est une façon de faire gonfler le résultat de ses dés, mais plus l'un des ressorts de ton système. Je trouve cela dommage, mais j'imagine que tu as tes raisons pour avoir procéder de la sorte.

Concernant les inspirations, ce bon R.E. Howard et son Conan n'aurait-il pas pu être invoqué ? La période historique à laquelle emprunte Monostatos me semble pourtant correspondre. Sinon, connais-tu Car je suis Légion de Xavier Mauméjean. Je te le conseille bien évidemment, car il y a peu d'ouvrage de fiction se situant dans la Babylone antique et j'ai un bon souvenir de cette histoire qui part comme une enquête policière et se termine en geste épique. Je vais le reprendre, mais pas avant d'avoir lu La Zone du Dehors, que je viens d'acquérir sur ton conseil et dont le quatrième de couverture donne vraiment envie.

Bien à toi,
Nicolas P.
niko
 
Message(s) : 6
Inscription : 17 Fév 2011, 17:36
Localisation : Egly - Essonne

Re: [Monostatos] La bibliothèque des insectes

Message par Christoph » 15 Mars 2011, 15:15

Hello Niko

Désolé d'intervenir de la sorte, car je vois bien que tu agis par pur enthousiasme, mais les questions sur le texte d'un jeu et sans lien à un rapport de partie ne sont pas un sujet de discussion valable sur ce forum. Comme ce sont ici des questions et suggestions directes à l'auteur pour un jeu en développement (et donc dont la réponse peut varier d'une version à l'autre et ne saurait donc pas forcément constituer une base utile pour une FAQ, comme ce serait le cas pour un jeu fini), il vaut mieux lui en parler par message privé ou e-mail. Fabien pourra refléter l'issue de la discussion de manière publique en apportant des retouches dans sa prochaine version du jeu.
Pour autant, il ne s'agit pas d'effacer ton message et je tiens à préciser qu'il n'y a rien de personnel dans cette intervention. Tu es nouveau ici et il y a des règles très particulières auxquelles il faut s'habituer, c'est normal que cela arrive. Fabien te répondra par mail ou message privé, à moins qu'il n'arrive à récupérer la chose en le liant à sa partie (je pense notamment que c'est possible pour la question concernant les dés, en gardant en tête la distinction entre justifier et se justifier).
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Re: [Monostatos] La bibliothèque des insectes

Message par Fabien | L'Alcyon » 17 Mars 2011, 10:36

J'ai répondu à Nicolas par mail.
N'hésitez pas à me contacter, je réponds volontiers quoique pas toujours immédiatement, selon mon emploi du temps.
Monostatos, jeu de rôle héroïque et mystique : site de L'Alcyon et page Facebook
Ma sélection de jdr indépendants à essayer

Le forum de L'Alcyon a déménagé sur Les Ateliers Imaginaires !
Fabien | L'Alcyon
 
Message(s) : 533
Inscription : 29 Août 2009, 15:15
Localisation : Paris


Retour vers Banc d'essai

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] et 0 invité(s)

cron